Résultats pour "perte blanche avant les regles"

Vous voyez grossesse , alimentation e / ou autres articles relatives de sa recherche perte blanche avant les regles. Trouver les meilleures solutions pour de votre grossesse. hémorroïdes, forceps, fausse couche, echographie, rubeole, echographie bebe, varice.

Je calcule ma date d’accouchement

Vous l`avez sans doute constaté, votre médecin a calculé en deux temps trois mouvements la date de conception de votre petit ange mais après tout l'homme de l'art n'était pas entre vos draps ce jour-là et vous préférez vérifier vous-même le bien-fondé de ses affirmations. Vous êtes un zéro pointé en maths ? Pas de problème, un nouveau-né serait capable de le faire !
  •  Combien de temps dure une grossesse ?
Tout dépend du mode de calcul choisi ! Si on considère les semaines d'aménorrhée, qui correspondent au nombre de semaines sans règles, le début du décompte est fixé au premier jour des dernières règles. La grossesse dure alors de 40 à 41 semaines. En revanche si on ne s'attache qu'à la grossesse réelle, le calcul commence à la date de fécondation (environ 2 semaines après le fr jour des dernières règles). La grossesse dure alors 38 à 39 semaines. Plus logique, cette méthode de calcul est pourtant moins utilisée que le décompte en semaines d'aménorrhée parce qu'on est plus facilement sûre de ses dernières règles que de sa date d ovulation, je me trompe ?
  •  Je compte sur mes doigts
Calcul de la date en fonction de la grossesse réelle : L'accouchement se produit en moyenne entre 266 et 276 jours après la fécondation, en fonction de la date d`ovulation. Si vos règles sont habituellement régulières - tous les 28 jours - l'ovulation se situe entre le treizième et le quinzième jour du cycle. Calcul en fonction des semaines d'aménorrhée : À défaut de connaître précisément la durée du cycle on considère en moyenne que l'accouchement a lieu 40 semaines ou 280 jours après la date des dernières règles.
  • Je fais un calcul savant
Cette méthode dite de Naegele est relativement simple. Notez le premier jour de vos dernières règles : par exemple le 10 mars. Retranchez trois mois par rapport au mois indiqué : mars - trois mois = décembre. Ajoutez sept jours au chiffre correspondant au premier jour de vos règles : 10 + 7 = 17. Vous accoucherez certainement aux alentours du 17 décembre.
  • Et pour plus de précision ?
La première échographie, réalisée entre la 12e et 13e semaine d`aménorrhée, permet de lever le doute et confirmer ou préciser la date fatidique.
  • C'est fiable?
Plus ou moins ! On ne peut pas être absolument certain de la durée dune grossesse mais environ 60 % des femmes accouchent à la date prévue à 48 heures près. Leia mais...

Je change ma garde-robe

Les boutiques spécialisées ont fait de gros progrès ces dernières années. Les coupes larges et détendues qui donnaient l'air d'avoir enfilé une moufle ont vécu, elle est bien loin l'incontournable salopette de grossesse ! Fashion, hype et pourquoi pas sexy, vous avez le droit de rester tendance et même si vous ne vous précipitez pas dans la première boutique pour femmes enceintes venue... Et si vous faisiez de la récun ?
  • Je trie ma garde-robe dès que j'en ressens le besoin
Repérez dans votre placard les vêtements trop grands et qui vont vous servir maintenant que vous avez grossi. Prévoyez de faire des pinces afin de souligner la courbe de votre ventre. Ouf, quelle place dans votre placard ! Quelques semaines plus tard, vous serez prête à choisir une ou deux jolies tenues spéciales femme enceinte dans lesquelles vous vous sentirez à Taise.
  • Je mets en valeur mes atouts
Enceinte, toutes les fantaisies sont permises, à condition de ne pas être engoncée. Portez des couleurs vives ou du pastel en haut et du sombre en bas. Ainsi, vous gommerez les rondeurs et vous détournerez l'attention des endroits où vous avez pris du poids.
  • Je choisis des hauts adaptés
Portez des T-shirts serrés mais pas moulants et des décolletés sexy, surtout si vous avez toujours été complexée d'avoir une poitrine trop menue. Si, au contraire, vous trouvez votre poitrine trop forte, inutile de choisir des hauts trop larges. Un joli petit haut fluide sera nettement plus glamour.
  •  Je pique les vêtements de mon homme!
La chemise blanche fera parfaitement l'affaire ainsi que le gilet de costume.
  • J'évite les pantacourts 
Les pantacourts ont tendance à couper la jambe et à vous tasser. Préférez un long pantalon fluide à taille élastique, porté avec une tunique. Pensez également aux leggins avec un pull tunique. Vous pouvez tout porter y compris des minijupes, surtout tant que vos jambes restent fines.
  • Je reste féminine
Vous pouvez aussi être enceinte et rester glamour, la preuve avec les robes stretch à fleurs, les imprimés colorés, le poncho ou encore le velours à fleur de peau.
  • Quelle tenue choisir pour le travail?
Un pantalon noir ou une jupe stretch serviront de bases que vous agrémenterez de découpes à fronces et de tops près du corps.
  • J'opte pour les chaussures plates
C est le moment de revenir aux ballerines qui galbent la cheville. Les bottes sont, pour leur part, tendances, mais pas recommandées du tout ! Elles compriment le mollet et pourraient faire gonfler les jambes et les pieds.
  • Je joue avec les accessoires
Les modèles larges de ceintures accentuent vos hanches. II vaut mieux les choisir fines, pour souligner le mouvement sans marquer ou même un lacet noué - pas trop serré -autour du ventre. Leia mais...

Je prends soin de ma peau

La tempête hormonale bouscule tout sur son passage et peut même changer la nature de votre peau. Certaines femmes voient leur épidémie devenir sec, voire très sec sur 1 ensemble du corps. Tandis que d autres ont la joie de revivre leur adolescence ! C'est le grand retour de l`acné sur la fameuse zone T du visage, les épaules et le haut du dos, tout ça à cause de cette satanée progestérone qui augmente lactivité sébacée. Bon... Vous n allez pas vous laissez miner le moral !
  • Je gomme!
Premier objectif; débarrasser la peau de ses impuretés. Programmez un gommage une fois par semaine ou deux si vous avez la peau mixte afin de faciliter le renouvellement cellulaire et permettre aux produits traitants de mieux pénétrer dans Tépiderme. Si vous avez la peau sensible, méfiez-vous des gommages à grains et optez plutôt pour des produits qui possèdent une action enzymatique.
  • Je nourris ma peau
À boire ! ou j ai faim ! hurle votre peau ? Attention ne confondez pas déshydratation qui concerne un manque d`eau et dessèchement : votre peau réclame alors son lot de lipides. Optez pour une crème légère hydratante si vous avez la peau mixte et déshydratée et une crème riche version doudoune si elle est sèche.
  • Je déclare la guerre aux boutons
Accordez au nettoyage l'importance qu'il mérite. Tous les matins et tous les soirs, nettoyez votre peau avec un lait ou un gel nettoyant et appliquez une lotion tonique. Méfiez-vous des lingettes démaquillantes, certes très pratiques, mais qui doivent être réservées aux déplacements car elles ne nettoient que superficiellement. Bannissez aussi l'alcool et les produits abrasifs qui vont stimuler la production de sébum. Appliquez localement des produits doux et cessez de tripoter sans cesse vos boutons ! I nterdit également d'extraire les comédons avec vos doigts, d'autant que ce n'est pas très glam !
  • Je fais des masques
Il y en a pour toutes et pour tous les types de peaux ; sèches, grasses, mixtes, normales, couperosées, déshydratées, congestionnées, desséchées, etc. De manière générale, ils s'appliquent sur le visage et le cou et agissent en une dizaine de minutes (une perte de temps pour les impatientes qui ne les supportent pas plus de 3 minutes chrono...). Puis vous les retirez avec de l'eau tiède ou un mouchoir en papier. Résultat, un teint Irais et une peau repulpée ! Pour qu'un masque soit efficace, essayez, dans la mesure du possible» de vous reposer (les impatientes ne sont pas concernées) pendant sa pose. Utilisez-les tous les deux jours, ou au minimum une fois par semaine.Masque douceur pour peau sècheVous pouvez aussi préparer des masques « maison » à peu de frais et tout aussi efficaces. Il suffit d'un peu de temps et de quelques ingrédients de base. Écrasez finement une banane bien mûre. Ajoutez une cuillère à café de miel et une cuillère à café d'huile d'amande douce. Appliquez cette préparation sur le visage (évitez bien sûr le contour des yeux). Laissez poser environ 15 minutes puis rincez.  Leia mais...

Je pars à la maternité

Depuis quelques jours, vous vous affairiez, passiez votre temps à ranger et voilà que les contractions sont bel et bien là, peut-être même avez-vous perdu les eaux. Ça y est ! C'est le jour le plus extraordinaire de votre vie!
  • Quand dois-je partira la maternité?
□  Si vous avez perdu les eaux : tout de suite, même si vous n'avez pas encore de contractions. Les risques d'infection existent pour le bébé, vous devez être surveillée. Vous ne pourrez pas « louper » la perte des eaux, c'est un écoulement continu bien plus long qu'une miction. Prenez une serviette de toilette et filez! □  Si vous n'avez pas perdu les eaux, que les premières contractions commencent, et que c'est votre premier bébé, vous avez tout votre temps ! □  Si vous partez trop tôt, il est fort probable qu'on vous demande de rebrousser chemin. □  Surveillez le rythme des contractions et notez leur durée. Les premières durent une quinzaine de secon-des et se répètent irrégulièrement entre un quart d'heure et 45 minutes. □ Installez-vous confortablement, cela peut durer plusieurs heures - en moyenne 8 heures pour un premier. □ Mettez un suppositoire à la glycérine pour aller à la selle avant l'heure critique!
  • Ôtez votre vernis à ongles.
□ Ôtez votre vernis à ongles. □ Grignotez et buvez pendant que vous le pouvez car il sera préférable d'arrêter lorsque les contractions apparaîtront au rythme d'une par quart d'heure pour être prête en casdanesthésie. □ Prenez une douche. □ Téléphonez à vos proches. □ Lorsque les contractions se manifesteront toutes les 5 àio minutes, il sera temps de partir.
  • A l'arrivée
Vous serez accueillie par des professionnelles habituées aux naissances et au stress des mamans : donc nettement moins surexcitées que vous. II vous faudra remplir votre dossier administratif, faites-vous aider par le papa, s'il est en état de comprendre cequon lui demande... Ensuite laissez-vous guider!Pourquoi les contractions commencent-elles? ■ Votre bébé va sécréter une hormone qui va faire brutalement chuter votre taux de progestérone et activer la sécrétion de l'ocytocine, une autre hormone chargée de déclencher les contractions utérines. ■ L'utérus atteint un seuil critique de déformation qui déclenche la sécrétion de prostaglandines qui activent les contractions. ■ La tète de votre bébé exerce une poussée sur le col.  Leia mais...

Je suis à l’écoute de mon corps : contractions, douleurs pelviennes

Vous êtes dans la dernière ligne droite. Vous êtes à l'écoute de votre corps, la moindre contraction est susceptible d'être la bonne. Vous êtes à la fois impatiente et angoissée. Comment les «vraies» contractions vont-elles se manifester ? Vous allez sentir différents types de sensations
  • Les tiraillements
Les articulations de votre bassin s'écartent légèrement pour préparer le passage de votre bébé. Vos hanches se sont un peu élargies mais retrouveront leur position initiale dans quelques mois.
  • Une pression
Votre bébé appuie sur votre bas-ventre, sa tête s engage dans votre bassin quelques semaines ou quelques heures avant I`accouchement.
  • Une grande fatigue
Elle est due aux changements hormonaux et à l'anémie physiologique. La perte du bouchon muqueux Celle-ci passe le plus souvent inaperçue dans les deux semaines qui précèdent l'accouchement.
  • Des contractions!
Il n'est pas rare de ressentir des contractions sévères pendant les derniers jours, mais elles ne sont pas rythmées, ni régulières... pas de panique!  Leia mais...

L’annonce faite au papa

Bien sûr les premiers moments ne sont rien qu'à vous. Vous seule savez qu'un minuscule embryon s'est niché dans votre ventre et c'est si bon de détenir le secret le plus essentiel de la vie. Mais quel plaisir de le partager d'abord avec lui... Lui, c'est l'homme de votre vie, le second acteur de ce tendre duo en passe de former un trio, l'autre actionnaire majoritaire de cette formidable fusion en cours de réalisation dans votre ventre. Autant dire qu'il a toutes les chances d'être particulièrement bouleversé par cette bonne nouvelle. Quelle méthode adopter ?• Mettez une bouteille de Champagne au frais et le test de grossesse dans un paquet cadeau. • Offrez-lui une paire de chaussures premier âge. • Posez une tétine sur l'oreiller. • Offrez-lui un bouquet de roses et de choux décoratifs mélangés. • Dressez la table avec vos deux couverts et un ensemble « biberon-bavoir » en vis-à-vis. • Envoyez-lui un courrier dans lequel vous glisserez les résultats de l'analyse. • Demandez-lui s'il a quelque chose de prévu dans 266 jours...Pour que ce soit clair...Quand nous parlons en mois, nous parlons toujours en mois de grossesse = mois de vie du futur bébé. Semaines de grossesse = semaines de vie du futur bébé. Semaines d'aménorrhée (SA) = semaines écoulées depuis le 1" jour des dernières règles Leia mais...

Aïe, j’ai mal au ventre : pas de panique!

Votre corps connaît un des plus grands chambardements de son histoire. Votre utérus est en plein aménagement et les « travaux » donnent parfois lieu à des sensations désagréables. Vous avez beau savoir que les douleurs abdominales sont fréquentes en début de grossesse, vous ne pouvez pas échapper à l'angoisse qui vous étreint. Faites le point.
  • Mon ventre est lourd et tendu
C'est normal et ça ne fait que commencer ! Votre utérus, qui ne cesse d'augmenter de volume, s'est redressé pour prendre (fis aises dans votre abdomen. Une fois bien installé, il comprime les organes voisins notamment l'intestin et la vessie. D'où une constipation qui peut se traduire au début par des spasmes et une envie plus fréquente d'uriner. Cette sensation peut être amplifiée par un effet de ballonnement dû à la progestérone qui, elle aussi, ralentit le transit.
  • Je ressens des pincements dans le bas-ventre
Là encore, détendez-vous ! C'est toujours votre utérus le fautif. En remontant et en grossissant il fait travailler les ligaments et les muscles encore peu habitués à être soumis à une telle épreuve.
  • J'ai mal comme si j'allais avoir mes règles
Il s'agit de contractions. Celles-ci ne doivent pas vous inquiéter outre mesure mais doivent toutefois être prises au sérieux. Couchez-vous et reposez-vous autant que possible et prévenez votre médecin au plus vite.
  • J'ai des saignements
Une femme sur quatre saigne en début de grossesse et la moitié de celles-ci mènent leur grossesse à terme. Néanmoins, vous devez consulter aussi vite que possible parce que le saignement peut être un signe d'infection, de grossesse extra-utérine voire hélas de fausse couche. Leia mais...

J’équilibre mes repas

Une bonne hygiène de vie et une alimentation saine sont les maîtres mots de la grossesse vous a-t-on répété au club des joyeuses mamans.Mais comment appliquer ces règles ? Voici quelque indices.
  • Dois-je manger davantage?
Très peu ! L'augmentation de la ration calorique est de l'ordre de 150 kilocalories seulement durant le premier trimestre puis 350 au cours des deux trimestres suivants. Vous devez donc équilibrer vos repas sans pour autant manger pour deux comme le disaient nos grands- mères!
  • Je mange utile
Accordez une place privilégiée aux légumes et aux fruits frais que vous laverez avec attention : ils sont riches en vitamines, minéraux et fibres et facilitent le transit intestinal. N'oubliez pas les fruits secs au petit déjeuner et les produits laitiers. Consommez au moins une fois par jour de la viande ou mieux encore du poisson pour leur teneur en protéines, minéraux et vitamines.
  • Dois-je oublier le pain?
Pas du tout, mais privilégiez le pain complet sources de fibres et de sucres lents. Veillez seulement à le consommer plutôt le matin et le midi pour conserver de l'énergie toute l'après midi.
  • Quelles graisses dois-je privilégier?
Préférez l'huile d'olive au beurre pour cuisiner vos aliments, le mieux étant bien entendu une cuisson sans matières grasses. Consommez plutôt des graisses crues comme le beurre appliqué en fine couche sur vos tartines le matin. On a dit « fine », la couche !
  • J'évite le sucre
Préférez les produits sans sucre ajouté et évitez de trop sucrer vos boissons. Quant aux bonbons et autres douceurs... un peu de raison que diable !
  • Menus types :
Matin : un fruit, des tranches de pain complet avec une noisette de beurre, un yaourt, un thé ou un café léger. Collation : une pomme ou des fruits secs. Déjeuner : un poisson ou une viande, des crudités/ légumes et une tranche de pain, une portion de fromage ou un laitage, un fruit. Deux fois par semaine, faites un déjeuner spécial pâtes.Goûter : un fruit ou un yaourt. Dîner : un poisson ou une viande + des légumes, une compote sans sucre ajouté. Évitez les féculents le soir. Si vous n'avez pas envie de manger de la viande ou du poisson deux fois par jour, ne vous forcez surtout pas, rapport en protéines est largement suffisant.Et le bio alors?C'est peut-être le moment de privilégier la nourriture bio en effet, mais pas systématiquement. Faites votre marché bio de légumes et pourquoi pas d'œufs ou de poulets, mais pour le reste de votre panier, ne perdez pas de vue qu'il vous faut des produits pasteurisés alors inutile d'aller rôder autour des étals des fromagers bio. C'est en tout cas le moment de vous entraîner à être très attentive aux étiquettes. Leia mais...
Perte blanche avant les regles | Guide Future Maman | Pour toutes les futures mères