Résultats pour "varices de grossesse"

Vous voyez grossesse , maternité e / ou autres articles relatives de sa recherche varices de grossesse. Trouver les meilleures solutions pour de votre grossesse. hémorroïdes, forceps, fausse couche, echographie, rubeole, echographie bebe, varice.

L’annonce faite au papa

Bien sûr les premiers moments ne sont rien qu'à vous. Vous seule savez qu'un minuscule embryon s'est niché dans votre ventre et c'est si bon de détenir le secret le plus essentiel de la vie. Mais quel plaisir de le partager d'abord avec lui... Lui, c'est l'homme de votre vie, le second acteur de ce tendre duo en passe de former un trio, l'autre actionnaire majoritaire de cette formidable fusion en cours de réalisation dans votre ventre. Autant dire qu'il a toutes les chances d'être particulièrement bouleversé par cette bonne nouvelle. Quelle méthode adopter ?• Mettez une bouteille de Champagne au frais et le test de grossesse dans un paquet cadeau. • Offrez-lui une paire de chaussures premier âge. • Posez une tétine sur l'oreiller. • Offrez-lui un bouquet de roses et de choux décoratifs mélangés. • Dressez la table avec vos deux couverts et un ensemble « biberon-bavoir » en vis-à-vis. • Envoyez-lui un courrier dans lequel vous glisserez les résultats de l'analyse. • Demandez-lui s'il a quelque chose de prévu dans 266 jours...Pour que ce soit clair...Quand nous parlons en mois, nous parlons toujours en mois de grossesse = mois de vie du futur bébé. Semaines de grossesse = semaines de vie du futur bébé. Semaines d'aménorrhée (SA) = semaines écoulées depuis le 1" jour des dernières règles Leia mais...

Je désamorce mes angoisses

Vous passez du rire aux larmes sans aucune raison apparente ? C'est normal... mais déstabilisant ! Le premier trimestre de grossesse est particulièrement bouleversant. Vous êtes enceinte mais personne ou presque ne le sait, un certain nombre de questions vous hantent et vous n'ose, pas toujours les poser. Tout cela ne serait rien si vous n'étiez soumise à une tempête hormonale qui n'a rien à envier aux cyclones tropicaux. Désamorcez ces grenades émotionnelles !
  • J'ai peur de faire une fausse couche
C`est la première angoisse des futures mamans et certainement la plus dévastatrice pour le moral. 11 ne sert à rien de la nier et moins encore de l'entretenir en écoutant les funestes histoires des copines. Le risque existe, mais la seule chose à se dire c'est que la nature fait toujours le bon choix.
  • Mon bébé sera-t-il normal ?
Au top deux des craintes maternelles cette question taraude toutes les mamans. S'il est hélas impossible d'être rassurée à 100 % ; gardez en tête que votre grossesse sera suivie avec attention et qu'une batterie d'examens est prévue aux alentours de la 12e semaine d'aménorrhée. Le premier d'entre eux est la mesure de la nuque du fœtus (clarté nucale) qui permet de détecter un risque de trisomie. Le deuxième est un triple test sanguin (tri-test ou HT21) qui peut être complété par une amniocentèse quand le test sanguin et/ou l'échographie ont mis en évidence un risque particulier. Cet examen permet de détecter les problèmes chromosomiques et certaines maladies héréditaires.
  •  J'ai peur d'accoucher
C'est bien normal, surtout si c'est la première fois ! Là encore, commencez par ne pas écouter les récits de guerre de vos copines. Leurs accouchements tiennent plus de la guerre de 14 que de la réalité et certaines s'en font une gloire. Libres à elles de s'agrafer la médaille de la valeu- reuse parturiente sur la poitrine. Quant à vous, « don't panic » ! Vous êtes dans un pays développé, au XXIe siècle et la péridurale est votre meilleure amie. Et de toute façon vous aurez tout oublié sitôt votre bébé dans vos bras.
  • Vais-je beaucoup grossir ?
Non... enfin, si vous ne vous appesantissez pas sur le plateau de fromages ou sur la boîte de bonbons. La prise de poids moyenne est comprise entre 9 et 12 kilos. Limitez la casse en faisant attention car il est plus facile de ne pas grossir que de maigrir.
  • Est-ce vraiment le bon moment pour avoir un enfant ?
Bien sûr que non ! Ce n'est jamais le bon moment ! S'il avait fallu attendre à chaque fois le bon moment, nous ne serions pas nombreux sur Terre.
  • Vais-je être une bonne mère ?
Évidemment. Vous allez être une maman aimante qui fera ce quelle pourra et ce sera déjà bien. Balayez les clichés de la mère au foyer sacrifiée sur l'autel de la maternité. De toutes façons à l'adolescence votre cher petit vous dira que vous ne comprenez jamais rien alors inutile de commencer à culpabiliser !
  • Vais-je continuer à plaire ?
Oui si vous vous mettez en valeur. Être enceinte ne veut pas dire renoncer à être une femme au contraire. C'est le moment de souligner votre féminité exacerbée. Euh... Ce n`est pas une raison pour draguer tout ce qui porte pantalon !
  • Vais-je conserver mon poste au travail ?
C est une obligation légale. Votre grossesse vous met à l'abri d un licenciement ou d un changement de poste sauf provisoirement pour raison médicale. Ces quelques mois sont une parenthèse : prenez soin de vous. Pour autant ne vous autorisez pas à poser la rame sans raison. Vous êtes enceinte, vous nêtes pas malade. Ne tombez pas dans le travers de celles qui usent et abusent des arrêts maladies, c est le meilleur moyen de faire du tort aux autres femmes enceintes. À l'inverse» ne soyez pas non plus une forcenée. Vous n'avez rien à prouver. Travaillez normalement et ne forcez pas inutilement.Vous pleurez tout le tempsMunisseï-vous de paquets de mouchoirs et choisissez un mascara waterproof c`est hélas la seule chose à faire en attendant que vos hormones s'apaisent. Ce ne sera pas très long. Lorsque votre ventre commencera à pointer et que bébé sera bien installé, vous vous serrez plus détendue. C'est fou ce qu'on prend comme assurance en prenant de l'Importance! Leia mais...

Je choisis ma maternité

Où accoucher ? Une question que vous vous posez comme toutes les futures mamans. Clinique, hôpital, ou même à domicile pour certaines, c'est une des premières organisations à mettre sur pied au plus vite pour vivre sereinement votre accouchement.
  • Public ou privé?
Le choix de l'hôpital s'impose si votre grossesse est jugée à risques par le corps médical ou si vous avez besoin d'être rassurée par un environnement très médicalisé. En revanche, choisissez plutôt une clinique si vous souhaitez absolument la présence de votre gynécologue lors de l'accouchement ou si vous préférez avoir une chambre individuelle.
  • Je fais un devis
Hôpital ou clinique, votre accouchement reste pris en charge à 100 %. Dans le privé, vérifiez les tarifs de frais de séjour et le type de clinique avant de vous engager. Il existe trois types d'établissements : les cliniques conventionnées, les cliniques agréées non conventionnées et les cliniques non agréées (très rares). Contactez votre CPAM pour connaître le taux de remboursement. Attention les frais annexes restent à votre charge : télévision, téléphone, supplément pour chambre individuelle...
  • Avant de faire mon choix, je vérifie que l'établissement dispose d'une infrastructure adaptée à ma grossesse
Il existe un classement officiel établi selon des critères liés au niveau d'équipements et à la prise en charge de bébé.• Le niveau 1 concerne les grossesses non pathologiques sans complications. Les maternités de niveau 1 sont en contact avec des centres plus pointus en cas de pépin. • Les maternités qui appartiennent au niveau 2 possèdent un service de néonatalogie pour les grossesses à faibles risques (naissances multiples, hypertension...). • Les établissements qui figurent dans le niveau 3 disposent d'un service de néonatalogie et de réanimation néonatale pour les grands prématurés. Rassurez-vous car quel que soit le niveau de la maternité, le bloc obstétrical reste le même et chaque obstétricien est formé pour gérer les éventuelles urgences.
  • Je mène l'enquête
  • Combien d'accouchements sont pratiqués chaque année ? La présence sur place de votre gynécologue-obstétricien 24 heures/24 n`est garantie que si la maternité pratique un certain nombre d accouchements. Une bonne moyenne se situe entre 1 000 et 2 500.
  • Quels sont les membres de l'équipe présents en permanence ?
  • Que se passe-t-il en cas d'accouchement difficile ?
  • Suis-je certaine d'avoir une péridurale ?
  • Dois-je penser à mon confort ?
Bien sûr ! Même si ce n'est pas un hôtel, une maternité n'est pas seulement un espace médicalisé. C'est surtout le lieu où vous allez donner la vie, et partager vos premier moments avec bébé. Le confort, l'accueil et la qualité des prestations proposées sont donc essentiels.
  • Je calcule la distance entre la maternité et chez moi
Une maternité située près de chez vous présente, en effet, plusieurs avantages: • Vous ne raterez plus un épisode de prison break parce que vous avez mis deux heures à revenir des consultations obligatoires pendant la grossesse. • Vous ôterez aussi une belle épine du pied du futur papa qui ne sera pas obligé de griller tous les feux rouges lors de l'accouchement et donc de perdre les derniers points de son permis. • Enfin, votre mère pourra installer sa tente dans votre chambre sans être obligée de laisser votre père tout seul tous les soirs ! • Dernier conseil : si une maternité répond à vos attentes, ne tardez pas à vous inscrire car les places sont chères en particulier dans les grandes villes! Leia mais...

Je préviens mon employeur

Vous redoutez sans doute ce moment angoissant sous l'œil réprobateur de votre employeur, mais il va falloir en passer par là avanlque votre ventre ne vous trahisse ! Il n'y a plus à tergiverser, prévenez votre boss.
  • Quand prévenir mon patron ?
Officiellement vous n'êtes pas tenu de le lui dire mais dans les faits, il est préférable de l'en informer dès l'envoi de votre déclaration de grossesse auprès des organismes sociaux, or la Caf et la CPAM doivent être prévenues avant la 12e semaine de grossesse. Votre chef vous saura gré de le prévenir suffisamment tôt pour qu'il puisse organiser votre remplacement.
  • Comment l'annoncer à mon patron?
Tout dépend de vos relations. Si vous êtes dans une PME et que vous êtes en termes sinon cordiaux du moins polis, annoncez-lui la nouvelle de vive voix avant d'envoyer un courrier recommandé avec accusé de réception au service du personnel. Dans une grosse structure, adressez-vous à votre supérieur hiérarchique direct puis envoyez le même courrier.
  • Que doit comporter la lettre?
□ Annoncez que vous êtes enceinte. Précisez votre date présumée d'accouchement. □ Notifiez vos dates de congé maternité. □ Rappelez que vous devrez vous absenter pour vous rendre aux examens médicaux obligatoires dans le cadre de la surveillance de votre grossesse. □ Demandez un aménagement de votre poste en cas de pénibilité en rappelant l'article correspondant de votre convention collective.Le petit plus qui fait plaisir :Précisez que vous restez à la disposition de votre employeur pour former la personne qui vous remplacera.
  • Quels sont mes droits?
Procurez-vous votre convention collective propre à votre profession pour connaître vos droits.En tout état de cause : □ vous devez prévenir votre employeur avant de partir en congé maternité via une lettre recommandée avec AR ; □ vous pouvez démissionner du jour au lendemain sans avoir à verser d'indemnités ; □ vous pouvez demander un changement d affectation provisoire sans diminution de salaire, si vous avez un an d'anciennetédans l'entreprise.Vous ne pouvez pas être licenciée sauf :□ en cas de faute grave ; □ si votre CDD arrive à son terme ; □ si vous partez en congé maternité sans avoir prévenu votre employeur ; □ si votre employeur doit mettre la clef sous la porte ; □  quatre semaines après la reprise de votre travail à l'issue de votre congé maternité.
  • Quelle attitude adopter ?
 □ Si vous voulez garder de bonnes relations avec vos collègues, soyez naturelle. □ N'en faites pas trop ! Ne soyez ni zélée, ni prodigieusement tire-au-flanc. □ Vous êtes enceinte, vous n'êtes pas malade. □ Ne culpabilisez pas : vous avez le droit de faire un enfant et d'ailleurs c'est un devoir pour pérenniser l'espèce ! Vous êtes en mission en quelque sorte!  Leia mais...

Je ménage mon dos

Aïe ! En vous penchant, vous vous êtes encore fait mal au dos! Discrètes et sournoises durant les trois premiers mois de votre grossesse, ces douleurs lombaires ont augmenté ces dernières semaines rendant certains gestes de la vie courante particulièrement difficiles... sans parler de cette démarche en canard!
  • Ai-je une mauvaise posture?
Oui, mais il est bien difficile de faire autrement. Le poids de votre ventre augmente et votre centre de gravité se déplace. Résultat : vous vous cambrez de plus en plus et vous épuisez votre pauvre dos. Cette situation ne va malheureusement pas s'arranger car plus vous approcherez de la date fatidique plus votre organisme produira une autre hormone, la relaxine, qui détend progressivement les ligaments et permet donc à votre bassin de s'ouvrir pour laisser passer le bébé.
  • Je choisis la bonne position pour dormir
Privilégiez la position sur le côté gauche et repliez vos jambes. Vous soulagerez votre dos mais aussi vos jambes!
  • Je bascule mon bassin
Le plus souvent possible, basculez votre bassin vers l`avant afin d'éviter la cambrure et donc le mal de dos.
  • Je plie mes genoux
Pour ramasser un objet, fléchissez vos genoux et appuyez-vous sur vos jambes.
  • Je range au placard les chaussures à talons hauts
  • Je fais porter mes courses par une âme charitable
  • Assise, je m'appuie contre le dossier de la chaise
Calez bien vos fesses, orientez votre bassin dans la bonne direction et tenez votre dos droit.
  • Je nage pour renforcer les muscles de la colonne
  • J'achète une ceinture de grossesse
Elle doit soutenir votre ventre sans le comprimer.Vive la kinéSi vous avez très mal, parle-en à votre médecin qui vous prescrira quelques séances chez votre kiné. Celui-ci vous apprendra à soulager votre dos en adoptant la fameuse bascule du bassin et il vous massera. C`est tellement bon que les séances devrait être obligatoires! Leia mais...

Puis-i me faire vacciner?

Oups! Vous avez oublié de faire votre rappel diphtérie tétanos, poliomyélite avant d'être enceinte ? Eh bien, il va falloir sans doute attendre la fin de votre grossesse avant de vous faire vacciner de nouveau. Même si la plupart des vaccins semblent sans danger pour les futures mamans, les médecins préfèrent, en effet, éviter les vaccinations durant cette période.
  • Quels sont les vaccins contre-indiqués?
II s'agit de tous les vaccins qui contiennent un virus vivant même atténué. Sont donc concernés les vaccins contre la rubéole, la rougeole, la varicelle, les oreillons et la poliomyélite par voie orale. Et ceux qui Sont conseillés?Vous pouvez vous faire vacciner contre le tétanos à condition que ce vaccin soit fait de virus inactivé. C'est la même chose en ce qui concerne la vaccination contre la grippe qui est même recommandée aux États-Unis aux femmes enceintes lors du deuxième ou du troisième trimestre de grossesse.
  • Je pars à l'étranger dans un pays où la vaccination est obligatoire. Que faire?
En ce qui concerne la fièvre jaune, la question de la vaccination se pose uniquement si vous devez voyager dans les zones où les risques d'infections graves sont élevés. Le plus sage serait bien entendu d'éviter de vous rendre dans de telles régions! Toutefois, si vous ne pouvez repousser votre voyage, sachez que vous devez vous faire vacciner contre cette maladie.
  • Le pays dans lequel je me rends connaît des épisodes de choléra : je me fais vacciner
La vaccination contre le choléra est, elle, clairement sans danger. Quant aux vaccins contre la typhoïde, les hépatites A et B, les méningocoques A et C, ils peuvent vous être conseillés si vous vous rendez dans des zones d'endémie. Leia mais...

Je masse mes seins

Vos seins s'arrondissent doucement pour votre plus grand plaisir mais ils deviennent aussi de plus en plus lourds! Comment les soulager et éviter qu'ils ne se transforment en gants de toilette après l'accouchement ?
  • Mes seins grossissent. Pourquoi ?
Dès le début de votre grossesse, ils se gonflent sous l'effet d`une hypertrophie de la glande mammaire et de l'augmentation de la sécrétion d'hormones. Ils deviennent sensibles et tendus, les veines bleutées se voient davantage et leur aréole s'accentue. Les vergetu- res peuvent aussi venir s'y installer!
  • Vais-je conserver ce somptueux bonnet C ?
Au moins jusqu'à la fin de votre allaitement, mais par la suite, il y a peu de chance...
  • De l`eau froide pour tonifier !
Bon d accord, il ne vous faut pas être frileuse mais gardez à I esprit qu'un jet d'eau fraîche est idéal pour raffermir votre peau! Le froid, en stimulant la microcirculation sanguine améliore les échanges cellulaires et resserre visiblement les tissus. Les plus frileuses pourront investir dans un petit appareil d'hydrothérapie qui n asperge que les seins. En plus, c'est le coup de fouet garanti le matin au réveil! Les plus téméraires peuvent aussi passer sur leur décolleté un gant de toilette garni de 3 ou 4 glaçons. Effet tenseur immédiat!
  • Je surveille ma prise de poids, afin de ne pas trop alourdir ma poitrine
  • À fond la gomme!
À laide d un gommage doux, frottez doucement du bas des seins vers les épaules par petits mouvements circulaires en évitant la zone très fragile de l'aréole, autour du mamelon.
  • Je masse mes seins
Pratiquez régulièrement de légers massages depuis la base des seins jusqu'au cou avec une crème grasse ou tout simplement avec une huile végétale. Demandez un coup de main au papa, il ne vous refusera pas ce service!
  • C'est l'été et je suis adepte du topless. Dois-je me couvrir la poitrine?
Reconnaissez qu'une poitrine trop lourde n'est pas forcément esthétique. D'autre part, votre poitrine déjà sensible, na pas en plus besoin de supporter les coups de soleil! Si vous n'envisagez pas une seconde de faire rimer plage avec sage, ne négligez pas les protections à indice élevé. Pour atténuer la marque du maillot, rien ne vous empêche de tricher avec des autobronzants.Une formule magique pour tonifier la poitrinePrononcez une quinzaine de fois « X-O » en tendant le cou pour faire travailler les ligaments suspenseurs. Joignez vos mains comme pour prier, les coudes vers l'extérieur et pressez une vingtaine de fois les paumes en gardant les doigts serrés. Cette méthode reste valable même après la grossesse. Leia mais...

Je me mets à la sophrologie

Rien de tel qu une maman détendue pour un futur bébé zen! Et si vous vous mettiez à la sophrologie?
  • Qu'est-ce que la sophrologie?
Le mot sophrologie vient du grec «sos» qui signifie tranquillité, «phren» conscience et «logos», science. Son inventeur, un neuropsychiatre colombien d'origine basque, la définissait lui-même comme l`étude des états modifiés de conscience.
  • À quoi ça sert?
Cette discipline vous permet de mieux vous connaître afin d accéder à la sérénité. Elle est utilisée en obstétrique afin de faciliter la préparation à l'accouchement. Les techniques employées permettent à la future maman de rester maîtresse d elle-même pendant l'accouchement et de le vivre pleinement.
  • Comment ça marche?
La sophrologie se base essentiellement sur la concentra tion, la visualisation de différentes parties du corps et la respiration qui vous FONT prendre conscience de toutes les parties de votre corps. Vous vous retrouvez dans un état qui vous permet de visualiser certaines parties de votre corps et d'agir dessus. Assise ou allongée, vous écoutez les suggestions de la voix du sophrologue. Vous fermez les yeux, votre corps se relâche petit à petit et vous vous laissez aller.
  • J'accepte les changements
La sophrologie vous permet aussi de redécouvrir votre corps, d'accepter les transformations et de vous concentrer sur votre futur bébé.
  • Je lutte contre le stress
Grâce à la sophrologie, vous retrouvez un bien-être psychologique et physique si important pour bien vivre votre grossesse.
  • Je me renseigne pour savoir si ma maternité propose des cours collectifs de sophrologie
  • Je me fais rembourser par la Sécurité sociale
Huit séances sont remboursées à 100 % par la Sécurité sociale à partir de six mois de grossesse révolus. Leia mais...

Qui sommes nous

Ce guide a une ambition, celle de vous ressembler!Il s agit du website de bord de votre grossesse et, à ce titre, il vous concerne vous, en priorité, même si le papa est le bienvenu pour vous chouchouter. Tout au long de ces neuf mois de voyage vous allez être deux (voire plus...), c'est la raison pour laquelle le développement de votre bébé est évoqué en tête de chaque chapitre mais en dehors de cet aparté vous constituez le thème principal de l'ouvrage. Vous avez des questions, il apporte les réponses. Avec un ton volontairement direct et léger, cette check-list de votre grossesse ne cède rien au sérieux de son contenu.Ce guide aborde mois après mois, tous les aspects pratiques, administratifs et psychologiques rencontrés depuis le test positif jusqu'à l'accouchement. Leia mais...
Varices de grossesse | Guide Future Maman | Pour toutes les futures mères