Warning: Missing argument 2 for wpdb::prepare(), called in /home/guidefut/public_html/wp-content/plugins/fast-wordpress-search/fwp-search.php on line 210 and defined in /home/guidefut/public_html/wp-includes/wp-db.php on line 1291

Resultados para: "j ai des fissure anale et je suis enceinte"

Vous voyez naissance , grossesse e / ou autres articles relatives de sa recherche j ai des fissure anale et je suis enceinte. Trouver les meilleures solutions pour de votre grossesse. hémorroïdes, forceps, fausse couche, echographie, rubeole, echographie bebe, varice.

Ouille ! Jai des hémorroïdes

Ce n'est certainement pas le meilleur souvenir que vous conserverez de votre grossesse, mais ces dommages collatéraux sont hélas, fréquents. Hémorroïdes et parfois fissures anales font parfois partie du « package » des petits maux de la grossesse. Pas facile d'en parler mais il faut pourtant les traiter.
  • Suis-je condamnée à avoir des hémorroïdes
Non, mais elles sont fréquentes au cours de la grossesse et surtout après l'accouchement. Environ 1/3 des femmes seraient concernées. Le risque est accru si vous avez des antécédents familiaux. Même chose pour les fissureanales.
  • Je limite les risques
Veillez à ne pas laisser la constipation s'installer, surveillez votre poids, bougez et musclez votre périnée.
  • Pourquoi ai-je mal?
Les hémorroïdes sont des varices situées dans le rectum ou l'anus. Les hémorroïdes internes sont indolores mais s`accompagnent de saignements et parfois de démangeaisons. En revanche les hémorroïdes externes qui se développent sous la peau dans la partie inférieure du rectum ou autour de l'anus sont douloureuses.
  • Puis-je être soulagée
Bien sûr ! Mais il faut en parler à votre médecin pour qu'il puisse vous prescrire un traitement local sous forme de pommade pour diminuer la douleur et l'inflammation. Certains veinotoniques sont en outre autorisés pendant la grossesse. Ils tonifient la circulation sanguine. Fisseure anale Cette ulceratión de la muqueuse anale survient parfois après l`accouchement. Elle est très doulourouse mais sìnfecte rarement. Elle se traite par un nettoyage régulier à l`eau et ao savon, l`application d`un traitement local et la régulation du transit. En quelques jours - parfois quelques semaines - la plaie devrait se résorber. Leia mais...

Je dis non à la fatigue

Encore un coup de pompe ! Tout est normal et ce n'est pas le dossier Schmulbuk qui vous oblige à rester tous les soirs au bureau qui est responsable de votre état d'épuisement. Vous avez envie de dormir en permanence et vous seriez plus enthousiaste à l'idée d'avoir un bébé si vous n'étiez pas aussi fatiguée !
  • Pourquoi suis-je exténuée?
C'est la faute de la progestérone ! Durant les premiers mois, l'augmentation de sécrétion de progestérone, l'une des principales hormones de grossesse, a un prodigieux effet sédatif. Cette fatigue s'atténue vers le 4e mois.
  •  J'identifie les éventuelles autres causes de fatigue
Le stress, le manque d`exercice, une mauvaise alimentation. Je fais prendre ma tension ou doser ma TSH pour ne pas passer à côté dune hypotension artérielle ou d une hypothyroïdie.
  • Je prends le temps de me reposer sans culpabiliser
Couchez-vous tôt et n'hésitez pas, si vous le pouvez, à vous allonger et à vous reposer un peu dans 1 après-midi. Il n'y a aucune raison de culpabiliser quand vous croisez le regard accusateur de votre boss alors que vous vous êtes seulement assise quelques minutes à côté de la machine à café : votre équilibre hormonal de femme enceinte se modifie et votre organisme est tout naturellement dévoué au bon développement de bébé !
  • J'explique la situation à mon entourage
Votre apparence encore fine vous dessert. Si vous aviez un ventre monumental, vous êtes sûre que vous auriez droit à plus d'égards... Et pourtant vous ne pouvez pas faire autrement. Rappelez-leur que vous êtes enceinte et que la progestérone vous drogue !
  • Je ne prends pas de dopant!
Malgré une furieuse envie de sortir la tête du sac, vous devrez limiter votre consommation de café. Buvez en alternance du thé vert léger et du romarin. Leia mais...

Ma toilette intime

On s'en doute, vous n'êtes pas du genre à négliger votre toilette intime et vous n'hésitez pas à vous « récurer » vigoureusement. Pendant la grossesse évitez les produits et les méthodes un peu trop catégoriques.
  • L'art d'une toilette en douceur
  • Choisissez des savons liquides pH neutre ou un savon à l'huile d'amande douce. Évitez les savons parfumés ou trop moussants qui décapent les muqueuses et les fragilisent.
  • Lavez-vous à la main sauf si vous changez de gant de toilette quotidiennement. À défaut celui-ci risque de vite se transformer en bouillon de culture.
  • Un lavage externe suffit ! Les douches vaginales sont à proscrire. Elles détruisent les bactéries vaginales qui contribuent à la défense naturelle du milieu.
  • À la selle essuyez-vous d'avant en arrière afin d'éviter que des germes fécaux ne migrent dans le vagin et procédez autant que possible à une toilette anale juste après.
  • Ce qui vaut pour vous vaut également pour votre compagnon ! Hop, sous la douche !
Leia mais...

Vous avez dit grossesse à risque?

Votre gynécologue vous a parlé de grossesse à risque et, de retour chez vous, ce terme inquiétant prend des proportions alarmantes! Pas de panique, il s agit en réalité d`une appellation permettant de différencier les grossesses ordinaires - sans histoire - des grossesses nécessitant une surveillance accrue.
  • Je suis inquiète!
Détendez-vous! Vous serez plus surveillée voilà tout!
  • Quels sont les facteurs de risques?
□ Votre âge : si vous avez moins de 20 ans, le risque de toxémie gravidique est plus important. Si vous avez plus de 38 ans, une amniocentèse vous sera proposée pour dépister une éventuelle trisomie 21. Votre tension doit également être surveillée. □ Vous êtes enceinte de jumeaux ou plus : les risques de prématurité sont plus importants» et les visites prénatales sont donc plus fréquentes. □ Vos précédentes grossesses ne se sont pas bien passées : vous ferez l'objet de toute l'attention du corps médical pour éviter que cela ne se reproduise. □ Vous avez des problèmes médicaux : diabète, hypertension, incompatibilité Rhésus... : le bébé et vous serez sous l'œil vigilant du médecin pour écarter tout risque de complications. □ Votre constitution nécessite une attention soutenue : bassin étroit, obésité.
  • Que puis-je faire?
Parlez, ne gardez pas vos angoisses pour vous. Notez tout sur un petit carnet afin de n'oublier aucune question lors de votre prochaine visite chez le gynécologue. Leia mais...

Jai un coup de blues

Vous devriez être la femme la plus heureuse du monde et voilà que la présence de ce petit bout dans votre ventre vous fait l'effet d'être dévorée de l'intérieur par un alien. Non seulement votre moral n'est pas au beau fixe mais en plus vous culpabilisez à mort de ne pas être parfaitement épanouie, vous qui avez tout pour être heureuse...
  • Je n'ai pas l'instinct maternel
Mais bien sûr que si ! Cette notion imaginaire exaltée par le XIXe siècle soucieux de conserver la femme dans un rôle de mère au foyer a fait bien du mal aux femmes les plus indépendantes. Ce n est pas parce que l'arrivée de ce bébé que vous avez tant désiré vous perturbe, que vous ne l'aimez pas et que vous serez une mère imbuvable. Il faut bien avouer qu'il bouscule votre vie. Vous avez bien le droit d'avoir quelques humeurs.
  • Je ne suis pas triste, je pleure!
Non seulement vous êtes en train de construire un bébé jour après jour, donc de changer de corps et d'image, mais vous tournez une page de votre vie. D'enfant vous allez devenir parent et changer bon nombre de vos habitudes. Tout cela ne serait rien si ces satanées hormones ne s'en mêlaient pas...
  • Je n'aime pas être enceinte...
Criez-le haut et fort ! Ce n est pas une obligation d'aimer porter un enfant. La grossesse n'est pas pour toutes les femmes la période la plus épanouissante de la vie. Loin s'en faut !
  •  Mon bébé va-t-il pâtir de mes humeurs?
Nullement. Votre moral ne pèse que sur vous. Votre bébé ne vous fera aucun procès d'intention à la naissance.
  • Qui peut m'aider?
Vos proches, qui sauront ne pas juger votre attitude à l'aune des contre-exemples ou votre médecin qui en a entendu d`autres ! Si vous vous sentez vraiment trop mal dans votre peau, adressez-vous à un psy mais pas question d'avoir recours à des antidépresseurs. Leia mais...

Je bannis l’alcool!

Vous êtes enceinte, et la plus heureuse des femmes, c'est le moment de fêter cette bonne nouvelle en levant votre verre... d'eau ou de jus de fruits ! Car désormais, vous, la joyeuse fêtarde grande spécialiste du TGV (Tequila Gin Vodka, bien sûr !) devant l'Éternel, devez être un modèle de sobriété pour le bien-être de votre enfant.
  • On parle beaucoup du syndrome d'alcoolisation fœtale, est-ce un effet de mode ?
Non pas du tout. N`y voyez pas la croisade dune quelcon-que ligue de vertu, ni une lubie de dame patronnesse, mais simplement un austère constat scientifique : l'alcool est un poison et à ce titre il est dangereux pour le développement du fœtus (et accessoirement pour votre propre santé...). Lorsque vous buvez vous tendez directement un verre à votre enfant, car l'alcool traverse le placenta sans quaucun filtre, comme le foie, ne s'interpose. L'alcool perturbe le métabolisme cellulaire et peut être responsable de mal-formations ou de retards de développement. Dans les cas extrêmes, le syndrome d'alcoolisme fœtal se manifeste par des anomalies faciales, une taille de tête réduite, des troubles de croissance et un poids anormalement faible, des problèmes neurologiques, des troubles de l'apprentissage et de la mémoire ainsi qu'un faible contrôle des émotions.
  • J'ai envie d'un petit verre ...
Aucune étude ne permettant de déterminer un seuil en deçà duquel la prise d alcool ne présenterait pas de risques, la prudence s'impose.
  • J'ai beaucoup bu avant d'apprendre que j'étaienceinte
Bien sûr, l'idéal serait d'éviter de boire dès le projet de conception, mais si vous avez mémorablement arrosé quelques soirées avant de savoir que vous étiez enceinte, rassurez-vous. Votre bébé ne naîtra pas avec un affreux mal de crâne. Ces petits excès de début de grossesse sont anodins s'ils ne sont pas répétés.
  •  Aïe ! J'ai accepté une coupe de Champagne....
Ne culpabilisez pas trop ! Mais ce n'est pas une raison pour vous resservir ! Et, puisque vous avez commencé à gravir le dur chemin de la sagesse, profitez-en pour limiter le café et le thé. Apéro 0º Cocktail de jus de fruits : excellent ! Vous ferez en plus le plein de vitamine C et d'acide folique présents dans les bananes et les oranges. Cocktail de légumes : osez les mélanges et luttez contre la constipation. Eau : pas forcément tristounet et sans modération. Bière sans alcool :ces bières contiennent en réalité moins de 0,5% d'alcool, mais elles sont caloriques ! Attention au surpoids. Sodas : évitez les boissons sucrées, histoire de ne pas avoir à vous préparer un régime sévère après la naissance.   Leia mais...

Suis-je anémiée?

L'anémie est assez courante pendant la grossesse. Elle se manifeste lorsque le sang manque d'hémoglobine. Cette protéine contenue par les globules rouges est chargée du transport de l'oxygène dans votre sang.
  • Je suis plutôt ronde, puis-je être anémiée?
Cette anémie na rien à voir avec la maigreur, elle est due à votre grossesse ! Votre volume sanguin a beaucoup augmenté ainsi que le nombre total de globules, l'hémoglobine commence à manquer. D'autre part votre bébé et le placenta sont de gros consommateurs.
  • Comment se manifeste l'anémie?
La fatigue est le principal symptôme ainsi qu'une certaine pâleur. Le hic, c'est que vous êtes souvent fatiguée, ané-mie ou non! Votre médecin va donc vous prescrire une analyse sanguine pour doser le taux d'hémoglobine de votre sang ainsi que votre dosage en fer.
  • Quel rapport avec le fer?
L'anémie est le plus souvent liée à une carence en fer. Cette anémie dite ferriprive augmente les risques de prématu rite et d'hypotrophie fœtale. Si elle est diagnostiquée votre médecin vous prescrira une supplémentation. 30 à 50 mg par jour minimum sont généralement requis.
  • Suis-je obligée de prendre des comprimés?
Peut-être mais ce n est pas sur si vous faites le plein de fer dans l'assiette. Ce minéral existe sous deux formes : le fer héminique et le fer non héminique.
  • Je privilégie le fer héminique
Le fer non héminique est présent dans les aliments d'origine végétale, les œufs et les produits laitiers. Il est peu biodisponible, c'est à dire que votre organisme n'en absorbe qu'une petite quantité. De plus, l'absorption du fer non héminique varie en fonction de l'aliment dans lequel il se trouve. Constituant du sang et des muscles des animaux, le fer héminique se retrouve dans la viande, les poissons et les produits d'origine animale. Environ 25 % sont absorbés. Les aliments les plus riches en fer sont les abats, les viandes et les légumes secs et pas les épinards contrairement à ce que croyait ce pauvre Popeye! Attention aux mélanges Le thé et le café diminuent l'absorption du fer, à l'inverse, les aliments riches en vitamine C la favorisent. Leia mais...
Time executed 0.001 seconds
  • Articles

  • J ai des fissure anale et je suis enceinte | Guide Future Maman