Résultats pour "soulager lourdeur grossesse"

Vous voyez maternité , bebes e / ou autres articles relatives de sa recherche soulager lourdeur grossesse. Trouver les meilleures solutions pour de votre grossesse. hémorroïdes, forceps, fausse couche, echographie, rubeole, echographie bebe, varice.

Je prends ma fièvre au sérieux

Vous êtes un peu patraque depuis quelques jours et votre température flirte avec les 38°C ? Ne croyez pas que votre seule grossesse est responsable de ce « coup de chaleur ». Trop souvent mise sur le compte d'un petit rhume, la fièvre peut, en effet, être le symptôme de différentes infections plus problématiques.
  •  Ai-je la rubéole?
Avant de se manifester par des rougeurs cutanées, la rubéole commence ainsi par une petite fièvre. 9o % des femmes sont immunisées contre la rubéole soit parce qu'elles sont vaccinées soit parce qu'elles ont déjà eu cette maladie, mais si vous faites partie des 10 % restants, faites contrôler votre sérologie à la rubéole tous les mois jusqu'à 4 mois de grossesse.
  • Ou une listériose?
Une forte fièvre est le seul symptôme de cette maladie relativement fréquente. La listériose est grave pour le fœtus mais rassurez-vous : un traitement adapté mettra votre bébé à l'abri.
  • Ou encore une cystite?
La fièvre peut également signaler une infection urinaire. Elles sont fréquentes chez les futures mamans à cause de la baisse générale des défenses immunitaires et d'une dilatation du canal de l'urètre sous 1 effet de la progestérone. Si vos urines deviennent troubles et que vous souffrez après une miction, une analyse en laboratoire pourra confirmer ce diagnostic et prouver éventuellement la présence des microbes responsables. Ne laissez surtout pas une cystite s'installer car elle peut se transformer en infection plus grave au niveau des reins.
  • Comment la prévenir?
Buvez beaucoup d eau et évitez de porter des sous-vêtements trop serrés, trop courts ou synthétiques. Ayez une bonne hygiène intime et méfiez-vous des savons et des gels-douche trop irritants qui peuvent favoriser 1 entrée d`agents infectieux. Vous pouvez aussi taire des cures de jus de plantes à baies comme les airelles rouges ou la canneberge afin de prévenir des cystites à répétition.Pas d'aspirineQuelle que soit l'origine de la fièvre, il faut vous méfier de l'aspirine qui augmenterait le risque de fausse couche et qui serait susceptible, à partir du deuxième trimestre, de provoquer des atteintes rénales et cardiaques. Préférez le paracétamol mais toujours sous contrôle de votre médecin. Leia mais...

La question du diabète

Loin d'être anodin, le diabète est une des complications possibles de la grossesse. !l peut augmenter le risque de mal format ions du fœtus. C'est la raison pour laquelle le taux de sucre dans votre sang est particulièrement surveillé.
  • Diabète gestationnel et prégestationnel : quelle est la différence?
Le diabète gestationnel est révélé par la grossesse mais cela ne veut pas dire qu'il n existait pas avant. Quant au diabète prégestationnel, il concerne des femmes qui savent déjà qu elles souffrent de diabète de type 1 ou de type 2.
  • Quelle est le plus risqué?
Sans aucun doute le diabète gestationnel. Dans ce cas, l'excès de sucre peut passer inaperçu ou être détecté trop tard et les conséquences pour Tentant peuvent être sérieuses.
  • Je fais un dépistage
De toute façon c'est obligatoire ! Depuis 2001, une surveillance du taux de sucre dans les urines est pratiquée chez toutes les femmes enceintes. Cet examen systématique a remplacé le dépistage réalisé seulement chez les seules femmes à risque. Cette généralisation du dépistage aurait permis de détecter 30 % de plus de femmes atteintes de diabète gestationnel.
  • J'adapte mon traitement
Si vous êtes diabétique, vous allez sans doute devoir remplacer les antidiabétiques oraux par des injections d'insuline. Ces injections constituent, en effet, le moyen le plus sûr de contrôler votre taux de sucre dans le sang.
  • J'adopte un régime alimentaire adapté
Les médecins conseillent en effet aux futures mamans diabétiques d'être particulièrement attentives en ce qui concerne leur alimentation. Certains d`entre eux leur demandent de consacrer 40 % de leurs apports énergétiques aux glucides. Leia mais...

Je programme la première échographie au cours de la 12e semaine d’aménorrhée

Vous piaffez depuis quelque temps déjà et vous allez bientôt pouvoir le voir en vrai ! Depuis la cinquième semaine peut-être avez-vous déjà entendu les battements de son cceur grâce au Doppler, mais rien ne remplace ce moment magique en image. Trois échographies sont conseillées aux futures mamans et remboursées par laSécurité sociale:
  • La première entre 12 et 14 SA.
  • La deuxième entre 20 et 22 SA.
  •  La troisième à 32 SA.
  • Quand dois-je prendre rendez-vous ?
L'échographie de datation, destinée à déterminer la date du début de votre grossesse, se pratique au cours de la douzième semaine d aménorrhée. De façon générale, votre médecin vous indiquera les dates auxquelles les examens doivent être réalisés. Il est parfois nécessaire d'anticiper la prise de rendez-vous, notamment dans certains hôpitaux où les listes d'attente sont longues.
  • Comment m'y préparer ?
Inutile de boire des litres d eau. Le fœtus flotte déjà dans son liquide amniotique ! Venez avec une cassette vidéo ou un DVD afin de conserver un souvenir en image à vous repasser en boucle le soir à la veillée ! Si le cabinet ne prévoit pas de film, vous pourrez conserver les clichés de toute façon. Prévoyez quand même des mouchoirs... L'émotion...
  • Que vais-je vraiment voir ?
Lors de ce premier rendez-vous, vous allez pouvoi r découvrir votre bébé en entier. 11 est encore suffisamment petit pour rester dans le cadre. Ce ne sera plus le cas au cours des deux prochaines séances ! Pendant que vous vous escrimerez à essayer de deviner le visage de votre progéniture, le médecin observera :
  • le nombre d`embryons (Gloups ! peut-être sont-ils deux...) ;  la longueur cranio-caudale, autrement dit sa taille du sommet de son crâne au bas de ses fesses. Cette mesure, couplée avec celle du diamètre de la tête, permet de dater à 3-4 jours près la date de conception et donc celle de votre accouchement :
  • la clarté nucale qui consiste à mesurer l'épaisseur de la nuque de l'embryon pour détecter les risques de trisomie 21. L'examen dépiste ainsi 70 % des trisomies 21. En cas de doute, un tri-test puis une amniocentèse pourront vous être prescrits.
  • Combien de temps patienter jusqu'à la prochaine ?
Une dizaine de semaines. La seconde échographie est réalisée entre la 20e et la 22e SA. Pour la troisième et dernière, il faut attendre vers la 32e semaine d'aménorrhée.
  •  Pourquoi ne pas faire plus d'échographies?
Les trois examens répartis tout au long de la grossesse suffisent à suivre la croissance de bébé. D autre part l'échographie est une technique onéreuse et seuls ces trois examens sont pris en charge à 100 % par la Sécurité sociale et la mutuelle. Toutefois, votre médecin peut estimer qu une échographie supplémentaire est nécessaire, notamment après des saignements.
  • Est-ce une technique dangereuse pour mon bébé?
Non, l'échographie utilise des ultrasons à la manière d'un sonar. Elle est sans danger. Même si on doit répéter les échographies. Leia mais...

Je prends soin de mes dents

Le dicton « un enfant, une dent » n a plus de raison d'être actuellement car les futures mamans ne sont quasiment plus jamais concernées par la décalcification. Par contre, elles rencontrent souvent des problèmes de gencives ! Un enfant, une gencive?
  • Mes gencives sont ultrasensibles. Pourquoi ?
La grossesse provoque un bouleversement hormonal qui déséquilibre la flore bactérienne notamment dans la bouche et qui favorise (apparition dune inflammation des gencives : les fameuses gingivites font alors leur apparition.
  • Je protège bébé
Vos gencives vous font souffrir ? Figurez-vous que votre bébé peut en payer les conséquences ! Si les gingivites apparaissent avant même le début de la grossesse et qu elles ne sont pas traitées, elles peuvent déboucher sur une maladie plus grave : la parodontite. Les gencives sont atteintes en profondeur et les bactéries peuvent profiter de cette porte d'entrée pour se répandre dans l'organisme et provoquer des inflammations. Il existe alors un risque de naissance prématurée.
  • Je fais un bilan
Un suivi régulier est donc indispensable ainsi qu'un bilan de contrôle vers le quatrième mois car la sensibilité des gencives peut s'aggraver avec l'apparition du tartre et de la plaque dentaire.
  • Je prends mes caries au sérieux
Elles peuvent, en effet, provoquer elles aussi des infections et libérer des bactéries dans votre circulation sanguine.
  • Je fais la chasse aux microbes de ma bouche
Brossez-vous régulièrement les dents et pensez à la brosse à dents électrique, très efficace pour enlever la plaque dentaire. Utilisez également du fil dentaire quotidiennement ou des brossettes et faites faire un détartrage régulier et des soins par votre dentiste. Par le passé, les dentistes conseillaient aux futures mamans de privilégier le fluor. Aujourd'hui, l'action de ce dernier est remise en cause car son efficacité sur le développement des dents serait nulle.Fluor or not fluor ?Par le passé, les dentistes conseillaient aux futures mamans de privilégier le fluor. Aujourd'hui, l'action de ce dernier est remise en cause car son efficacité sur le développement des dents serait nulle.  Leia mais...

Je surveille mon poids

En dehors de l'accouchement la prise de poids est la crainte de toutes les futures mamans. Rappelons que la prise de poids moyenne est comprise entre 9 et 12 kilos.Puisque vous ne pouvez pas vraiment faire autrement, il vous reste à accepter et limiter les dégâts ! Autant que possible...
  • Je suis... enfin j'étais mince
Si votre poids était stable, vous n aurez sans doute aucune difficulté à rentrer rapidement dans vos jeans après la naissance de junior. À condition bien sûr de ne pas profiter de ces neuf mois pour vous lâcher après des années de privations.
  • J'étais rondouillarde, j'ai peur de devenir une baleine
II faudra en effet, être encore plus vigilante, ce qui ne signifie pas vous priver, mais préférez une pomme à un carré de chocolat en cas de fringale.
  •  À quoi correspond la prise de poids?
En fin de grossesse le poids se répartit en moyenne à peu près comme suit : • Bébé : 3 kg à 3,5 kg • Placenta : 1 kg • Liquide amniotique ; 1 kg • Utérus : 1 à 1,4 kg • Sang:1,5 kg • Seins :0,3 a 0,5 kg • Réserves de gras : 2 à 3 kg. Ne froncez pas le nez! Ce gras servira de combustible pour fabriquer le lait maternel ! Soit entre 9,8 kg et 11,9 kg,
  • Comment doit s'échelonner la prise de poids?
Au cours du premier trimestre la prise de poids est négligeable. Il arrive même que certaines femmes maigrissent du fait des nausées à répétition. Au deuxième trimestre la moyenne est de l'ordre de 1,5 kg par mois. Généralement, vous avez pris la moitié du poids de la grossesse au sixième mois. Au troisième t rimestre essayez de lim iter à environ 1,2 kg par mois.
  • Du point de vue de la santé, l'excès de poids entraîne :
• des risques de diabète gestationnel ; • des problèmes articulatoires ; • des risques de difficultés pour l'accouchement.
  •  NE FAITES PAS DE RÉGIME
Vous vous réconcilierez avec vote balance plus tard. Un régime pourrait être fâcheux pour la croissance de votre bébé.Combien de temps pour récupérer ma taille?La sagesse populaire parle de neuf mois... autant que pour faire un enfant. Pourtant certaines femmes quittent la maternité avec une taille mannequin. Notez bien qu'elles sontaussi rares qu'elles nous font enrager ! La seule solution pour ne pas avoir trop de difficultés à maigrir consiste... à ne pas trop grossir! Leia mais...

Ma vue change

Depuis que vous portez votre enfant, vous avez constaté «incertain «ou dans votre regard... Charmant, mais pour le moins inconfortable. Rassurez-vous les problèmes de vue sont transitoires.
  • Flou, c'est flou...
Certaines futures mamans remarquent une diminution de leur acuité visuelle ou une aggravation de leur myopie entraînant de sévères migraines. Là encore, nemprenez pas n'importe quel antalgique. Consultez-votre ophtalmologiste. En attendant le rendez-vous, faites des pauses face à votre écran d'ordinateur, limitez la télévision et évitez les caractères écrits trop petits.
  • Mes lentilles collent !
Si vous avez la sensation que vos lentilles collent sur votre cornée ou que des grains de sable se sont glissés entre les deux : c'est encore la faute de ces satanées hormones ! Celles-ci provoquent une sécheresse oculaire et modifient le rayon de courbure de la cornée. Utilisez régulièrement des larmes artificielles pour vous soulager ou... portez des lunettes !
  • Chez mon ophtalmo
Bénins, ces troubles doivent néanmoins être suivis de près afin d'éviter un éventuel décollement de rétine dû aux efforts de l'accouchement. Leia mais...

Je fais face au stress

On a beau s'être entraînée, avoir tout prévu ou presque, le jour de l'accouchement toute votre organisation si bien huilée est un vague souvenir! Laissez-vous prendre en main, la médecine se penche sur vous !
  • Maman sous contrôle
Laissez votre pudeur au vestiaire! Après vérification de votre tension, analyse de vos urines et prise de votre température, vous serez rasée. La sage-femme mesurera la dilatation de votre col et vous dirigera soit dans une chambre, soit en salle de naissance.
  • Bébé sous contrôle
Si vous arrivez et que le travail n'est pas suffisamment avancé, on vous proposera sans doute, selon la taille de la maternité, de vous allonger dans une salle de contrôle qui n'est pas encore celle de l'accouchement. Vous serez placée sous monitoring, des capteurs seront placés sur votre ventre afin de surveiller la fréquence cardiaque de votre enfant et de s'assurer ainsi que tout va bien. Les jours qui précèdent l'accouchement, vous aurez sans doute déjà eu l'occasion d'utiliser ce système de surveillance. Lorsque vol re col atteint les 3 cm de dilatation - vous  avez passé la plus longue période -, les choses passent à la vitesse supérieure.Maman sous perfusion La pose d'une perfusion n'est pas le moment le plus agréable de l'accouchement, mais c'est un passage quasi obligatoire dans la grande majorité des maternités. Elle permet d'injecter selon les besoins un analgésique pour soulager les douleurs, du glucose en cas de travail très long... Leia mais...

Je choisis le mode de garde

Même si l'arrivée de votre bébé vous semble encore un peu lointaine, il n est jamais trop tôt pour se consacrer à la recherche d'un mode de garde, surtout si vous travaillez. Invitez d ores et déjà la fée Administration à se pencher sur le berceau de votre tout-petit!
  • Qui me dira où trouver la perle rare?
Renseignez-vous auprès du service social de votre mairie qui vous fournira la liste des établissements proches de chez vous. Allez visiter les lieux, renseignez-vous sur les horaires.
  • Je choisis la crèche
Les crèches collectives publiques gérées par le service départemental de PMI (protection maternelle et infantile), comme les crèches municipales, sont si rares et si fréquentées qu'il serait presque recommandé d'inscrire votre enfant dès le résultat du test de grossesse! Le personnel se compose d'une directrice, d'éducatri- ces de jeunes enfants spécialistes de la petite enfance en charge notamment des activités d'éveil, et d'auxiliaires de puériculture. La première inscription est provisoire, votre enfant sera d'abord placé sur une liste d'attente. Si une place se libère, l'inscription définitive aura lieu après la naissance sur avis favorable du médecin de la crèche.Vous devrez présenter : □ le carnet de santé de votre enfant □ un justificatif de domicile et vos bulletins de salaire ainsi que celui de votre mari car le tarif est calculé en fonction de vos revenus.
  • La crèche familiale
Il s'agit d'un réseau d'assistantes maternelles agréées dépendant de la PMI et géré par une directrice. □ Les enfants sont gardés au domicile de l'assistante maternelle et suivis par le médecin de la PMI. □ La « maisonnée » ne peut compter plus de trois enfants de moins de 3 ans, enfants de la nounou compris. □ La directrice visite régulièrement les assistantes maternelles. □ Prévoyez les préinscriptions au plus tôt. □ L'inscription définitive aura lieu après la naissance de votre enfant selon les places disponibles. □ Le tarif est calculé en fonction de vos revenus.
  • La crèche parentale
Créées pour compenser le manque de structures de garde, les crèches parentales sont gérées par les parents. □ Le personnel se compose d'une éducatrice de jeunes enfants, de puéricultrices et de parents... dont vous qui devrez peut-être y passer un peu de temps. □ Aucun médecin n'est attaché à la crèche. □ Le tarif est calculé en fonction du nombre de personnes et du temps que vous consacrerez à la crèche.
  • La crèche d'entreprise
Heureuses sont les mamans qui peuvent bénéficier de ce luxe. Il suffit d'en faire la demande auprès du service de votre entreprise, la participation est généralement calculer en fonction de votre quotient familial et déduite de votre salaire.
  • L'assistante maternelle
C'est la fameuse nounou que les parents s'arrachent! □ Adressez-vous à la mairie, à la PMI, ou auprès du refais assistantes maternelles de votre Caf. □ Choisissez une personne agréée par la PMI. □ L'agrément doit être renouvelé chaque année. □ Elle gardera votre enfant à son domicile ou chez vous. □ Elle ne peut garder plus de trois enfants de moins de trois ans, y compris les siens. □ Le salaire est libre. □ En tant qu'employeurs vous devez prévoir un contrat de travail et faire une déclaration à l'Urssaf.
  • La nounou à domicile
C'est une solution un peu onéreuse puisqu'il faut prévoir une rémunération pour un plein temps, soit généralement un Smic. □ Adressez-vous aux associations. □ Partagez la nounou avec d'autres parents pour limiter les frais et alterner le lieu de garde. □ Veillez à vous acquitter de toutes les obligations administratives inhérentes aux employeurs (contrat de travail et déclaration à l'Urssaf). Leia mais...

Je me renseigne sur les aides

Consciente des sacrifices qu'implique l`arrivée d un enfant, vous imaginez déjà dans quelques mois les appels furieux de votre banquier tous les lundis matin. Surtout si cela fait belle lurette qu'il nest plus votre meilleur ami! Pas de panique, vous avez peut-être droit à la prestation d'accueil du jeune enfant (Paje) de la Caisse d'allocations familiales.
  • Ai-je droit à la prime à la naissance?
Pour en bénéficier, les ressources de votre famille ne doivent pas dépasser une limite qui varie en fonction de votre situation. Cette prime est versée au cours du 7e mois de grossesse.
  • Ai-je droit à l'aIlocation de base?
Là encore les ressources de votre famille ne doivent pas dépasser une limite variable selon les cas. D'autre part, pour pouvoir y prétendre, votre enfant devra passer 3 examens médicaux obligatoires au cours des 8 premiers jours, de son 9e ou 10e mois et de son 24e ou 25e mois. Son montant est de 172,77 € jusqu'aux trois ans de I`enfant.
  • Je prévois de faire garder mon enfant. Aurai-je droit à une aide?
Tout à fait mais cette dernière dépend du choix de la personne qui va s occuper de votre enfant. Il s'agit du complément de libre choix du mode de garde.
  • Je fais garder mon enfant par une assistante maternelle ou par une autre personne à domicile
Pour prétendre au complément de libre choix du mode de garde, vous devez faire appel à une assistante maternelle agréée et exercer une activité professionnelle minimum. Toutefois, si vous êtes au chômage, étudiant, bénéficiaire du RMI ou de certaines allocations, vous n'avez pas à remplir cette condition. D'autre part, vous ne devez pas verser plus de 5 fois le montant du Smic horaire par jour à votre assistante maternelle et vous ne devez pas être exonérée de cotisations sociales si vous employez une personne à domicile. Le montant de ce complément varie en fonction de votre situation et de l'âge de vos enfants. Il consiste en une prise en charge partielle de la rémunération de l'assistante maternelle ou de la personne employée à domicile.
  • Je m'adresse aune association ou une entreprise habilitée qui emploie des assistantes maternelles agréées ou des gardes d'enfant à domicile
Vous pouvez prétendre au complément de libre choix du mode de garde et vous devez remplir les mêmes conditions que si vous employiez une personne à domicile concernant votre activité mais avec deux différences :l'association doit être habilitée par le Préfet si elle emploie des gardes d enfant à domicile et par le Conseil Général si elle emploie des assistantes maternelles. Vous devez aussi faire garder votre enfant au moins 16 heures par mois. Une fois remplies ces conditions, vous recevrez une aide forfaitaire.
  • Comment effectuer les différentes démarches?
II vous suffit de télécharger les différents formulaires sur le site de la Caisse d'allocations familiales (caf.fr), de les imprimer, de les remplir et de les renvoyer accompagnés des justificatifs nécessaires. N'attendez pas le dernier moment pour le faire car vous n'êtes pas la seule à effectuer votre demande! Leia mais...

Je fais la sieste si possible…

Il reste quelques semaines avant le jour J. vous auriez tout intérêt à profiter de ces quelques moments de répit pour faire le plein d'énergie sauf qu'il vous est souvent bien difficile de vous reposer en cette fin de grossesse. Vous avez... comme un poids sur l'estomac! Il
  • Je suis épuisée, pourquoi ai-je du mal à dormir?
Parce que votre bébé pèse et parce que votre organisme s'habitue à ce qui l'attend. Vous allez devoir vous réveiller toutes les trois heures... C'est un avant-goût!
  • Comment gratter un peu de sommeil?
Pas de méthode particulière. Reposez-vous dès que vous le pouvez ! Lisez un article d'un journal économique très ardu, voire le bottin ou écoutez une émission : dans tous les cas évitez de tourner et retourner vos pensées en boucle. Préparez votre valise!Vous pouvez commencer à préparer votre valise pour la maternité. Dressez la liste de vos affaires, ce dont vous aurez besoin. Vous serez sûre de ne pas être prise au dépourvue. Leia mais...
Soulager lourdeur grossesse | Guide Future Maman | Pour toutes les futures mères