Résultats pour "lourdeur a 5 semaines"

Vous voyez bebes , bebes e / ou autres articles relatives de sa recherche lourdeur a 5 semaines. Trouver les meilleures solutions pour de votre grossesse. hémorroïdes, forceps, fausse couche, echographie, rubeole, echographie bebe, varice.

Je calcule ma date d’accouchement

Vous l`avez sans doute constaté, votre médecin a calculé en deux temps trois mouvements la date de conception de votre petit ange mais après tout l'homme de l'art n'était pas entre vos draps ce jour-là et vous préférez vérifier vous-même le bien-fondé de ses affirmations. Vous êtes un zéro pointé en maths ? Pas de problème, un nouveau-né serait capable de le faire !
  •  Combien de temps dure une grossesse ?
Tout dépend du mode de calcul choisi ! Si on considère les semaines d'aménorrhée, qui correspondent au nombre de semaines sans règles, le début du décompte est fixé au premier jour des dernières règles. La grossesse dure alors de 40 à 41 semaines. En revanche si on ne s'attache qu'à la grossesse réelle, le calcul commence à la date de fécondation (environ 2 semaines après le fr jour des dernières règles). La grossesse dure alors 38 à 39 semaines. Plus logique, cette méthode de calcul est pourtant moins utilisée que le décompte en semaines d'aménorrhée parce qu'on est plus facilement sûre de ses dernières règles que de sa date d ovulation, je me trompe ?
  •  Je compte sur mes doigts
Calcul de la date en fonction de la grossesse réelle : L'accouchement se produit en moyenne entre 266 et 276 jours après la fécondation, en fonction de la date d`ovulation. Si vos règles sont habituellement régulières - tous les 28 jours - l'ovulation se situe entre le treizième et le quinzième jour du cycle. Calcul en fonction des semaines d'aménorrhée : À défaut de connaître précisément la durée du cycle on considère en moyenne que l'accouchement a lieu 40 semaines ou 280 jours après la date des dernières règles.
  • Je fais un calcul savant
Cette méthode dite de Naegele est relativement simple. Notez le premier jour de vos dernières règles : par exemple le 10 mars. Retranchez trois mois par rapport au mois indiqué : mars - trois mois = décembre. Ajoutez sept jours au chiffre correspondant au premier jour de vos règles : 10 + 7 = 17. Vous accoucherez certainement aux alentours du 17 décembre.
  • Et pour plus de précision ?
La première échographie, réalisée entre la 12e et 13e semaine d`aménorrhée, permet de lever le doute et confirmer ou préciser la date fatidique.
  • C'est fiable?
Plus ou moins ! On ne peut pas être absolument certain de la durée dune grossesse mais environ 60 % des femmes accouchent à la date prévue à 48 heures près. Leia mais...

L’annonce faite au papa

Bien sûr les premiers moments ne sont rien qu'à vous. Vous seule savez qu'un minuscule embryon s'est niché dans votre ventre et c'est si bon de détenir le secret le plus essentiel de la vie. Mais quel plaisir de le partager d'abord avec lui... Lui, c'est l'homme de votre vie, le second acteur de ce tendre duo en passe de former un trio, l'autre actionnaire majoritaire de cette formidable fusion en cours de réalisation dans votre ventre. Autant dire qu'il a toutes les chances d'être particulièrement bouleversé par cette bonne nouvelle. Quelle méthode adopter ?• Mettez une bouteille de Champagne au frais et le test de grossesse dans un paquet cadeau. • Offrez-lui une paire de chaussures premier âge. • Posez une tétine sur l'oreiller. • Offrez-lui un bouquet de roses et de choux décoratifs mélangés. • Dressez la table avec vos deux couverts et un ensemble « biberon-bavoir » en vis-à-vis. • Envoyez-lui un courrier dans lequel vous glisserez les résultats de l'analyse. • Demandez-lui s'il a quelque chose de prévu dans 266 jours...Pour que ce soit clair...Quand nous parlons en mois, nous parlons toujours en mois de grossesse = mois de vie du futur bébé. Semaines de grossesse = semaines de vie du futur bébé. Semaines d'aménorrhée (SA) = semaines écoulées depuis le 1" jour des dernières règles Leia mais...

Je débute mon congé maternité

Créé en 1909, le congé de maternité est un droit et pour vous une sorte de planche de salut ! Vous l'attendez depuis si longtemps qu'il vous semble aussi improbable que délicieux ! Il peut être plus ou moins long selon le nombre d'enfants que vous attendez.
  • À combien de temps ai-je droit?
Le code du travail fixe un congé obligatoire de 6 semaines avant l'accouchement et de 10 semaines après la naissance. Mais sa durée augmente en fonction du nombre d'enfants à naître. À partir du troisième enfant, vous avez droit à 26 semaines.
  • Est-il modulable?
Plus ou moins ! Depuis mars 2007, vous n'êtes plus obligée de respecter la durée du congé pré et postnatal. Vous pouvez ainsi reporter une partie de votre congé prénataaprès l'accouchement. Sachez que vous êtes cependant obligée de débuter votre congé de maternité au moins 3 semaines avant l'accouchement.
  • Comment demander un report?
Vous pouvez bénéficier de ce report à la seule condition que votre médecin donne son accord. En effet, la grossesse doit se dérouler normalement afin d'éviter tout risque pour la salariée et son futur enfant. Votre employeur ne peut ni vous le refuser, ni vous l'imposer.
  • Combien vais-je toucher pendant ce congé?
Si vous êtes salariée, vous allez toucher des indemnités journalières versées par la Sécurité Sociale. Ces dernières sont calculées sur la base de vos trois derniers mois de salaire bruts précédant le congé. Dans certains cas, l'employeur complète la différence entre le salaire journalier et votre salaire habituel. Si vous êtes au chômage, vous toucherez des indemnités journalières, à condition d'avoir reçu une allocation chômage dans les 12 mois qui précèdent le début du congé maternité. N'oubliez pas d'indiquer aux Assedic le début de votre congé maternité sur la feuille de situation que vous recevez à la fin de chaque mois.  Leia mais...

Je soulage mes jambes lourdes

Vous avez les jambes comme des poteaux et vous avez remarqué le retour des inesthétiques petites étoiles sur vos jambes... Hélas les problèmes veineux sont fréquents lors de la grossesse mais il existe des astuces pour retrouver des jambes légères !
  • Qu'est ce qui ne fonctionne pas bien?
Les jambes lourdes sont liées à une mauvaise circulation sanguine. Pour remonter des pieds vers le cœur, le sang doit lutter contre l'effet de la pesanteur. Il chemine à travers les veines dotées de valvules qui empêchent son reflux vers le bas. Mais ces valvules sont fragiles et ont tendance à s'abîmer avec l'âge. Elles exercent moins bien leur fonction de clapet, ce qui ralentit la circulation de retour. La paroi des veines risque alors de se distendre, d'où, dans un premier temps, des douleurs ou des lourdeurs. Puis, si vous n'y prenez pas garde, vous constaterez 1 apparition de varices ou de dilatations permanentes de petits vaisseaux.
  • Pourquoi la grossesse est-elle une période à risque?
Les hormones sont encore une fois montrées du doigt, les œstrogènes favorisant, entre autres, l'apparition d'oedèmes. Au niveau de l'abdomen, l'utérus comprime également les veines et l'augmentation du volume sanguin n'arrange rien.
  •  Ma mère a des problèmes veineux : suis-je condamnée à en avoir aussi?
Malheureusement, il existe une importante prédisposition familiale à la maladie veineuse ; les femmes dont la mère souffre de varices doivent ainsi redoubler d'attention et ne pas hésiter à consulter leur généraliste ou un phlébologue  dès les premiers signes de lourdeur et d'inconfort. En la matière, mieux vaut prévenir que guérir car il suffit bien souvent d'adapter son hygiène de vie pour éviter que les symptômes ne s'aggravent. Les problèmes veineux augmentent aussi avec le nombre de grossesses.
  • Je surveille mon poids
C'est un leitmotiv mais une femme avertie en vaut une plus légère ! Les kilos superflus fragilisent le réseau veineux en renforçant encore la pression vers le bas.
  • Je marche au moins une demi-heure par jour
La sédentarité et le manque d'exercice sont parmi les pires ennemis des jambes. Une jambe musclée offre la meilleure des contentions possible et le mouvement régulier au niveau des mollets et des cuisses aide à propulser le sang vers le haut. La marche est tout particulièrement recommandée pour faire fonctionner le système veineux. Mieux vaut donc vous déplacer à pied plutôt que de sortir la voiture du garage ou monter les escaliers au lieu de prendre systématiquementl'ascenseur.
  • Je muscle mes mollets
Les deux autres sports préférés des jambes sont le vélo et la natation: le mouvement de pédalage stimule la contraction des muscles des jambes qui à son tour stimule le réseau veineux. La nage ou i aquagym présentent paailleurs l'intérêt de l'effet drainant de l'eau. Chez vous, vous pouvez aussi tout simplement muscler vos mollets en marchant sur la pointe des pieds. Ou encore, assise, les jambes allongées et légèrement écartées devant vous, relevez alternativement la pointe du pied droit puis celle du pied gauche, maintenez quelques secondes puis relâchez et répétez ce mouvement quelques dizaines de fois.
  • Je me méfie de la chaleur
La chaleur aggrave les sensations de lourdeur et de douleur. Alors évitez les expositions solaires prolongées, les bains chauds, le sauna, le hammam et l'épilation à la cire chaude. Été comme hiver, passez un jet d eau fraîche sur vos jambes après la douche.
  •  J'atténue la douleur
Si les symptômes persistent, parlez-en à votre médecin qui pourra prescrire des bas de contention et/ou des médicaments phlébotoniques. Les bas de maintien et les bas de contention s'achètent en pharmacie. Ils exercent une pression dégressive du pied vers la cuisse pour aider au retour veineux. Leia mais...

Je suis à l’écoute de mon corps : contractions, douleurs pelviennes

Vous êtes dans la dernière ligne droite. Vous êtes à l'écoute de votre corps, la moindre contraction est susceptible d'être la bonne. Vous êtes à la fois impatiente et angoissée. Comment les «vraies» contractions vont-elles se manifester ? Vous allez sentir différents types de sensations
  • Les tiraillements
Les articulations de votre bassin s'écartent légèrement pour préparer le passage de votre bébé. Vos hanches se sont un peu élargies mais retrouveront leur position initiale dans quelques mois.
  • Une pression
Votre bébé appuie sur votre bas-ventre, sa tête s engage dans votre bassin quelques semaines ou quelques heures avant I`accouchement.
  • Une grande fatigue
Elle est due aux changements hormonaux et à l'anémie physiologique. La perte du bouchon muqueux Celle-ci passe le plus souvent inaperçue dans les deux semaines qui précèdent l'accouchement.
  • Des contractions!
Il n'est pas rare de ressentir des contractions sévères pendant les derniers jours, mais elles ne sont pas rythmées, ni régulières... pas de panique!  Leia mais...

Je le prends dans mes bras

La tête passe, quelques secondes, il crie. Le voilà sur votre ventre et c'est le moment magique : il plonge son regard dans le vôtre.
  • Papa va-t il couper le cordon?
Peut-être ? Mais pas forcément. Le moment est si intense qu'il ne sert à rien de le brusquer. Sachez simplement que vous pouvez également couper le cordon vous-même. Certains médecins le proposent aux mamans.
  • Je ne le trouve pas beau
Et c est bien normal ! Ce n'est pas encore le bébé de ci néma que vous aurez dans trois semaines. Votre bouchon a une grosse tête - 1/3 de sa taille - peut-être un peu déformée par l'accouchement, mais cela ne dure pas ! Et surtout vous n'êtes pas une mauvaise mère parce que vous pensez ça. D'ailleurs dans quelques semaines vous aurez complètement changé d'avis!
  • Et moi 
Vous allez rester deux heures sous surveillance dans la salle de naissance avant d'être emmenée dans la chambre où le bébé vous rejoindraAprès l'agitation et l'euphorie, c'est le silence. Le bébé est parti avec l'équipe médicale et le papa pour faire sa toilette et subir ses premiers tests médicaux. Ce moment est vécu différemment par les mamans. Pour les unes, c'est déjà une période de repos bien méritée, pour les autres un vague sentiment d'abandon. C'est au papa de se montrer présent. Leia mais...

J’attends des jumeaux

Bon d accord, vous ne vous attendiez pas vraiment à cette (bonne) nouvelle : deux bébés au lieu d'un ! Il va falloir gérer dans quelques mois le quotidien mais votre grossesse est d ores et déjà différente. Elle nécessite une attention particulière.
  • Ce sont des vrais ou des faux jumeaux?
Il faudra attendre une deuxième échographie pour le savoir.
  • Appelés dizygotes, les faux jumeaux sont le résultat de la fécondation de deux ovules par deux spermatozoïdes. Ils se développent côte à côte avec deux placentaau sein de deux poches amniotiques. Us peuvent être de sexe différent et ne se ressembleront pas plus qu'un frère et une sœur.
  • Monozygotes, les vrais jumeaux sont issus de la fécondation d'un seul ovule par un unique spermatozoïde. Ils auront ainsi le même capital génétique, seront toujours du même sexe et se ressembleront comme deux gouttes d eau.
  • Pourquoi ma grossesse est-elle plus « à risque »?
Pour vous : vous présentez un risque d'hypertension artérielle et de diabète gestationnel plus élevé que les autres mamans.Pour eux : il faut veiller au syndrome transfuseur/transfusé. Il s'agit d'un déséquilibre de la transmission du sang entre les deux fœtus, depuis le placenta. D'autre part, vos bébés ont plus de risques que les autres de naître prématurément.
  • Quels sont les examens?
À partir de quatre mois et demi de grossesse, vous allez devoir consulter votre gynécologue tous les 15 jours afin de vérifier que votre col de l'utérus est toujours bien fermé et que votre tension artérielle n'est pas trop élevée. Habituellement réalisée lors de la 32e semaine d'aménorrhée, la troisième échographie est avancée à la trentième semaine afin de contrôler la croissance des bébés. Ensuite, et jusqu'à la fin de votre grossesse, vous allez devoir faire une échographie toutes les deux ou trois semaines. Un échodoppler sera aussi régulièrement pratiqué afin de vérifier que les échanges entre votre fœtus et vous sont corrects.
  • Je me repose
Vous allez en effet devoir vous ménager pour éviter notamment une naissance prématurée. D'autre part, vous risquez d'être plus concernée que les autres par les petits maux de la grossesse comme les nausées ou les reflux gastriques. Vous serez également plus fatiguée en raison de l'augmentation de votre volume sanguin et du poids des deux bébés.
  • Je choisis une maternité de type 2 ou 3 afin de prévenir toute complication
  •  Je commence mon congé de maternité à mi-grossesse (6e mois environ)
  • J'accouche plus tôt
L'accouchement des femmes qui attendent des jumeaux est souvent déclenché à huit mois et une semaine quand les bébés ont atteint leur maturité. Les médecins préfèrent déclencher l'accouchement afin d'éviter les complications des dernières semaines. Les césariennes sont également plus souvent pratiquées pour les naissances multiples que pour les autres, notamment quand le premier bébé se présente en siège.De plus en plus de jumeaux ?Les naissances gémellaires sont plus fréquentes en cas de stimu lation ovarienne (33 %) et de fécondation in vitro (12 %). Leia mais...

Je fais la sieste si possible…

Il reste quelques semaines avant le jour J. vous auriez tout intérêt à profiter de ces quelques moments de répit pour faire le plein d'énergie sauf qu'il vous est souvent bien difficile de vous reposer en cette fin de grossesse. Vous avez... comme un poids sur l'estomac! Il
  • Je suis épuisée, pourquoi ai-je du mal à dormir?
Parce que votre bébé pèse et parce que votre organisme s'habitue à ce qui l'attend. Vous allez devoir vous réveiller toutes les trois heures... C'est un avant-goût!
  • Comment gratter un peu de sommeil?
Pas de méthode particulière. Reposez-vous dès que vous le pouvez ! Lisez un article d'un journal économique très ardu, voire le bottin ou écoutez une émission : dans tous les cas évitez de tourner et retourner vos pensées en boucle. Préparez votre valise!Vous pouvez commencer à préparer votre valise pour la maternité. Dressez la liste de vos affaires, ce dont vous aurez besoin. Vous serez sûre de ne pas être prise au dépourvue. Leia mais...

Je ménage mon dos

Aïe ! En vous penchant, vous vous êtes encore fait maau dos! Discrètes et sournoises durant les trois premiers mois de votre grossesse, ces douleurs lombaires ont augmenté ces dernières semaines rendant certains gestes de la vie courante particulièrement difficiles... sans parler de cette démarche en canard!
  • Ai-je une mauvaise posture?
Oui, mais il est bien difficile de faire autrement. Le poids de votre ventre augmente et votre centre de gravité se déplace. Résultat : vous vous cambrez de plus en plus et vous épuisez votre pauvre dos. Cette situation ne va malheureusement pas s'arranger car plus vous approcherez de la date fatidique plus votre organisme produira une autre hormone, la relaxine, qui détend progressivement les ligaments et permet donc à votre bassin de s'ouvrir pour laisser passer le bébé.
  • Je choisis la bonne position pour dormir
Privilégiez la position sur le côté gauche et repliez vos jambes. Vous soulagerez votre dos mais aussi vos jambes!
  • Je bascule mon bassin
Le plus souvent possible, basculez votre bassin vers l`avant afin d'éviter la cambrure et donc le mal de dos.
  • Je plie mes genoux
Pour ramasser un objet, fléchissez vos genoux et appuyez-vous sur vos jambes.
  • Je range au placard les chaussures à talons hauts
  • Je fais porter mes courses par une âme charitable
  • Assise, je m'appuie contre le dossier de la chaise
Calez bien vos fesses, orientez votre bassin dans la bonne direction et tenez votre dos droit.
  • Je nage pour renforcer les muscles de la colonne
  • J'achète une ceinture de grossesse
Elle doit soutenir votre ventre sans le comprimer.Vive la kinéSi vous avez très mal, parle-en à votre médecin qui vous prescrira quelques séances chez votre kiné. Celui-ci vous apprendra à soulager votre dos en adoptant la fameuse bascule du bassin et il vous massera. C`est tellement bon que les séances devrait être obligatoires! Leia mais...

Ouille ! J’ai des hémorroïdes

Ce n'est certainement pas le meilleur souvenir que vous conserverez de votre grossesse, mais ces dommages collatéraux sont hélas, fréquents. Hémorroïdes et parfois fissures anales font parfois partie du « package » des petits maux de la grossesse. Pas facile d'en parler mais il faut pourtant les traiter.
  • Suis-je condamnée à avoir des hémorroïdes? 
Non, mais elles sont fréquentes au cours de la grossesse et surtout après l'accouchement. Environ 1/3 des femmes seraient concernées. Le risque est accru si vous avez des antécédents familiaux. Même chose pour les fissures anales.
  • Je limite les risques
Veillez à ne pas laisser la constipation s'installer, surveillez votre poids, bougez et musclez votre périnée.
  • Pourquoi ai-je mal?
Les hémorroïdes sont des varices situées dans le rectum ou l'anus. Les hémorroïdes internes sont indolores mais s`accompagnent de saignements et parfois de démangeaisons. En revanche les hémorroïdes externes qui se développent sous la peau dans la partie inférieure du rectum ou autour de l'anus sont douloureuses.
  • Puis-je être soulagée
Bien sûr ! Mais il faut en parler à votre médecin pour qu'il puisse vous prescrire un traitement local sous forme de pommade pour diminuer la douleur et l'inflammation. Certains veinotoniques sont en outre autorisés pendant la grossesse. Ils tonifient la circulation sanguine.Fisseure analeCette ulceratión de la muqueuse anale survient parfois après l`accouchement. Elle est très doulourouse mais sìnfecte rarement. Elle se traite par un nettoyage régulier à l`eau et ao savon, l`application d`un traitement local et la régulation du transit. En quelques jours - parfois quelques semaines - la plaie devrait se résorber. Leia mais...
Lourdeur a 5 semaines | Guide Future Maman | Pour toutes les futures mères