Warning: Missing argument 2 for wpdb::prepare(), called in /home/guidefut/public_html/wp-content/plugins/fast-wordpress-search/fwp-search.php on line 210 and defined in /home/guidefut/public_html/wp-includes/wp-db.php on line 1291

Resultados para: "sensation de lourdeur bas ventre"

Vous voyez maternité , naissance e / ou autres articles relatives de sa recherche sensation de lourdeur bas ventre. Trouver les meilleures solutions pour de votre grossesse. hémorroïdes, forceps, fausse couche, echographie, rubeole, echographie bebe, varice.

Aïe, j’ai mal au ventre : pas de panique!

Votre corps connaît un des plus grands chambardements de son histoire. Votre utérus est en plein aménagement et les « travaux » donnent parfois lieu à des sensations désagréables. Vous avez beau savoir que les douleurs abdominales sont fréquentes en début de grossesse, vous ne pouvez pas échapper à l'angoisse qui vous étreint. Faites le point.
  • Mon ventre est lourd et tendu
C'est normal et ça ne fait que commencer ! Votre utérus, qui ne cesse d'augmenter de volume, s'est redressé pour prendre (fis aises dans votre abdomen. Une fois bien installé, il comprime les organes voisins notamment l'intestin et la vessie. D'où une constipation qui peut se traduire au début par des spasmes et une envie plus fréquente d'uriner. Cette sensation peut être amplifiée par un effet de ballonnement dû à la progestérone qui, elle aussi, ralentit le transit.
  • Je ressens des pincements dans le bas-ventre
Là encore, détendez-vous ! C'est toujours votre utérus le fautif. En remontant et en grossissant il fait travailler les ligaments et les muscles encore peu habitués à être soumis à une telle épreuve.
  • J'ai mal comme si j'allais avoir mes règles
Il s'agit de contractions. Celles-ci ne doivent pas vous inquiéter outre mesure mais doivent toutefois être prises au sérieux. Couchez-vous et reposez-vous autant que possible et prévenez votre médecin au plus vite.
  • J'ai des saignements
Une femme sur quatre saigne en début de grossesse et la moitié de celles-ci mènent leur grossesse à terme. Néanmoins, vous devez consulter aussi vite que possible parce que le saignement peut être un signe d'infection, de grossesse extra-utérine voire hélas de fausse couche. Leia mais...

Je gère des émotions fluctuantes

Vous avez les larmes aux yeux sans raison, puis vous avez de drôles de fous rires, sans parler de vos changements d'humeur au bureau. Vous avez la tête sens dessus dessous ! Certes vous êtes insupportable, mais ce n'est pas de votre faute! • Dois-je mettre ces émotions fluctuantes sur le compte de ces satanées hormones ? Eh oui ! une fois encore... • La progestérone : elle vous fatigue, vous rend vulnérable et parfois un peu susceptible. • Magiques, les endorphines créent une sensation de bien-être doucement euphorisante. Leur sécrétion augmente tout au long de la grossesse. • Le cortisoi aurait une action dopante. • Les œstrogènes possèdent, quant à eux, des vertus excitantes mais ils interagissent avec I effet sédatif de la progestérone ! Normal que vos humeurs soient aussi fluctuantes que les montagnes russes !
  • La prolactine aussi? Kèsako?
Sécrétée pour préparer l'allaitement, cette hormone inte- ragit aussi avec la dopamine et aurait un effet excitant.
  • La société s'y met aussi ?
Elle joue, en effet, son rôle dans ces perturbations psychologiques ! Elle idéalise la maternité que vous vivez de votre côté comme un véritablement chamboulement psychologique et physique. La grossesse s'affiche épanouie dans les publicités alors qu elle vous oblige à vous replonger dans les conflits et les difficultés que vous avez rencontrés dans l'enfance. Et le moins qu'on puisse dire c'est que vous n'êtes plus tout à fait la même et l'image de votre propre corps est bouleversée. Certaines femmes ne supportent pas ce nouveau corps, plus féminin et plus voluptueux, surtout si elles avaient la sensation de tout contrôler auparavant.
  • J'ai peur pour l'avenir...
En devenant peu à peu mère, vous vous préoccupez déjà de ce que vous transmettrez bientôt à votre enfant. Difficile d être toujours sereine ! Leia mais...

Je soulage mes jambes lourdes

Vous avez les jambes comme des poteaux et vous avez remarqué le retour des inesthétiques petites étoiles sur vos jambes... Hélas les problèmes veineux sont fréquents lors de la grossesse mais il existe des astuces pour retrouver des jambes légères !
  • Qu'est ce qui ne fonctionne pas bien?
Les jambes lourdes sont liées à une mauvaise circulation sanguine. Pour remonter des pieds vers le cœur, le sang doit lutter contre l'effet de la pesanteur. Il chemine à travers les veines dotées de valvules qui empêchent son reflux vers le bas. Mais ces valvules sont fragiles et ont tendance à s'abîmer avec l'âge. Elles exercent moins bien leur fonction de clapet, ce qui ralentit la circulation de retour. La paroi des veines risque alors de se distendre, d'où, dans un premier temps, des douleurs ou des lourdeurs. Puis, si vous n'y prenez pas garde, vous constaterez 1 apparition de varices ou de dilatations permanentes de petits vaisseaux.
  • Pourquoi la grossesse est-elle une période à risque?
Les hormones sont encore une fois montrées du doigt, les œstrogènes favorisant, entre autres, l'apparition d'oedèmes. Au niveau de l'abdomen, l'utérus comprime également les veines et l'augmentation du volume sanguin n'arrange rien.
  •  Ma mère a des problèmes veineux : suis-je condamnée à en avoir aussi?
Malheureusement, il existe une importante prédisposition familiale à la maladie veineuse ; les femmes dont la mère souffre de varices doivent ainsi redoubler d'attention et ne pas hésiter à consulter leur généraliste ou un phlébologue  dès les premiers signes de lourdeur et d'inconfort. En la matière, mieux vaut prévenir que guérir car il suffit bien souvent d'adapter son hygiène de vie pour éviter que les symptômes ne s'aggravent. Les problèmes veineux augmentent aussi avec le nombre de grossesses.
  • Je surveille mon poids
C'est un leitmotiv mais une femme avertie en vaut une plus légère ! Les kilos superflus fragilisent le réseau veineux en renforçant encore la pression vers le bas.
  • Je marche au moins une demi-heure par jour
La sédentarité et le manque d'exercice sont parmi les pires ennemis des jambes. Une jambe musclée offre la meilleure des contentions possible et le mouvement régulier au niveau des mollets et des cuisses aide à propulser le sang vers le haut. La marche est tout particulièrement recommandée pour faire fonctionner le système veineux. Mieux vaut donc vous déplacer à pied plutôt que de sortir la voiture du garage ou monter les escaliers au lieu de prendre systématiquementl'ascenseur.
  • Je muscle mes mollets
Les deux autres sports préférés des jambes sont le vélo et la natation: le mouvement de pédalage stimule la contraction des muscles des jambes qui à son tour stimule le réseau veineux. La nage ou i aquagym présentent par ailleurs l'intérêt de l'effet drainant de l'eau. Chez vous, vous pouvez aussi tout simplement muscler vos mollets en marchant sur la pointe des pieds. Ou encore, assise, les jambes allongées et légèrement écartées devant vous, relevez alternativement la pointe du pied droit puis celle du pied gauche, maintenez quelques secondes puis relâchez et répétez ce mouvement quelques dizaines de fois.
  • Je me méfie de la chaleur
La chaleur aggrave les sensations de lourdeur et de douleur. Alors évitez les expositions solaires prolongées, les bains chauds, le sauna, le hammam et l'épilation à la cire chaude. Été comme hiver, passez un jet d eau fraîche sur vos jambes après la douche.
  •  J'atténue la douleur
Si les symptômes persistent, parlez-en à votre médecin qui pourra prescrire des bas de contention et/ou des médicaments phlébotoniques. Les bas de maintien et les bas de contention s'achètent en pharmacie. Ils exercent une pression dégressive du pied vers la cuisse pour aider au retour veineux. Leia mais...

Je pratique des exercices respiratoires

Il vous arrive parfois d'être essoufflée en montant les escaliers et votre rythme tient plus de celui du buffle pesant que de l`agile chamois... Ça ne fait que commencer!
  • Limitez les efforts
Ne montez pas les marches quatre à quatre (vous ne pouvez plus, alors inutile de faire semblant!)
  • Apprenez à respirer
Comment ça vous le faites depuis votre naissance ? En êtes-vous bien sûre? La plupart des exercices respiratoires vous seront expliqués lors des cours de préparation à l'accouchement. Mais il n'est jamais trop tôt pour bien faire, d'autant qu'il est essentiel de bien respirer pour se détendre. Respiration détente :
  • Couchez-vous sur le dos les jambes pliées puis inspirez en levant les bras vers le ciel, expirez en les posant le long du corps.
Respiration thoracique :
  • Couchée sur le dos, les jambes pliées, une main sur votre ventre, l'autre sur la poitrine, inspirez sans faire bouger la main posée sur votre ventre. Plus facile à dire qu'à faire !
  • Ce sera la respiration à adopter le jour J pendant la phase de dilatation du col de l'utérus pour ne pas trop appuyer sur votre ventre.
Respiration abdominale :
  • Toujours dans la même position, inspirez par le nez en gonflant votre ventre : la main posée sur votre thorax ne doit pas bouger ! Expirez longuement avec la bouche en creusant (euh... c'est une plaisanterie, bien sûr !) votre ventre.
  • Cette respiration accompagne les contractions d'expulsion.
  Respiration complète :
  • Il s'agit de coupler les deux exercices respiratoires. Couchée sur le dos, inspirez profondément en gonflant le ventre, puis enchaînez en gonflant la poitrine. Faites une pause et expirez en vidant d'abord la poi- trine puis le ventre.
  • Elle permet de récupérer après une contraction longue et douloureuse.
  • Attention à l'hyperventilation ! Cette respiration fait tourner la tête.
Respiration superficielle :
  • Bouche fermée, inspirez et respirez rapidement, seule la partie haute du thorax doit bouger.
  • Respectez la même durée entre l'inspiration et l'expiration.
  • Cette respiration vous aidera pendant les contractions de la dilatation en alternance avec la respiration thoracique.
Leia mais...

Ma vue change

Depuis que vous portez votre enfant, vous avez constaté «incertain «ou dans votre regard... Charmant, mais pour le moins inconfortable. Rassurez-vous les problèmes de vue sont transitoires.
  • Flou, c'est flou...
Certaines futures mamans remarquent une diminution de leur acuité visuelle ou une aggravation de leur myopie entraînant de sévères migraines. Là encore, nemprenez pas n'importe quel antalgique. Consultez-votre ophtalmologiste. En attendant le rendez-vous, faites des pauses face à votre écran d'ordinateur, limitez la télévision et évitez les caractères écrits trop petits.
  • Mes lentilles collent !
Si vous avez la sensation que vos lentilles collent sur votre cornée ou que des grains de sable se sont glissés entre les deux : c'est encore la faute de ces satanées hormones ! Celles-ci provoquent une sécheresse oculaire et modifient le rayon de courbure de la cornée. Utilisez régulièrement des larmes artificielles pour vous soulager ou... portez des lunettes !
  • Chez mon ophtalmo
Bénins, ces troubles doivent néanmoins être suivis de près afin d'éviter un éventuel décollement de rétine dû aux efforts de l'accouchement. Leia mais...

J’invite le papa à sentir bébé bouger

Un battement d'aile de papillon, des vagues, des bulles... Ca y est le moment magique est enfin arrivé : vous sentez bébé bouger dans votre ventre. Le cher ange fait des galipettes, particulièrement lorsque vous vous apprêtez à vous endormir... quel amour !
  • Quand bébé commence-t-il à bouger ?
Il bouge très tôt (souvenez-vous de la première échographie) ! mais vous ne le sentiez pas encore. Généralement c'est au cours du cinquième mois que les mouvements sont vraiment perceptibles, toutefois certaines femmes ressentent les premiers frôlements dès le quatrième mois. □ Allongez-vous, bébé profite de ces moments de calme pour faire un peu de gymnastique. □ Posez votre main sur votre ventre, vous sentirez qu'il se dirige vers elle. □ Invitez le papa à poser sa main et à suivre les mouvements □ Incitez-le à lui parler, bébé écoute attentivement. Il reconnaîtra la voix de son papa. Leia mais...

L’annonce faite au papa

Bien sûr les premiers moments ne sont rien qu'à vous. Vous seule savez qu'un minuscule embryon s'est niché dans votre ventre et c'est si bon de détenir le secret le plus essentiel de la vie. Mais quel plaisir de le partager d'abord avec lui... Lui, c'est l'homme de votre vie, le second acteur de ce tendre duo en passe de former un trio, l'autre actionnaire majoritaire de cette formidable fusion en cours de réalisation dans votre ventre. Autant dire qu'il a toutes les chances d'être particulièrement bouleversé par cette bonne nouvelle. Quelle méthode adopter ? • Mettez une bouteille de Champagne au frais et le test de grossesse dans un paquet cadeau. • Offrez-lui une paire de chaussures premier âge. • Posez une tétine sur l'oreiller. • Offrez-lui un bouquet de roses et de choux décoratifs mélangés. • Dressez la table avec vos deux couverts et un ensemble « biberon-bavoir » en vis-à-vis. • Envoyez-lui un courrier dans lequel vous glisserez les résultats de l'analyse. • Demandez-lui s'il a quelque chose de prévu dans 266 jours... Pour que ce soit clair... Quand nous parlons en mois, nous parlons toujours en mois de grossesse = mois de vie du futur bébé. Semaines de grossesse = semaines de vie du futur bébé. Semaines d'aménorrhée (SA) = semaines écoulées depuis le 1" jour des dernières règles Leia mais...

Je prépare mes questions à mon gynécologue

Vous avez rendez-vous avec votre gynécologue, qui est comme chacun sait le meilleur ami de la femme et le plus étourdissant des confidents. C'est le moment de lui poser toutes les questions qui vous hantent - y compris celles qui vous semblent particulièrement stupides. Notez-les à chaque fois que lune d elles vous traverse 1 esprit. En voici quelques-unes... à poser d urgence : 1. Je n'ai pas de nausées et je ne ressens aucune fatigue particulière est-ce normal ? 2. Pourquoi ai-je de temps en temps mal au ventre et aux reins ? 3. J'ai de petits saignements, est-ce grave ? 4. Vais-je garder tous ces kilos? 5. Mon bébé souffre-t-il de mon stress ? 6. Quelles précautions dois-je prendre au travail ? 7. Je n'ai pas de libido... pourquoi ? 8. J'ai tout le temps envie de faire l'amour, c'est normal ? 9. I ai des mycoses, est-ce dangereux pour le bébé ? 10. Pourquoi ai-je des boutons? 11. Puis-je continuer à prendre des compléments alimentaires ? 12. Puis-je colorer mes cheveux ? 13. Je n'ai pas le moral, qui peut m aider ? 14. Mon ventre durcit, est-ce des contractions ? 15. Mes seins sont tout petits, vais-je pouvoir allaiter ? 16. Je suis assez forte, vais-je devoir être alitée en fin de grossesse ? 17. J´ai des contractions successives, est-ce grave ? 18. La voiture peut-elle provoquer une fausse couche ? 19. Comment lutter contre les vergetures ? 20. J'ai un chat, puis-je le garder ? Leia mais...
Time executed 0.0014 seconds
  • Articles

    • Forceps

      Forceps – Instruments métalliques, ...

    • Colostrum

      Colostrum – Premier lait très riche en ...

  • Sensation de lourdeur bas ventre | Guide Future Maman