Résultats pour "rhume listeriose"

Vous voyez alimentation , maternité e / ou autres articles relatives de sa recherche rhume listeriose. Trouver les meilleures solutions pour de votre grossesse. hémorroïdes, forceps, fausse couche, echographie, rubeole, echographie bebe, varice.

Je prends ma fièvre au sérieux

Vous êtes un peu patraque depuis quelques jours et votre température flirte avec les 38°C ? Ne croyez pas que votre seule grossesse est responsable de ce « coup de chaleur ». Trop souvent mise sur le compte d'un petit rhume, la fièvre peut, en effet, être le symptôme de différentes infections plus problématiques.
  •  Ai-je la rubéole?
Avant de se manifester par des rougeurs cutanées, la rubéole commence ainsi par une petite fièvre. 9o % des femmes sont immunisées contre la rubéole soit parce qu'elles sont vaccinées soit parce qu'elles ont déjà eu cette maladie, mais si vous faites partie des 10 % restants, faites contrôler votre sérologie à la rubéole tous les mois jusqu'à 4 mois de grossesse.
  • Ou une listériose?
Une forte fièvre est le seul symptôme de cette maladie relativement fréquente. La listériose est grave pour le fœtus mais rassurez-vous : un traitement adapté mettra votre bébé à l'abri.
  • Ou encore une cystite?
La fièvre peut également signaler une infection urinaire. Elles sont fréquentes chez les futures mamans à cause de la baisse générale des défenses immunitaires et d'une dilatation du canal de l'urètre sous 1 effet de la progestérone. Si vos urines deviennent troubles et que vous souffrez après une miction, une analyse en laboratoire pourra confirmer ce diagnostic et prouver éventuellement la présence des microbes responsables. Ne laissez surtout pas une cystite s'installer car elle peut se transformer en infection plus grave au niveau des reins.
  • Comment la prévenir?
Buvez beaucoup d eau et évitez de porter des sous-vêtements trop serrés, trop courts ou synthétiques. Ayez une bonne hygiène intime et méfiez-vous des savons et des gels-douche trop irritants qui peuvent favoriser 1 entrée d`agents infectieux. Vous pouvez aussi taire des cures de jus de plantes à baies comme les airelles rouges ou la canneberge afin de prévenir des cystites à répétition.Pas d'aspirineQuelle que soit l'origine de la fièvre, il faut vous méfier de l'aspirine qui augmenterait le risque de fausse couche et qui serait susceptible, à partir du deuxième trimestre, de provoquer des atteintes rénales et cardiaques. Préférez le paracétamol mais toujours sous contrôle de votre médecin. Leia mais...

Je file chez mon médecin pour vérifier que tout va bien

La première visite médicale obligatoire est fixée par la Sécurité sociale au troisième mois de grossesse au maximum avant la fin de la 14* semaine de grossesse. Mais, depuis que vous avez la certitude que le test est positif, l'impatience vous ronge. Quoi de plus naturel que de vouloir en savoir plus ? Prenez rendez-vous au plus vite.Je choisis le médecin qui me vaVous pouvez choisir d'être suivie par votre gynécologue habituel, mais s'il n'est pas obstétricien, il vous confiera aux bons soins d'un spécialiste au cours du dernier trimestre. Si vous n'aimez pas le changement, choisissez d'emblée un obstétricien, quitte à retrouver votre praticien habituel après la naissance. Certaines femmes font le choix d'être suivies par leur médecin de famille mais, là encore, il leur faudra recours à un obstétricien pour les derniers mois.Quels examens mon gynécologue va-t-il me proposer ?
  • Examen gynécologique 
Il s'agit de vérifier le volume de votre utérus et s'assurer qu'il est bien en rapport avec le terme présumé de la grossesse.
  • Examen clinique
Mesure de votre tension artérielle et de votre poids.... Heureusement, cette donnée ultra secrète restera entre lui et vous !  Les a ntécéden t s méd icau x Votre suivi de grossesse devra être adapté en fonction de vos éventuelles pathologies. Établissez la liste de vos traitements, de vos allergies mais épargnez-lui votre rhume de la semaine dernière!
  • Les antécédents médicaux
Votre suivi de grossesse devra être adapté en fonction de vos éventuelles pathologies. Établissez la liste de vos traitements, de vos allergies mais épargnez-lui votre rhume de la semaine dernière !
  • Les antécédents familiaux
Votre gynécologue s'intéressera aux maladies dont souffrent vos parents ou grands-parents et qu'il convient de connaître le plus tôt possible. Certaines maladies génétiques peuvent bénéficier d'un traitement préventif.
  • La prise de sang
Le dosage hormonal (HCG) sert à confirmer la grossesse et peut confirmer son évolution mais reste moins fiable et moins précis que l'échographie. La prise de sang permet de vérifier votre sérologie afin de savoir si vous êtes immunisée contre la rubéole et la toxoplasmose. Si vous êtes en contact avec de jeunes enfants, précisez-le afin que votre médecin vous prescrive une sérologie concernant le cytomégalovirus. La sérologie porte également sur l'hépatite B, la syphilis et le sida,
  • L'analyse d'urine
Cette analyse est prescrite pour rechercher le sucre (glycosurie) et les protéines (albuminurie) dans les urines. La présence de glucose peut être le signe d`un diabète gestationnei, tandis que l'albuminurie peut signaler une hypertension, un problème rénal infection urinaire.Question de RhésusSi votre Rhésus est négatif, et que celui du papa est positif, il y a un risque d'incompatibilité fœto-matemelle. Autrement dit le sang de votre bébé pourrait être incompatible avec le vôtre. Vers quatre mois et demi et surtout au moment de l'accouchement, quelques globules appartenant à votre bébé vont se mélanger avec votre propre sang, déclenchant ainsi une production d'anticorps. Sans danger pour ce premier bébé, cette incompatibilité met en péril les grossesses suivantes car vous voilà « vaccinée » contre te sang positif de votre prochain bébé. Pas de panique ! Si votre corps se met à produire des anticorps vous en serez quitte pour un vaccin « anti-Rhésus + » à la naissance afin de bloquer les débordements de votre organisme ! Si votre Rhésus est positif et que celui du père est négatif, votre enfant aura une chance sur trois d'avoir un Rhésus négatif comme papa, mais comme son sang n'est pas en contact avec le vôtre, il n'y aura pas de problème.Si votre Rhésus est positif et que celui du père est positif, votre enfant aura un Rhésus positif. Si votre Rhésus est négatif et que celui du père est négatif, votre enfant aura un Rhésus négatif. Leia mais...

Ce que je dois arrêter

Vous fumez comme un pompier, buvez une dizaine detasse de cafés par jour, êtes une fana du steak tartare et vous avez besoin d'un petit cocktail vitaminé pour démarrer la journée du bon pied. À partir de maintenant il va falloir vous méfier de tout ce que vous ingurgitez sans même y penser et également de quantité d'autres ennemis sournois.
  • J'arrête de fumer
Évidemment, vous n'avez pas envie que votre bébé grandisse dans un cendrier. Écrasez au plus vite votre dernière cigarette ou diminuez au maximum votre ration quotidienne. Cette grossesse est une bonne occasion de renoncer à cette mauvaise habitude d'autant plus que les nausées du premier trimestre peuvent vous y aider. Si la perspective de vos poumons roses ne suffit pas à vous motiver, voici quelques funestes éléments à garder en tête :Le tabac accroît considérablement les risques de fausse couche et de naissance prématurée et les bébés sont souvent plus petits.
  • J'évite le café
Au-delà de cinq tasses par jour, le café a des effets comparables au tabac.
  • Je limite les compléments alimentaires
Densifiant capillaire, tonus intellectuel et autres fortifiants pour les ongles doivent être mis de côté pendant neuf mois. D'une part parce que vous n'en avez pas besoin, vos hormones pourvoient à la beauté de vos cheveux et de vos ongles, et d'autre part parce que le principe de précaution doit prévaloir en toutes circonstances. En tout état de cause, votre médecin vous indiquera les compléments « autorisés » et ceux qu'il convient de limiter. Par ailleurs il pourra vous en conseiller d'autres, comme du fer.
  •  J'évite les examens radiologiques
Les rayons X sont en général à éviter pendant la grossesse et encore plus au cours du premier trimestre. Il est donc essentiel de prévenir votre médecin si vous devez passer une radiographie voire la repousser à plus tard. Évidemment si vous avez une rage de dents ou le bras cassé, les choses sont différentes ! L'examen sera réalisé avec un tablier de plomb posé sur votre ventre pour protéger bébé.
  • Je garde mes distances vis-à-vis de mon chat
Bien sûr, Minou ne va pas prendre son baluchon et vivre sa vie loin de votre foyer. Toutefois, si vous n'êtes pas immunisée contre la toxoplasmose (20 % de la population), il va falloir être vigilante car près de deux tiers des chats sont porteurs de ce parasite. Si elle survient pendant la grossesse, elle peut contaminer le foetus. Pas question, donc, de laisser votre chat fréquenter ses congénères pendant le temps de votre grossesse, ni déjouer avec lui et encore moins de changer la litière sans gants !
  • J'évite les aliments crus
Toujours à cause de la toxoplasmose et de la listériose (toutes deux redoutables pour le fœtus). Les œufs crus, le lait et les fromages non pasteurisés, les charcuteries, les huîtres et la viande ou le poisson cru sont autant d'aliments potentiellement dangereux... Sushi, c'est fini... À vous les joies des viandes bouillies ou bien cuites... En revanche les légumes peuvent être consommés crus à condition d'être soigneusement lavés et/ou épluchés. Et...Lavez-vous les mains !
  • Je me méfie des enfants de moins de trois ans!
Les enfants qui évoluent en collectivité sont parfois porteurs ducytomégalovirus (CMV). Cette affection bénigne peut avoir des conséquences graves sur le fœtus surtout durant la première moitié de la grossesse. Si votre aîné est en crèche, ne sucez pas sa cuillère, ne finissez pas son repas, ne faites pas gant de toilette commun, lavez-vous les mains soigneusement après tout change de couches ou nettoyage de pot et évitez les baisers baveux ! En effet, le CMV se transmet par la salive et les selles.• Je remets à plus tard ma visite à mon cousin qui éternueIl ne s'agit pas de vivre dans une bulle, mais ce n'est pas une raison pour tenter le diable. Évitez les risques de contagion.
  • J'arrête les sports à risques
Simple bon sens ! Le parachutisme et le saut à l'élastique ne sont pas exactement recommandés !
  •  J'évite l'épilation à la cire chaude
La grossesse favorise parfois l'insuffisance veineuse et la cire chaude est alors déconseillée. Utilisez des bandes à froid, de la crème dépilatoire ou le rasoir car ce n'est pas une raison pour vous transformer en yéti.J'y ai droitSi vous êtes végétarienne, continuer à manger de tout à condition d'être vigilante en ce qui concerne votre apport en protéines : œufs, protéines végétales. Boire de l'eau du robinet. Utiliser des édulcorants à l'aspartame sans excès. Aller à la piscine. Prendre les transports en commun, hélas... Leia mais...
Rhume listeriose | Guide Future Maman | Pour toutes les futures mères