Résultats pour "marre detre seule yabiladi"

Vous voyez alimentation , naissance e / ou autres articles relatives de sa recherche marre detre seule yabiladi. Trouver les meilleures solutions pour de votre grossesse. hémorroïdes, forceps, fausse couche, echographie, rubeole, echographie bebe, varice.

Je désamorce mes angoisses

Vous passez du rire aux larmes sans aucune raison apparente ? C'est normal... mais déstabilisant ! Le premier trimestre de grossesse est particulièrement bouleversant. Vous êtes enceinte mais personne ou presque ne le sait, un certain nombre de questions vous hantent et vous n'ose, pas toujours les poser. Tout cela ne serait rien si vous n'étiez soumise à une tempête hormonale qui n'a rien à envier aux cyclones tropicaux. Désamorcez ces grenades émotionnelles !
  • J'ai peur de faire une fausse couche
C`est la première angoisse des futures mamans et certainement la plus dévastatrice pour le moral. 11 ne sert à rien de la nier et moins encore de l'entretenir en écoutant les funestes histoires des copines. Le risque existe, mais la seule chose à se dire c'est que la nature fait toujours le bon choix.
  • Mon bébé sera-t-il normal ?
Au top deux des craintes maternelles cette question taraude toutes les mamans. S'il est hélas impossible d'être rassurée à 100 % ; gardez en tête que votre grossesse sera suivie avec attention et qu'une batterie d'examens est prévue aux alentours de la 12e semaine d'aménorrhée. Le premier d'entre eux est la mesure de la nuque du fœtus (clarté nucale) qui permet de détecter un risque de trisomie. Le deuxième est un triple test sanguin (tri-test ou HT21) qui peut être complété par une amniocentèse quand le test sanguin et/ou l'échographie ont mis en évidence un risque particulier. Cet examen permet de détecter les problèmes chromosomiques et certaines maladies héréditaires.
  •  J'ai peur d'accoucher
C'est bien normal, surtout si c'est la première fois ! Là encore, commencez par ne pas écouter les récits de guerre de vos copines. Leurs accouchements tiennent plus de la guerre de 14 que de la réalité et certaines s'en font une gloire. Libres à elles de s'agrafer la médaille de la valeu- reuse parturiente sur la poitrine. Quant à vous, « don't panic » ! Vous êtes dans un pays développé, au XXIe siècle et la péridurale est votre meilleure amie. Et de toute façon vous aurez tout oublié sitôt votre bébé dans vos bras.
  • Vais-je beaucoup grossir ?
Non... enfin, si vous ne vous appesantissez pas sur le plateau de fromages ou sur la boîte de bonbons. La prise de poids moyenne est comprise entre 9 et 12 kilos. Limitez la casse en faisant attention car il est plus facile de ne pas grossir que de maigrir.
  • Est-ce vraiment le bon moment pour avoir un enfant ?
Bien sûr que non ! Ce n'est jamais le bon moment ! S'il avait fallu attendre à chaque fois le bon moment, nous ne serions pas nombreux sur Terre.
  • Vais-je être une bonne mère ?
Évidemment. Vous allez être une maman aimante qui fera ce quelle pourra et ce sera déjà bien. Balayez les clichés de la mère au foyer sacrifiée sur l'autel de la maternité. De toutes façons à l'adolescence votre cher petit vous dira que vous ne comprenez jamais rien alors inutile de commencer à culpabiliser !
  • Vais-je continuer à plaire ?
Oui si vous vous mettez en valeur. Être enceinte ne veut pas dire renoncer à être une femme au contraire. C'est le moment de souligner votre féminité exacerbée. Euh... Ce n`est pas une raison pour draguer tout ce qui porte pantalon !
  • Vais-je conserver mon poste au travail ?
C est une obligation légale. Votre grossesse vous met à l'abri d un licenciement ou d un changement de poste sauf provisoirement pour raison médicale. Ces quelques mois sont une parenthèse : prenez soin de vous. Pour autant ne vous autorisez pas à poser la rame sans raison. Vous êtes enceinte, vous nêtes pas malade. Ne tombez pas dans le travers de celles qui usent et abusent des arrêts maladies, c est le meilleur moyen de faire du tort aux autres femmes enceintes. À l'inverse» ne soyez pas non plus une forcenée. Vous n'avez rien à prouver. Travaillez normalement et ne forcez pas inutilement.Vous pleurez tout le tempsMunisseï-vous de paquets de mouchoirs et choisissez un mascara waterproof c`est hélas la seule chose à faire en attendant que vos hormones s'apaisent. Ce ne sera pas très long. Lorsque votre ventre commencera à pointer et que bébé sera bien installé, vous vous serrez plus détendue. C'est fou ce qu'on prend comme assurance en prenant de l'Importance! Leia mais...

Je me sens patraque

Lorsque le réveil sonne, vous avez l'impression de vous être couchée à peine deux heures avant, la nuit ponctuée de crampes et de fourmillements n'a rien d'une sinécure... vous traînez péniblement votre fatigue de la salle de bains au bureau et croisez les doigts pour ne pas vous endormir devant votre écran... Lorsque vous vous levez pour éviter l'engourdissement» voilà que vous êtes saisie de vertiges! Qui a dit que la grossesse était une partie de plaisir ?
  • J'ai des fourmis dans les jambes et les bras
Certaines femmes ressentent ces fourmillements et ces sensations d'engourdissement dès le début de leur grossesse, d'autres uniquement au cours des derniers mois, tandis que d'heureuses petites veinardes passent à travers les mailles du filet. Aucune règle ne prévaut. Ces picotements sont la plupart du temps dus à une circulation sanguine un peu ralentie. Marchez quotidiennement, changez de position et... attendez que cela passe. Généralement dans les deux mois qui suivent 1 accouchement ces sensations désagréable disparaissent comme elles sont venues.
  •  Comment mettre un terme aux crampes?
Les crampes sont fréquentes et surviennent principalement la nuit au niveau du mollet ou du pied. Elles sont provoquées par la combinaison d'une mauvaise circulation sanguine, la pression exercée par l'utérus sur la veine cave et d'une carence en vitamine B6 ou en magnésium. En cas de crampe, étirez votre muscle autant que possible. Allongée sur le côté, jambe tendue, saisissez la pointe de votre pied et tirez-la vers vous. Si cela vous semble trop sportif vous pouvez également marcher su du carrelage froid. Massez ensuite votre mollet ou votre pied endolori! Le traitement quotidien consiste à boire beaucoup d`eau riche en magnésium et à consommer des bananes et du chocolat noir. Avouez qu'il y a plus désagréable !
  • J'en ai marre d'avoir la tête qui tourne!
Si ces malaises se produisent surtout vers 10 h ou en milieu d'après-midi, il s'agit peut-être d'hypoglycémie. 11 suffit de manger un peu pour faire remonter votre taux de sucre. Des malaises plus fréquents peuvent être le signe d`une carence en calcium ou en magnésium ou d une tension artérielle basse, normale et fréquente chez la femme enceinte. Évitez les longs trajets et les stations debout prolongées. Leia mais...

Je me renseigne sur les aides

Consciente des sacrifices qu'implique l`arrivée d un enfant, vous imaginez déjà dans quelques mois les appels furieux de votre banquier tous les lundis matin. Surtout si cela fait belle lurette qu'il nest plus votre meilleur ami! Pas de panique, vous avez peut-être droit à la prestation d'accueil du jeune enfant (Paje) de la Caisse d'allocations familiales.
  • Ai-je droit à la prime à la naissance?
Pour en bénéficier, les ressources de votre famille ne doivent pas dépasser une limite qui varie en fonction de votre situation. Cette prime est versée au cours du 7e mois de grossesse.
  • Ai-je droit à l'aIlocation de base?
Là encore les ressources de votre famille ne doivent pas dépasser une limite variable selon les cas. D'autre part, pour pouvoir y prétendre, votre enfant devra passer 3 examens médicaux obligatoires au cours des 8 premiers jours, de son 9e ou 10e mois et de son 24e ou 25e mois. Son montant est de 172,77 € jusqu'aux trois ans de I`enfant.
  • Je prévois de faire garder mon enfant. Aurai-je droit à une aide?
Tout à fait mais cette dernière dépend du choix de la personne qui va s occuper de votre enfant. Il s'agit du complément de libre choix du mode de garde.
  • Je fais garder mon enfant par une assistante maternelle ou par une autre personne à domicile
Pour prétendre au complément de libre choix du mode de garde, vous devez faire appel à une assistante maternelle agréée et exercer une activité professionnelle minimum. Toutefois, si vous êtes au chômage, étudiant, bénéficiaire du RMI ou de certaines allocations, vous n'avez pas à remplir cette condition. D'autre part, vous ne devez pas verser plus de 5 fois le montant du Smic horaire par jour à votre assistante maternelle et vous ne devez pas être exonérée de cotisations sociales si vous employez une personne à domicile. Le montant de ce complément varie en fonction de votre situation et de l'âge de vos enfants. Il consiste en une prise en charge partielle de la rémunération de l'assistante maternelle ou de la personne employée à domicile.
  • Je m'adresse aune association ou une entreprise habilitée qui emploie des assistantes maternelles agréées ou des gardes d'enfant à domicile
Vous pouvez prétendre au complément de libre choix du mode de garde et vous devez remplir les mêmes conditions que si vous employiez une personne à domicile concernant votre activité mais avec deux différences :l'association doit être habilitée par le Préfet si elle emploie des gardes d enfant à domicile et par le Conseil Général si elle emploie des assistantes maternelles. Vous devez aussi faire garder votre enfant au moins 16 heures par mois. Une fois remplies ces conditions, vous recevrez une aide forfaitaire.
  • Comment effectuer les différentes démarches?
II vous suffit de télécharger les différents formulaires sur le site de la Caisse d'allocations familiales (caf.fr), de les imprimer, de les remplir et de les renvoyer accompagnés des justificatifs nécessaires. N'attendez pas le dernier moment pour le faire car vous n'êtes pas la seule à effectuer votre demande! Leia mais...

Je débute mon congé maternité

Créé en 1909, le congé de maternité est un droit et pour vous une sorte de planche de salut ! Vous l'attendez depuis si longtemps qu'il vous semble aussi improbable que délicieux ! Il peut être plus ou moins long selon le nombre d'enfants que vous attendez.
  • À combien de temps ai-je droit?
Le code du travail fixe un congé obligatoire de 6 semaines avant l'accouchement et de 10 semaines après la naissance. Mais sa durée augmente en fonction du nombre d'enfants à naître. À partir du troisième enfant, vous avez droit à 26 semaines.
  • Est-il modulable?
Plus ou moins ! Depuis mars 2007, vous n'êtes plus obligée de respecter la durée du congé pré et postnatal. Vous pouvez ainsi reporter une partie de votre congé prénatal après l'accouchement. Sachez que vous êtes cependant obligée de débuter votre congé de maternité au moins 3 semaines avant l'accouchement.
  • Comment demander un report?
Vous pouvez bénéficier de ce report à la seule condition que votre médecin donne son accord. En effet, la grossesse doit se dérouler normalement afin d'éviter tout risque pour la salariée et son futur enfant. Votre employeur ne peut ni vous le refuser, ni vous l'imposer.
  • Combien vais-je toucher pendant ce congé?
Si vous êtes salariée, vous allez toucher des indemnités journalières versées par la Sécurité Sociale. Ces dernières sont calculées sur la base de vos trois derniers mois de salaire bruts précédant le congé. Dans certains cas, l'employeur complète la différence entre le salaire journalier et votre salaire habituel. Si vous êtes au chômage, vous toucherez des indemnités journalières, à condition d'avoir reçu une allocation chômage dans les 12 mois qui précèdent le début du congé maternité. N'oubliez pas d'indiquer aux Assedic le début de votre congé maternité sur la feuille de situation que vous recevez à la fin de chaque mois.  Leia mais...

Je demande à ma famille et mes amis de limiter les visites les premiers jours

Bien sûr vous adorez votre tante et vous voudriez bien que vos cousins soient parmi les premiers à admirer votre petite merveille, mais vous ne serez peut-être pas totalement disponible. Posez les choses un peu avant, histoire de ne pas voir une tribu débarquer deux heures après la naissance! □ Prévenez vos amis, cousins, voisins, que vous les accueillerez avec plaisir quelques jours après votre retour. □ N'invitez que vos proches à vous rendre visite. □ Demandez-leur de respecter les horaires, vous n allez pas être seule dans cet hôpital! □ Si vous ne voulez voir personne, dites-le ! Chacun comprendra que c'est un moment intime à ne pas partager. □ C est généralement le papa qui se charge de l'a nnonce, établissez avec lui une liste de ceux qu'il pourra convier à venir.Naissance-party!Si au contraire vou avez envie de voir du monde, dites-le aussi car certains de vos amis hésiteront peut-être à venir troubler ce moment si intense.  Mais rappelez-vous que votre petit bout aura besoin de calme et que les fleshs qui ne manqueront pas de crépiter pourraient bien lui être pénibles. Leia mais...

Je me mets au yoga

Grâce au yoga, vous allez prendre conscience de chaque partie de votre corps. Pratiqués régulièrement, ces exercices peuvent soulager certains petits maux et vous aident aussi à maîtriser vos émotions.
  • Qu'est-ce que le yoga?
Associer le corps, l'esprit et le mental pour créer une harmonie, tel est l'objectif du yoga, un terme qui fait désormais partie du langage courant et qu'on peut qualifier de gymnastique du bien-être.
  • Quelle est sa finalité?
Il vous permet de prendre conscience de votre corps favorisant la diffusion de l`énergie située dans les chak des centres d'énergie localisés sur la colonne vertébrale.
  • J'évacue les tensions
Grâce à différentes postures statiques et dynamiques, vous allez éliminer les tensions, vous déstresser et développer votre force mentale et votre vitalité. Les exercices proposés sont adaptés aux différentes étapes de votre grossesse et vous pouvez les pratiquer au quotidien.
  • Quels sont les autres bienfaits pour mon corps ?
Il permet de faciliter la circulation sanguine et lymphatique et assouplit les articulations. Enfin, il améliore également votre posture en tonifiant vos muscles, et diminue ainsi vos douleurs lombaires.
  • Je me prépare à l'accouchement
Le yoga vous apprend à ressentir la douleur et à la maîtriser. Les contractions utérines deviennent alors moins douloureuses grâce au travail de la respiration. En vous taisant prendre conscience de votre périnée et en travaillant sur votre bassin, vous allez mieux vivre ce grand moment.
  • Je programme les exercices le matin
Installez un tapis de sol et quelques coussins afin de maintenir votre corps selon les exercices et le stade de votre grossesse. Privilégiez le matin et prenez une douche tiède avant de commencer. Vous pourrez ainsi réchauffer doucement vos muscles et vos ligaments. Il est également conseillé d'avoir l`estomac vide.
  • Je me fais aider par un professionnel
Vous devez en effet pratiquer le yoga avec prudence! Vous pouvez certes vous aider d un ouvrage pratique mais faites plutôt appel des professionnels qui sauront vous conseiller et vous accompagner tout au long de votre grossesse.Coupez-vous du mondeVous devez être à l'aise alors optez pour une tenue dans laquelle vous vous sentez bien. Vous serez le plus souvent seule : inutile donc de rechercher le vêtement le plus tendance! Mettez plutôt un point d'honneur à faire vos exercices sans interruption car la régularité est indispensable pour ressentir les bienfaits. Pendant la séance, éteignez votre portable et isolez-vous dans une pièce calme. Préférez le silence à la musique relaxante car il s'agit certes de se détendre mais aussi de se concentrer! Leia mais...

Je pratique des exercices respiratoires

Il vous arrive parfois d'être essoufflée en montant les escaliers et votre rythme tient plus de celui du buffle pesant que de l`agile chamois... Ça ne fait que commencer!
  • Limitez les efforts
Ne montez pas les marches quatre à quatre (vous ne pouvez plus, alors inutile de faire semblant!)
  • Apprenez à respirer
Comment ça vous le faites depuis votre naissance ? En êtes-vous bien sûre? La plupart des exercices respiratoires vous seront expliqués lors des cours de préparation à l'accouchement. Mais il n'est jamais trop tôt pour bien faire, d'autant qu'il est essentiel de bien respirer pour se détendre.Respiration détente :
  • Couchez-vous sur le dos les jambes pliées puis inspirez en levant les bras vers le ciel, expirez en les posant le long du corps.
Respiration thoracique :
  • Couchée sur le dos, les jambes pliées, une main sur votre ventre, l'autre sur la poitrine, inspirez sans faire bouger la main posée sur votre ventre. Plus facile à dire qu'à faire !
  • Ce sera la respiration à adopter le jour J pendant la phase de dilatation du col de l'utérus pour ne pas trop appuyer sur votre ventre.
Respiration abdominale :
  • Toujours dans la même position, inspirez par le nez en gonflant votre ventre : la main posée sur votre thorax ne doit pas bouger ! Expirez longuement avec la bouche en creusant (euh... c'est une plaisanterie, bien sûr !) votre ventre.
  • Cette respiration accompagne les contractions d'expulsion.
 Respiration complète :
  • Il s'agit de coupler les deux exercices respiratoires. Couchée sur le dos, inspirez profondément en gonflant le ventre, puis enchaînez en gonflant la poitrine. Faites une pause et expirez en vidant d'abord la poi- trine puis le ventre.
  • Elle permet de récupérer après une contraction longue et douloureuse.
  • Attention à l'hyperventilation ! Cette respiration fait tourner la tête.
Respiration superficielle :
  • Bouche fermée, inspirez et respirez rapidement, seule la partie haute du thorax doit bouger.
  • Respectez la même durée entre l'inspiration et l'expiration.
  • Cette respiration vous aidera pendant les contractions de la dilatation en alternance avec la respiration thoracique.
Leia mais...

L’annonce faite au papa

Bien sûr les premiers moments ne sont rien qu'à vous. Vous seule savez qu'un minuscule embryon s'est niché dans votre ventre et c'est si bon de détenir le secret le plus essentiel de la vie. Mais quel plaisir de le partager d'abord avec lui... Lui, c'est l'homme de votre vie, le second acteur de ce tendre duo en passe de former un trio, l'autre actionnaire majoritaire de cette formidable fusion en cours de réalisation dans votre ventre. Autant dire qu'il a toutes les chances d'être particulièrement bouleversé par cette bonne nouvelle. Quelle méthode adopter ?• Mettez une bouteille de Champagne au frais et le test de grossesse dans un paquet cadeau. • Offrez-lui une paire de chaussures premier âge. • Posez une tétine sur l'oreiller. • Offrez-lui un bouquet de roses et de choux décoratifs mélangés. • Dressez la table avec vos deux couverts et un ensemble « biberon-bavoir » en vis-à-vis. • Envoyez-lui un courrier dans lequel vous glisserez les résultats de l'analyse. • Demandez-lui s'il a quelque chose de prévu dans 266 jours...Pour que ce soit clair...Quand nous parlons en mois, nous parlons toujours en mois de grossesse = mois de vie du futur bébé. Semaines de grossesse = semaines de vie du futur bébé. Semaines d'aménorrhée (SA) = semaines écoulées depuis le 1" jour des dernières règles Leia mais...

Je prends ma fièvre au sérieux

Vous êtes un peu patraque depuis quelques jours et votre température flirte avec les 38°C ? Ne croyez pas que votre seule grossesse est responsable de ce « coup de chaleur ». Trop souvent mise sur le compte d'un petit rhume, la fièvre peut, en effet, être le symptôme de différentes infections plus problématiques.
  •  Ai-je la rubéole?
Avant de se manifester par des rougeurs cutanées, la rubéole commence ainsi par une petite fièvre. 9o % des femmes sont immunisées contre la rubéole soit parce qu'elles sont vaccinées soit parce qu'elles ont déjà eu cette maladie, mais si vous faites partie des 10 % restants, faites contrôler votre sérologie à la rubéole tous les mois jusqu'à 4 mois de grossesse.
  • Ou une listériose?
Une forte fièvre est le seul symptôme de cette maladie relativement fréquente. La listériose est grave pour le fœtus mais rassurez-vous : un traitement adapté mettra votre bébé à l'abri.
  • Ou encore une cystite?
La fièvre peut également signaler une infection urinaire. Elles sont fréquentes chez les futures mamans à cause de la baisse générale des défenses immunitaires et d'une dilatation du canal de l'urètre sous 1 effet de la progestérone. Si vos urines deviennent troubles et que vous souffrez après une miction, une analyse en laboratoire pourra confirmer ce diagnostic et prouver éventuellement la présence des microbes responsables. Ne laissez surtout pas une cystite s'installer car elle peut se transformer en infection plus grave au niveau des reins.
  • Comment la prévenir?
Buvez beaucoup d eau et évitez de porter des sous-vêtements trop serrés, trop courts ou synthétiques. Ayez une bonne hygiène intime et méfiez-vous des savons et des gels-douche trop irritants qui peuvent favoriser 1 entrée d`agents infectieux. Vous pouvez aussi taire des cures de jus de plantes à baies comme les airelles rouges ou la canneberge afin de prévenir des cystites à répétition.Pas d'aspirineQuelle que soit l'origine de la fièvre, il faut vous méfier de l'aspirine qui augmenterait le risque de fausse couche et qui serait susceptible, à partir du deuxième trimestre, de provoquer des atteintes rénales et cardiaques. Préférez le paracétamol mais toujours sous contrôle de votre médecin. Leia mais...
Marre detre seule yabiladi | Guide Future Maman | Pour toutes les futures mères