Warning: Missing argument 2 for wpdb::prepare(), called in /home/guidefut/public_html/wp-content/plugins/fast-wordpress-search/fwp-search.php on line 210 and defined in /home/guidefut/public_html/wp-includes/wp-db.php on line 1291

Resultados para: "lourdeur uterus"

Vous voyez grossesse , bebes e / ou autres articles relatives de sa recherche lourdeur uterus. Trouver les meilleures solutions pour de votre grossesse. hémorroïdes, forceps, fausse couche, echographie, rubeole, echographie bebe, varice.

Je soulage mes jambes lourdes

Vous avez les jambes comme des poteaux et vous avez remarqué le retour des inesthétiques petites étoiles sur vos jambes... Hélas les problèmes veineux sont fréquents lors de la grossesse mais il existe des astuces pour retrouver des jambes légères !
  • Qu'est ce qui ne fonctionne pas bien?
Les jambes lourdes sont liées à une mauvaise circulation sanguine. Pour remonter des pieds vers le cœur, le sang doit lutter contre l'effet de la pesanteur. Il chemine à travers les veines dotées de valvules qui empêchent son reflux vers le bas. Mais ces valvules sont fragiles et ont tendance à s'abîmer avec l'âge. Elles exercent moins bien leur fonction de clapet, ce qui ralentit la circulation de retour. La paroi des veines risque alors de se distendre, d'où, dans un premier temps, des douleurs ou des lourdeurs. Puis, si vous n'y prenez pas garde, vous constaterez 1 apparition de varices ou de dilatations permanentes de petits vaisseaux.
  • Pourquoi la grossesse est-elle une période à risque?
Les hormones sont encore une fois montrées du doigt, les œstrogènes favorisant, entre autres, l'apparition d'oedèmes. Au niveau de l'abdomen, l'utérus comprime également les veines et l'augmentation du volume sanguin n'arrange rien.
  •  Ma mère a des problèmes veineux : suis-je condamnée à en avoir aussi?
Malheureusement, il existe une importante prédisposition familiale à la maladie veineuse ; les femmes dont la mère souffre de varices doivent ainsi redoubler d'attention et ne pas hésiter à consulter leur généraliste ou un phlébologue  dès les premiers signes de lourdeur et d'inconfort. En la matière, mieux vaut prévenir que guérir car il suffit bien souvent d'adapter son hygiène de vie pour éviter que les symptômes ne s'aggravent. Les problèmes veineux augmentent aussi avec le nombre de grossesses.
  • Je surveille mon poids
C'est un leitmotiv mais une femme avertie en vaut une plus légère ! Les kilos superflus fragilisent le réseau veineux en renforçant encore la pression vers le bas.
  • Je marche au moins une demi-heure par jour
La sédentarité et le manque d'exercice sont parmi les pires ennemis des jambes. Une jambe musclée offre la meilleure des contentions possible et le mouvement régulier au niveau des mollets et des cuisses aide à propulser le sang vers le haut. La marche est tout particulièrement recommandée pour faire fonctionner le système veineux. Mieux vaut donc vous déplacer à pied plutôt que de sortir la voiture du garage ou monter les escaliers au lieu de prendre systématiquementl'ascenseur.
  • Je muscle mes mollets
Les deux autres sports préférés des jambes sont le vélo et la natation: le mouvement de pédalage stimule la contraction des muscles des jambes qui à son tour stimule le réseau veineux. La nage ou i aquagym présentent par ailleurs l'intérêt de l'effet drainant de l'eau. Chez vous, vous pouvez aussi tout simplement muscler vos mollets en marchant sur la pointe des pieds. Ou encore, assise, les jambes allongées et légèrement écartées devant vous, relevez alternativement la pointe du pied droit puis celle du pied gauche, maintenez quelques secondes puis relâchez et répétez ce mouvement quelques dizaines de fois.
  • Je me méfie de la chaleur
La chaleur aggrave les sensations de lourdeur et de douleur. Alors évitez les expositions solaires prolongées, les bains chauds, le sauna, le hammam et l'épilation à la cire chaude. Été comme hiver, passez un jet d eau fraîche sur vos jambes après la douche.
  •  J'atténue la douleur
Si les symptômes persistent, parlez-en à votre médecin qui pourra prescrire des bas de contention et/ou des médicaments phlébotoniques. Les bas de maintien et les bas de contention s'achètent en pharmacie. Ils exercent une pression dégressive du pied vers la cuisse pour aider au retour veineux. Leia mais...

Aïe, j’ai mal au ventre : pas de panique!

Votre corps connaît un des plus grands chambardements de son histoire. Votre utérus est en plein aménagement et les « travaux » donnent parfois lieu à des sensations désagréables. Vous avez beau savoir que les douleurs abdominales sont fréquentes en début de grossesse, vous ne pouvez pas échapper à l'angoisse qui vous étreint. Faites le point.
  • Mon ventre est lourd et tendu
C'est normal et ça ne fait que commencer ! Votre utérus, qui ne cesse d'augmenter de volume, s'est redressé pour prendre (fis aises dans votre abdomen. Une fois bien installé, il comprime les organes voisins notamment l'intestin et la vessie. D'où une constipation qui peut se traduire au début par des spasmes et une envie plus fréquente d'uriner. Cette sensation peut être amplifiée par un effet de ballonnement dû à la progestérone qui, elle aussi, ralentit le transit.
  • Je ressens des pincements dans le bas-ventre
Là encore, détendez-vous ! C'est toujours votre utérus le fautif. En remontant et en grossissant il fait travailler les ligaments et les muscles encore peu habitués à être soumis à une telle épreuve.
  • J'ai mal comme si j'allais avoir mes règles
Il s'agit de contractions. Celles-ci ne doivent pas vous inquiéter outre mesure mais doivent toutefois être prises au sérieux. Couchez-vous et reposez-vous autant que possible et prévenez votre médecin au plus vite.
  • J'ai des saignements
Une femme sur quatre saigne en début de grossesse et la moitié de celles-ci mènent leur grossesse à terme. Néanmoins, vous devez consulter aussi vite que possible parce que le saignement peut être un signe d'infection, de grossesse extra-utérine voire hélas de fausse couche. Leia mais...

Je calme l’incendie dans mon estomac

Vous avez l'impression qu'un incendie s est déclaré dans votre estomac et qu'un bain d'acide irrigue votre arrière-gorge... Ce n'est pas faux! Votre utérus a pris une telle ampleur qu'il appuie sur votre estomac fait remonter votre diaphragme. Quant à la progestérone, toujours cette fameuse hormone, elle ralentit considérablement votre digestion.
  • Je colmate mon estomac douloureux avec des pansements gastriques
II s'agit d'une préparation médicamenteuse avalée par voie orale qui protège l'intérieur de l'estomac du contact direct des aliments et de l'action délétère des sucs gastriques.
  • Je mange en petite quantité 
Fractionnez vos repas.
  • J'évite certains aliments
Ceux qui fermentent, comme les choux, oignons, haricots secs, pois chiches, mais également les aliments vinaigrés comme les cornichons et les piats épicés. Limitez aussi les crudités. Leia mais...

Je rassure mon homme : fini le désert sexuel !

Mettons tout d'abord les points sur les i : ce n'est pas parce que vous êtes une future maman que vous cessez d'être une femme et que votre vie sexuelle doit ressembler à celle d'une carmélite. Et profitons-en pour couper court à l'idée reçue : l'épanouissement sexuel ne fait courir aucun danger ni à vous ni à l'enfant que vous portez.
  • Le désir évolue-t-il au cours de la grossesse ?
Oui et c'est bien normal ! Comblées par leur nouveau statut, certaines femmes désirent encore plus leur compagnon alors que d'autres éprouvent moins d'envie de faire l'amour. En fait, la plupart des femmes enceintes mettent leur libido de côté durant les premiers mois de la grossesse tout simplement parce que les perturbations hormonales (fatigue, nausées...) ne favorisent pas le désir. L'extrême sensibilité des seins peut également être un frein à une sexualité normale. Même tableau parmi la gent masculine : certains hommes sont très en demande et d'autres prennent leurs distances car ils éprouvent un trop grand respect pour celle qui va devenir mère.
  • Je ne suis pas très branchée sexe en ce moment : dois-je faire l'impasse?
Si le désir sexuel n est pas au rendez-vous pour votre compagnon ou pour vous, ne vous privez pas pour autant de rencontres sensuelles. Au menu, tendres câlins, massages et pourquoi pas préliminaires !
  • Le 4e mois une résurrection?
Cela en a tout l'air car à la fin du troisième mois de grossesse, la fatigue a tendance à disparaître et le désir à faire son retour ! Ce renouveau du désir est également dû aux modifications physiques : les tissus du vagin sont congestionnés et leur état proche de celui provoqué par l'excitation sexuelle. À cela s'ajoute une plus grande humidification vaginale.
  • Je continue à avoir des relations sexuelles comme avant
En plus de la détente et du plaisir qu'ils procurent, les rapports sexuels sont un moment privilégiés de complicité pour la future mère et son compagnon. Alors ne vous en privez pas !
  • Je saigne un peu après les rapports. Dois-je consulter mon médecin ?
Non, si les symptômes restent minimes. Les saignements sont dus à la fragilité plus importante du col de l'utérus. Les contractions sont, pour leur part, provoquées par certaines hormones sécrétées au moment de l`orgasme.
  •  Les rapports sont ils parfois contre-indiqués?
Oui lorsqu'il existe des contractions utérines importantes qui modifient le col, avec une menace d'accouchement prématuré. C est également le cas si le placenta recouvre le col de (utérus ; les relations sexuelles risquent alors de provoquer des saignements. Leia mais...
Time executed 0.0011 seconds
  • Articles

  • Lourdeur uterus | Guide Future Maman