Résultats pour "kouman peripari un enfant pour examen"

Vous voyez grossesse , grossesse e / ou autres articles relatives de sa recherche kouman peripari un enfant pour examen. Trouver les meilleures solutions pour de votre grossesse. hémorroïdes, forceps, fausse couche, echographie, rubeole, echographie bebe, varice.

Je me renseigne sur les aides

Consciente des sacrifices qu'implique l`arrivée d un enfant, vous imaginez déjà dans quelques mois les appels furieux de votre banquier tous les lundis matin. Surtout si cela fait belle lurette qu'il nest plus votre meilleur ami! Pas de panique, vous avez peut-être droit à la prestation d'accueil du jeune enfant (Paje) de la Caisse d'allocations familiales.
  • Ai-je droit à la prime à la naissance?
Pour en bénéficier, les ressources de votre famille ne doivent pas dépasser une limite qui varie en fonction de votre situation. Cette prime est versée au cours du 7e mois de grossesse.
  • Ai-je droit à l'aIlocation de base?
Là encore les ressources de votre famille ne doivent pas dépasser une limite variable selon les cas. D'autre part, pour pouvoir y prétendre, votre enfant devra passer 3 examens médicaux obligatoires au cours des 8 premiers jours, de son 9e ou 10e mois et de son 24e ou 25e mois. Son montant est de 172,77 € jusqu'aux trois ans de I`enfant.
  • Je prévois de faire garder mon enfant. Aurai-je droit à une aide?
Tout à fait mais cette dernière dépend du choix de la personne qui va s occuper de votre enfant. Il s'agit du complément de libre choix du mode de garde.
  • Je fais garder mon enfant par une assistante maternelle ou par une autre personne à domicile
Pour prétendre au complément de libre choix du mode de garde, vous devez faire appel à une assistante maternelle agréée et exercer une activité professionnelle minimum. Toutefois, si vous êtes au chômage, étudiant, bénéficiaire du RMI ou de certaines allocations, vous n'avez pas à remplir cette condition. D'autre part, vous ne devez pas verser plus de 5 fois le montant du Smic horaire par jour à votre assistante maternelle et vous ne devez pas être exonérée de cotisations sociales si vous employez une personne à domicile. Le montant de ce complément varie en fonction de votre situation et de l'âge de vos enfants. Il consiste en une prise en charge partielle de la rémunération de l'assistante maternelle ou de la personne employée à domicile.
  • Je m'adresse aune association ou une entreprise habilitée qui emploie des assistantes maternelles agréées ou des gardes d'enfant à domicile
Vous pouvez prétendre au complément de libre choix du mode de garde et vous devez remplir les mêmes conditions que si vous employiez une personne à domicile concernant votre activité mais avec deux différences :l'association doit être habilitée par le Préfet si elle emploie des gardes d enfant à domicile et par le Conseil Général si elle emploie des assistantes maternelles. Vous devez aussi faire garder votre enfant au moins 16 heures par mois. Une fois remplies ces conditions, vous recevrez une aide forfaitaire.
  • Comment effectuer les différentes démarches?
II vous suffit de télécharger les différents formulaires sur le site de la Caisse d'allocations familiales (caf.fr), de les imprimer, de les remplir et de les renvoyer accompagnés des justificatifs nécessaires. N'attendez pas le dernier moment pour le faire car vous n'êtes pas la seule à effectuer votre demande! Leia mais...

Je n’ai pas peur de l`amniocentèse

L`amniocentèse qui vous a été prescrite, ou dont vous avez-vous-même fait la demande, permet de détecter les anomalies chromosomiques, à commencer par la trisomie 21. Cet examen est particulièrement angoissant pour les mamans car il est impressionnant et la crainte de découvrir une anomalie du fœtus s accompagne de la peur d une fausse couche. Découvrez cet examen pour désamorcer vos angoisses.
  • En quoi consiste l'amniocentèse?
Il s agit d'un prélèvement de liquide amniotique qui contient des cellules du bébé. Celles-ci sont analysées afin d'établir le caryotype du bébé autrement dit sa carte d'identité chromosomique et dépister ainsi des éventuelles anomalies.
  • Pourquoi dois-je faire cet examen?
Il n'est pas obligatoire mais il est proposé systématiquement aux femmes de plus de 38 ans et à celles qui ont déjà eu un enfant trisomique ou si l'un des futurs parents présente une maladie héréditaire grave. Il se peut également que le résultat du tri-test, réalisé voici quelques semaines, ait fait apparaître un résultat témoignant d'un risque supérieur à 1/250. Dans tous ces cas, lamniocentèse est prise en charge par la Sécurité sociale.
  • J'ai moins de 38 ans mais je souhaite faire cet examen
Parlez-en avec votre médecin afin d'établir la nécessité de le faire. Ce n'est pas un examen anodin, pesez bien le pour et le contre. D'autre part, si vous avez moins de 38 ans et que vous n'appartenez pas à la catégorie des grossesses dites « à risque », l'examen ne sera pas pris en charge par la Sécurité sociale.
  • Quand doit-il être réalisé?
En général, l'amniocentèse est pratiquée entre la 16e et la 18e semaine d'aménorrhée - avant cette date il n y a pas assez de liquide amniotique.
  • Comment se déroule-t-il?
Toujours dans un centre spécialisé. Vous êtes allongée sur le dos et le médecin repère le fœtus par échographie pour pouvoir enfoncer une aiguille très fine à travers l'abdomen et prélever ainsi un échantillon de liquide, sans le toucher. La ponction ne dure que quelques secondes. Si vous êtes Rhésus négatif, vous devrez subir une injection intraveineuse de gammaglobulines anti-D. Après un bref tepos, vous pouvez rentrer chez vous. 11 est conseillé de se reposer quelques jours.
  • Est-ce douloureux?
Non, pas vraiment» mais désagréable et angoissant ! Cet examen est pratiqué sans anesthésie, car celle-ci serait plus douloureuse que la ponction elle-même !
  • J'ai peur de faire une fausse couche
Le risque existe, mais il est minime, de Tordre de 0,5 %. Quoi qu'il en soit, après une amniocentèse vous serez suivie d encore plus près par votre médecin ! Il va finir par devenir votre meilleur ami!
  • Combien de temps faut-il attendre les résultats?
Il faudra patienter 15 jours minimum : le temps de mettre les cellules en culture et de pouvoir les interpréter. Leia mais...

Je prépare ses frères et sœurs

L'arrivée du futur bébé ne va pas seulement quelque peu bousculer votre quotidien : il va également bouleverser la vie de toute la famille et surtout celle de votre aîné! Avant de lui annoncer la bonne nouvelle, préparez le terrain. Il va lui falloir s'habituer à vous partager... ce n'est pas toujours facile.
  • Quel est le meilleur moment pour annoncer à votre enfant que vous êtes enceinte?
Attendez bien entendu que votre grossesse ait été confirmée. Certains parents choisissent d'annoncer la nouvelle quand le risque de fausse couche est écarté. D'autres attendent de savoir si tout va bien lors de la première échographie. Si votre enfant a moins de deux ans, vous pouvez aussi attendre de le lui annoncer quand votre grossesse devient clairement visible. Quoi qu'il arrive, rappelezvous que chaque enfant est différent et qu'il n'existe donc pas de règles absolues sur le moment ou la façon de lui annoncer la grande nouvelle.
  • Je n'attends pas trop longtemps
Vous avez déjà annoncé l'heureux événement à votre famille et à vos amis mais pas à votre enfant ? Faites-le vite ! Il entend, comprend et ressent ! Ne traînez pas, il aurait l'impression d'être exclu.
  • Je prépare le terrain
Si vous connaissez d'autres femmes enceintes, montrez lui leur ventre rond et profitez-en pour aborder le sujet avec lui. Vous pouvez aussi utiliser comme exemple les animaux du zoo ou de la ferme qui attendent un petit.
  • J'encourage sa curiosité vis-à-vis des bébés
Le soir, racontez-lui des histoires où il est question de la maternité.
  • Je choisis le bon moment pour lui annoncer la nouvelle
Après ce travail de préparation, choisissez un moment calme en tête-à-tête ou avec le papa. Ce que vous allez lui dire dépend, bien évidemment, beaucoup de l'âge de votre enfant et de son niveau de compréhension. S'il est tout petit, expliquez-lui la nouvelle très simplement : il sera probablement enchanté ou peut-être totalement indifférent ! N'oubliez pas que pour lui, un bébé dans le ventre de sa maman n'a pas grand-chose à voir avec l'idée d'un nouveau venu permanent au sein de la famille.
  • Je le rassure
Parlez régulièrement avec lui du bébé qui grandit et laissez-le toucher votre ventre afin qu'il sente le bébé bouger. Ainsi, il aura l'impression de ne pas être exclu de votre grossesse.
  • Investissez-le de son rôle d'aîné
Il arrive que l'aîné « régresse » à la naissance du second pour obtenir l'attention de sa maman. En lui expliquant qu'il est le grand et en quelque sorte le « guide » de ce nouveau venu, la pilule devrait mieux passer !
  • Que dois-je faire s'ii montre des signes de jalousie ?
Accordez-lui beaucoup d'attention et rassurez-le. Prenez le temps de répondre à ses questions et expliquez-lui que l'arrivée de ce nouveau venu ne changera en rien l'amour que vous lui vouez. Pour autant ne cédez pas systématiquement à ses caprices, vous ne devez pas « l'acheter » en quelque sorte.
  • Je ne « vole » pas son lit
Si vous envisagez de faire passer votre enfant à un vrai lit une fois le bébé arrivé, n'attendez pas le dernier moment pour le faire ! Il ne doit pas avoir l'impression que le bébé lui vole son petit lit. Autant que possible laissez-le choisir son nouveau lit et sa literie.
  • Je fais participer l'aîné à la préparation de la chambre du bébé.
Leia mais...

Je file chez mon médecin pour vérifier que tout va bien

La première visite médicale obligatoire est fixée par la Sécurité sociale au troisième mois de grossesse au maximum avant la fin de la 14* semaine de grossesse. Mais, depuis que vous avez la certitude que le test est positif, l'impatience vous ronge. Quoi de plus naturel que de vouloir en savoir plus ? Prenez rendez-vous au plus vite.Je choisis le médecin qui me vaVous pouvez choisir d'être suivie par votre gynécologue habituel, mais s'il n'est pas obstétricien, il vous confiera aux bons soins d'un spécialiste au cours du dernier trimestre. Si vous n'aimez pas le changement, choisissez d'emblée un obstétricien, quitte à retrouver votre praticien habituel après la naissance. Certaines femmes font le choix d'être suivies par leur médecin de famille mais, là encore, il leur faudra recours à un obstétricien pour les derniers mois.Quels examens mon gynécologue va-t-il me proposer ?
  • Examen gynécologique 
Il s'agit de vérifier le volume de votre utérus et s'assurer qu'il est bien en rapport avec le terme présumé de la grossesse.
  • Examen clinique
Mesure de votre tension artérielle et de votre poids.... Heureusement, cette donnée ultra secrète restera entre lui et vous !  Les a ntécéden t s méd icau x Votre suivi de grossesse devra être adapté en fonction de vos éventuelles pathologies. Établissez la liste de vos traitements, de vos allergies mais épargnez-lui votre rhume de la semaine dernière!
  • Les antécédents médicaux
Votre suivi de grossesse devra être adapté en fonction de vos éventuelles pathologies. Établissez la liste de vos traitements, de vos allergies mais épargnez-lui votre rhume de la semaine dernière !
  • Les antécédents familiaux
Votre gynécologue s'intéressera aux maladies dont souffrent vos parents ou grands-parents et qu'il convient de connaître le plus tôt possible. Certaines maladies génétiques peuvent bénéficier d'un traitement préventif.
  • La prise de sang
Le dosage hormonal (HCG) sert à confirmer la grossesse et peut confirmer son évolution mais reste moins fiable et moins précis que l'échographie. La prise de sang permet de vérifier votre sérologie afin de savoir si vous êtes immunisée contre la rubéole et la toxoplasmose. Si vous êtes en contact avec de jeunes enfants, précisez-le afin que votre médecin vous prescrive une sérologie concernant le cytomégalovirus. La sérologie porte également sur l'hépatite B, la syphilis et le sida,
  • L'analyse d'urine
Cette analyse est prescrite pour rechercher le sucre (glycosurie) et les protéines (albuminurie) dans les urines. La présence de glucose peut être le signe d`un diabète gestationnei, tandis que l'albuminurie peut signaler une hypertension, un problème rénal infection urinaire.Question de RhésusSi votre Rhésus est négatif, et que celui du papa est positif, il y a un risque d'incompatibilité fœto-matemelle. Autrement dit le sang de votre bébé pourrait être incompatible avec le vôtre. Vers quatre mois et demi et surtout au moment de l'accouchement, quelques globules appartenant à votre bébé vont se mélanger avec votre propre sang, déclenchant ainsi une production d'anticorps. Sans danger pour ce premier bébé, cette incompatibilité met en péril les grossesses suivantes car vous voilà « vaccinée » contre te sang positif de votre prochain bébé. Pas de panique ! Si votre corps se met à produire des anticorps vous en serez quitte pour un vaccin « anti-Rhésus + » à la naissance afin de bloquer les débordements de votre organisme ! Si votre Rhésus est positif et que celui du père est négatif, votre enfant aura une chance sur trois d'avoir un Rhésus négatif comme papa, mais comme son sang n'est pas en contact avec le vôtre, il n'y aura pas de problème.Si votre Rhésus est positif et que celui du père est positif, votre enfant aura un Rhésus positif. Si votre Rhésus est négatif et que celui du père est négatif, votre enfant aura un Rhésus négatif. Leia mais...

Je choisis le mode de garde

Même si l'arrivée de votre bébé vous semble encore un peu lointaine, il n est jamais trop tôt pour se consacrer à la recherche d'un mode de garde, surtout si vous travaillez. Invitez d ores et déjà la fée Administration à se pencher sur le berceau de votre tout-petit!
  • Qui me dira où trouver la perle rare?
Renseignez-vous auprès du service social de votre mairie qui vous fournira la liste des établissements proches de chez vous. Allez visiter les lieux, renseignez-vous sur les horaires.
  • Je choisis la crèche
Les crèches collectives publiques gérées par le service départemental de PMI (protection maternelle et infantile), comme les crèches municipales, sont si rares et si fréquentées qu'il serait presque recommandé d'inscrire votre enfant dès le résultat du test de grossesse! Le personnel se compose d'une directrice, d'éducatri- ces de jeunes enfants spécialistes de la petite enfance en charge notamment des activités d'éveil, et d'auxiliaires de puériculture. La première inscription est provisoire, votre enfant sera d'abord placé sur une liste d'attente. Si une place se libère, l'inscription définitive aura lieu après la naissance sur avis favorable du médecin de la crèche.Vous devrez présenter : □ le carnet de santé de votre enfantun justificatif de domicile et vos bulletins de salaire ainsi que celui de votre mari car le tarif est calculé en fonction de vos revenus.
  • La crèche familiale
Il s'agit d'un réseau d'assistantes maternelles agréées dépendant de la PMI et géré par une directrice. □ Les enfants sont gardés au domicile de l'assistante maternelle et suivis par le médecin de la PMI. □ La « maisonnée » ne peut compter plus de trois enfants de moins de 3 ans, enfants de la nounou compris. □ La directrice visite régulièrement les assistantes maternelles. □ Prévoyez les préinscriptions au plus tôt. □ L'inscription définitive aura lieu après la naissance de votre enfant selon les places disponibles. □ Le tarif est calculé en fonction de vos revenus.
  • La crèche parentale
Créées pour compenser le manque de structures de garde, les crèches parentales sont gérées par les parents. □ Le personnel se compose d'une éducatrice de jeunes enfants, de puéricultrices et de parents... dont vous qui devrez peut-être y passer un peu de temps. □ Aucun médecin n'est attaché à la crèche. □ Le tarif est calculé en fonction du nombre de personnes et du temps que vous consacrerez à la crèche.
  • La crèche d'entreprise
Heureuses sont les mamans qui peuvent bénéficier de ce luxe. Il suffit d'en faire la demande auprès du service de votre entreprise, la participation est généralement calculer en fonction de votre quotient familial et déduite de votre salaire.
  • L'assistante maternelle
C'est la fameuse nounou que les parents s'arrachent! □ Adressez-vous à la mairie, à la PMI, ou auprès du refais assistantes maternelles de votre Caf. □ Choisissez une personne agréée par la PMI. □ L'agrément doit être renouvelé chaque année. □ Elle gardera votre enfant à son domicile ou chez vous. □ Elle ne peut garder plus de trois enfants de moins de trois ans, y compris les siens. □ Le salaire est libre. □ En tant qu'employeurs vous devez prévoir un contrat de travail et faire une déclaration à l'Urssaf.
  • La nounou à domicile
C'est une solution un peu onéreuse puisqu'il faut prévoir une rémunération pour un plein temps, soit généralement un Smic. □ Adressez-vous aux associations. □ Partagez la nounou avec d'autres parents pour limiter les frais et alterner le lieu de garde. □ Veillez à vous acquitter de toutes les obligations administratives inhérentes aux employeurs (contrat de travail et déclaration à l'Urssaf). Leia mais...

Je programme la troisième écho

Cette échographie du 3e trimestre dite de bien-être foetal est programmée au cours de la 32e semaine daménorrhée soit 30f semaine de grossesse. Elle permet de caler les derniers préparatifs avant l'accouchement.
  • Que vais-je voir?
Votre bébé est devenu gros et occupe tout l'espace. Difficile de repérer quoi que ce soit pour un œil non professionnel Mais le rendez-vous conserve toute son intensité car vous allez voir son visage. Difficile de vraiment distinguer ses traits, mais vous pourrez sans aucun doute voir ses yeux, son nez, sa bouche et son profil. Émouvant...
  • Que voit l`échographiste?
Il vérifie que votre bébé continue son développement normalement, et qu'il est bien «à l`aise»! Il mesure ses organes, écoute son cœur, vérifie la quantité de liquide amniotique, la position du placenta, a position du cordon ombilical.
  • Que vais-je apprendre?
Le poids estimé de votre enfant à sa naissance et s'il s est retourné. Si ce n'est pas le cas votre médecin vous pres- crira une radiopelvimétrie.Quid de fa radiopelvimétrieSi bébé ne s'est pas encore retourné, une radiographie de votre bassin permettra de vérifier si un accouchement par voie basse est possible ou non. L'examen est le plus souvent réalisé par scanner entre ta 32* et la 34f semaine de grossesse. Cet examen vous sera prescrit aussi si vous êtes de petite taille ou si vous avez déjà accouché par césarienne. Leia mais...

Péridurale or not péridurale ? Je vois l’anesthésiste

Accoucher sans douleur, c est possible, c'est même recommandé! Outre les techniques de respiration qui aident à prendre du recul et mieux gérer le stress et donc la douleur, la péridurale permet d'éliminer les dernières contractions, les plus violentes. Pourtant bon nombre de femmes préfèrent renoncer à ce confort, pour vivre l'expérience de la naissance intégralement. Péridurale ou non, il vous faudra rencontrer un anesthésiste afin de pouvoir réagir en cas d'urgence.
  • Comment se passe la péridurale?
Au moment de votre accouchement, lanesthésiste viendra vous voir et vous demandera de vous asseoir ou de vous allonger sur le côté. Il piquera entre deux vertèbres lombaires et placera un cathéter dans lequel sera injecté un produil anesthésique. Une sonde urinaire sera placée. 10 à 15 minutes plus tard vous commencerez à ressentir le soulagement. En fonction de la durée de l'accouchement, il faudra éventuellement renouveler les injections, via le cathéter.
  • Ça fait mal?
Vous sentirez un peu l'aiguille, mais les contractions font suffisamment mal pour que la piqûre passe inaperçue!
  • La péridurale est-elle dangereuse?
Non, mais il peut y avoir des effets secondaires bénins et passagers, mais ceux-ci sont rares. Il s'agit d une hypotension, de migraine, de vertiges. Toutefois, comme pour tout geste anesthésique, le danger existe potentiellement.
  • Vais-je sentir mon accouchement?
Oui, vous ne souffrirez plus ou nettement moins, mais vous conserverez partiellement la sensibilité.
  • Vais-je arriver à pousser?
Un peu moins bien, il faut bien le reconnaître, c'est pourquoi votre accouchement peut être un peu allongé. Cela dit, il n'y a pas de souffrance fœtale induite par la péridurale. Votre enfant - comme vous-même - serez sous surveillance.
  • Et si je demandais la péridurale au dernier moment?
Assurez-vous en amont que cela soit possible. Théoriquement jusqu'à 7 cm de dilatation c`est encore possible.Si c'est le cas, il vous faudra simplement attendre 10 à 20 minutes avant que le produit anesthésiant ne fasse son effet.
  •  Sexe... Je fais primer la qualité sur la fréquence
Depuis combien de jours n'avez-vous pas fait l'amour? Si vous tenez un registre et que cette comptabilité est fortement débitrice : pas de panique ! Au cours du troisième trimestre, il est coutumier que les rapports sexuels s'espacent. Inconfort, peur de blesser l'enfant ou manque de désir du fait d'une concentration exclusive autour du futur bébé, peuvent concourir à une dysharmonie.
  • Nous avons des problèmes de couple?
Non, vous êtes donc parfaitement normaux ! Pour autant, vous auriez tort de vous installer dans un train-train c'est au contraire le moment d'en profiter. Pour l'instant vous n'avez pas à vous lever toutes les deux heures au son des cris d'orfraie de votre progéniture. Vous n'êtes encore que tous les deux à décider de votre emploi du temps. Quitte à ne pas dormir, autant sacrifier à Éros.
  • Est-ce dangereux pour le bébé?
Balayez vos angoisses d'un froufrou ! Faire l'amour ne présente aucun danger pour votre enfant sauf en cas tir contre-indication médicale. Certes l'orgasme féminin entraîne la sécrétion d'hormones, comme l'ocytocine, qui peut contracter l'utérus tout comme les prostaglandines contenues dans le sperme. Pourtant, les études n'ont jamais fait apparaître de corrélation entre une vie sexuelle épanouie et les cas de prématurité.
  • Mon chéri est inquiet...
Rassurez votre compagnon sur la place qu'il occupe auprès de vous et mettez-vous en valeur. Enfin si, malgré tout, l'espacement des relations s'impose naturellement, privilégiez la tendresse et les caresses et souvenez-vous qu'en matière de sexualité, il n'y a pas de normes et que la qualité doit primer sur la fréquence.
  • Il est embarrassé...
Il se peut que votre homme, aussi viril soit-il, se sente un peu intimidé devant ce changement de statut qui se manifeste d'abord par une transformation physique. Rappelez-lui en douceur mais avec fermeté - les hommes sont parfois un peu lents à la détente - que vous n'êtes pas qu'une mère et que la femme qu'il a choisie pour son sex-appeal foudroyant est bien toujours devant lui. Il ne vous croit pas ? Prenez les devants et prouvez-le lui. Il y a fort à parier que quelques appels suggestifs saupoudrés d'un peu de piment auront tôt fait de réchauffer une libido un peu tiède. Votre bébé n'est pas le témoin privilégié de vos moments torrides ! Il est certes là mais bien loin de ce genre de préoccupations!Le kamasutra du troisième trimestre
  • Soyez sûre que votre ventre rond n'est pas un handicap au désir de votre patenaire, c`est ao contraire extrêmement érotique.
  • Vous avez le droit d'être à Ja fois une mère et une femme; laissez-vous aller sans complexe. Se faire du bien n'a jamais fait de mal!
  • Osez les sous-vêtements sexy en particulier les soutiens-gorges, vos seins n'ont jamais été aussi beaux!
  • Abandonnez la position face à face dite du missionnaire pour de nouvelles sensations;; l'homme derrière la femme, la position îatérale ou la femme assise sur l'homme.
  • La pénétration n'est pas une fin en soi : toutes les stimulations manuelles ou buccales sont fes bienvenues.
  • Ne vous forcez pas mais n'abandonnez pas! Le désir ne s'use que si on ne l`entretient pas!
  Leia mais...

Je pèse le pour et le contre entre l’allaitement et le biberon

Pendant longtemps la plupart des Françaises ont opté pour le biberon. Cependant, l'allaitement fait un retour en force. Si vous n'arrivez pas à faire votre choix, ne vous fiez pas aux conseils de vos amies ou des femmes de votre famille : c'est une décision très personnelle qui n'appartient qu'à vous et qui dépend de vos envies et de votre sensibilité. Alors allaitement ou biberon ? Pesez le pour et le contre. Si vous choisissez l'option biberon, vous pouvez faire vos achats dès maintenant afin de ne pas être déboi dée à la sortie de la maternité.
  • Quels sont les avantages de l'allaitement?
□ Il n'y a rien de mieux pour un bébé que le lait maternel. Il contient du lactose, des graisses, des protéines, des acides aminés, des sels minéraux, des oligoéléments et des vitamines... Inimitable, il réduit le risque des allergies alimentaires et protège des infections. □ L'allaitement permet au bébé et à sa mère de partager une relation unique et très intime. □ Allaitement = ventre plat. Au début l'utérus se contracte pendant la tétée, reprenant ainsi plus rapidement sa forme initiale. □ Les contre-indications sont très rares : elles concernent l'intolérance au lactose ou certaines maladies graves comme le sida. □ Il n'y a rien à préparer ! C'est un self tout confort ! Il suffit que bébé pleure pour que vous ayez une montée de lait. Essayez de pleurer devant le réfrigérateur...
  • Quels sont ses inconvénients?
□ II n est pas toujours évident d'être perpétuellement disponible quand bébé a faim ! □ Peut-être avez-vous le sentiment de vous exhiber? Même si la plupart des femmes y parviennent avec beaucoup de discrétion, la pudeur ne se discute pas. □ D'autre part, l'allaitement s'accompagne souvent de fuites de lait disgracieuses qui marquent les vêtements d'une auréole humide.
  • L'allaitement abîme-t-il les seins?
Non ce sont les variations de volume des seins qui les rendent vulnérables à une brusque chute de tension... Avec, à la clé, des vergetures et des lésions du tissu cellulaire sous-cutané. Pour préserver sa poitrine pendant la phase d'allaitement, il faut avant tout éviter l'engorgement et donc donner à manger à bébé dès qu'il a faim. Car reconnaissez que les tire-laits sont tout sauf séduisants... même s'ils sont parfois très pratiques !
  • J'opte pour les biberons. Mais lesquels choisir?
Ils doivent respecter la norme NF 315, garante de leur qualité et de leur ergonomie. Ensuite, vous devez choisir la matière. Résistants, les biberons en verre se rayent difficilement et ne jaunissent pas au lave-vaisselle. Par contre, ils sont lourds et par définition cassants. En plastique, ils sont plutôt légers, incassables mais ils deviennent opaques assez rapidement.
  • Quelle forme choisir?
Il en existe de nombreuses. Prenez les biberons en main afin de savoir vers quel modèle vous tourner. Les modèles classiques sont ronds mais bébé aura du mal à les tenir s'il a des velléités d'indépendance. Les modèles ergonomiques lui conviendront mieux. Enfin, les biberons triangulaires ne glissent pas et se nettoient facilement. Les versions coudées permettent de limiter l'aérophagie.
  • Petits ou grands biberons?
Privilégiez les biberons qui contiennent entre 240 et  250 ml. Choisissez ceux qui possèdent la graduation la plus visible possible et n'oubliez pas d'acheter un modèle plus petit pour faire boire des jus de fruits à votre enfant quand il sera un peu plus grand.
  • Je n'oublie pas les tétines
Certaines possèdent des picots qui massent les gencives, d'autres sont censées imiter le mamelon maternel et toutes ou presque ont un débit variable de 1 à 3. Ne vous compliquez pas la tâche : n'hésitez pas à en tester plusieurs. Votre enfant vous fera comprendre d'une façon ou d'une autre quelles sont ses préférées. Choisissez celles qui respectent la norme européenne 90/128/CEE. Elle garantit la solidité de la tétine, élément important car bébé la tétera souvent!
  • Je choisis un lait adapté
Utilisez un lait l`âge durant les 4 à 5 premiers mois de bébé. Ensuite, optez pour les préparations de suite ou 2e âge qui conviennent aux bébés plus âgés dont l'alimentation commence à être diversifiée. Il est fréquent qu'il faille essayer plusieurs laits avant de trouver celui qui convient. Il y en aura un pour votre enfant. Leia mais...

Je prépare sa chambre

À quelques semaines de l'arrivée de bébé, vous êtes impatiente à l'idée de lui préparer un petit nid douillet. Seulement, avant de vous lancer à corps perdu dans le relooking de l'ancien bureau de son papa, posez-vous les bonnes questions afin de ne pas être obligée de tout refaire au bout de 6 mois ! Et surtout... plutôt que le faire vous même, devenez maître d œuvre et donnez les instructions!
  • Je nettoie à fond
Enfin pas vous ! Plutôt le futur papa ! L'inhalation de certains produits peut s avérer dangereuse pour votre bébé. Si vous avez décidé de repeindre les murs, demandez-lui de les laver au préalable avec de l`eau et de la lessive de soude. S'ils sont recouverts de papier peint lavable, quelques gouttes d ammoniaque et de l`eau feront l`affaire. Utilisez les peintures et les colles les moins agressives possible, optez pour une peinture naturelle et sans odeur et aérez longtemps la chambre avant d'y installer bébé.
  • Je repeins aux couleurs de l'arc-en-ciel
Optez pour de la peinture à l'eau et lessivable en prévision des traces de doigts sur les murs! Encore une fois, ne repeignez pas la chambre vous-même car les gestes réalisés les bras en l'air sont déconseillés.
  • Je colle du papier peint
Choisissez du papier peint lessivable et personnalisez la chambre à l'aide de stickers, de pochoirs ou de frises.
  • Quelle couleur choisir ?
Idéales pour éveiller bébé, les couleurs vives sont gaies et énergiques. Cependant, elles sont tellement toniques qu'elles peuvent gêner son endormissement alors adoucissez-les la nuit grâce à une veilleuse. Vous pouvez aussi choisir de privilégier des teintes très claires qui apaiseront votre enfant. Seulement gardez à l'esprit qu'il voit surtout les couleurs : placez des lampes colorées dans son environnement.
  • Je fais poser du parquet ou un revêtement plastifié
Facile à nettoyer, le parquet résiste très bien à l`usure et ne garde pas la poussière. Égayez un peu la pièce en ajoutant un petit tapis. Quant aux revêtements plastifiés, ils présentent des avantages certains : ils sont bon marché et très faciles d'entretien. De plus, ils existent dans une grande gamme de coloris et avec des motifs. Dans la mesure du possible évitez la moquette qui reste un nid à poussière. Si vous ne pouvez pas vous passer de sa douceur, optez pour une matière naturelle et traitée antiacariens. Le béton ciré est également à la mode mais gare aux bosses en cas de chutes!
  • J'installe son lit
Le berceau reste la solution idéale mais si vous ne pouvez pas en acheter un, choisissez un lit sécurisé. Pouvant être utilisé par un enfant jusqu'à l'âge de 3 ans, il possède une dimension standard de 60/120 cm et permet de remonter le sommier afin de pas avoir à se baisser quand bébé ne sait pas encore s'asseoir.
  • Je n'ai pas assez de place pour installer une table à langer!
Pas de panique ! Vous pouvez toujours changer bébé sur le lit ! C est même nettement plus prudent. Cela dit, la table à langer est plus pratique car elle vous permet d avoir à portée de main tout le nécessaire au moment des changes. D'autre part, elle épargne votre pauvre dos déjà bien mal en point après ces 9 mois. Si vous optez pour ce meuble choisissez-le modulable, car vous n'allez pas langer bébé très longtemps.
  • Quels autres meubles prévoir?
Prévoyez une commode à tiroirs sécurisés fin qu'il ne se coince pas les doigts. Choisissez également des coffres de rangement équipés de système de sécurité
  • Et comment amuser bébé?
Indispensable durant les premiers mois, le transat permet à votre enfant de commencer à voir ce qui se passe autour de lui. Le mobile musical est aussi très apprécié car ses objets en mouvement amusent bébé. Limitez le nombre de peluches et de doudous, tous vos amis vont en couvrir bébé dès sa naissance. Si vous souhaitez toutefois craquer pour ces jouets veillez à ce qu'ils soient aux normes de sécurité et facilement lavables car ce sont de vrais nids à poussière et à acariens.Des consignes de sécurité à respecterSi les prises électriques ne sont pas sécurisées, installez des cache-prises et relevez les fils électriques des lampes. Choisissez des meubles de préférence à bords arrondis et dans des matériaux moins durs que le métal ou le verre. S'ils possèdent des angles saillants, posez des coins de protection en plastique. Enfin, ne placez pas à la portée de bébé les produits de toilette ni les médicaments! Leia mais...

Je choisis le prénom… avec son papa!

Grosse affaire que le choix du prénom ! Il transmet vos valeurs, et accompagnera votre enfant tout au long de sa vie. Il fait l'objet de neuf mois de réflexion ou semble une évidence pour d'autres. Quelques astuces pour vous aider à choisir□ Faites une liste séparément. Échangez-les, puis pro cédez par élimination. □ Ne tenez pas compte des avis de vos parents □ Ne dites rien à vos amis avant d'avoir arrêté votre choix, mieux : avant la naissance. À moins que vous ne soyez pas influençable ! □ Méfiez-vous des effets de mode. Tout cela ne dure qu'un temps...mais un prénom c'est pour la vie. □ Le prénom est une indication de votre origine socio- professionnelle. Ne donnez pas une étiquette trop tôt à ce pauvre petit! □ Attention à l'originalité à tout prix qui frise parfois le ridicule. Si votre fils porte le nom d une marque de magasin de meubles (véridique !), il sera sans doute seul dans ce cas, mais certainement pas heureux pour autant. D ailleurs ne vous y trompez pas, vous croyez être originaux, mais une idée est toujours dans Pair du temps ! □ Attachez-vous à la sonorité du prénom associé à votre nom de famille. Léa Allais est difficilement prononçable à l'inverse d`une Marion Allais. □ Évitez également les calembours toujours d'un goût douteux. Une Eva Poray, par exemple, risque d'avoir une enfance difficile. □ Attention également aux initiales ! Pensez à Paul Dupont... □  Mettez-vous dans la peau de votre enfant. Certains prénoms sont faciles à porter dans l'enfance mais peuvent sembler un peu décalés en vieillissait! en grossissant... bref en changeant ! N'est-ce pas Cerise... □ Les prénoms à plus de deux syllabes n'échappent que rarement aux diminutifs. Pensez-y. Votre Jean-Baptiste a toutes les chances de devenir Jeb ou JB voire Jean-Ba. Et Béné ou Babeth ne sont autres que Bénédicte et Elisabeth. □ L'exotisme n'a pas toujours du bon... Les prénoms internationaux sont très en vogue. Ils peuvent être très chantants mais attention au mariage avec le nom de famille. C est souvent un écueil des prénoms anglo-saxons. Un Kevin Lipton s'en sortira plutôt mieux qu'un Kevin Mercier. □ Et les doublures ? Si vous tenez vraiment à donner un prénom étrange/rigolo/très rare à votre enfant, pensez aux deuxième et troisième prénoms... Le code civil n'impose pas de limite et tout prénom inscrit dans l'acte de naissance peut être choisi comme prénom usuel. Leia mais...
Kouman peripari un enfant pour examen | Guide Future Maman | Pour toutes les futures mères