Résultats pour "inflammation des organes gyneco"

Vous voyez grossesse , grossesse e / ou autres articles relatives de sa recherche inflammation des organes gyneco. Trouver les meilleures solutions pour de votre grossesse. hémorroïdes, forceps, fausse couche, echographie, rubeole, echographie bebe, varice.

Ouille ! J’ai des hémorroïdes

Ce n'est certainement pas le meilleur souvenir que vous conserverez de votre grossesse, mais ces dommages collatéraux sont hélas, fréquents. Hémorroïdes et parfois fissures anales font parfois partie du « package » des petits maux de la grossesse. Pas facile d'en parler mais il faut pourtant les traiter.
  • Suis-je condamnée à avoir des hémorroïdes
Non, mais elles sont fréquentes au cours de la grossesse et surtout après l'accouchement. Environ 1/3 des femmes seraient concernées. Le risque est accru si vous avez des antécédents familiaux. Même chose pour les fissures anales.
  • Je limite les risques
Veillez à ne pas laisser la constipation s'installer, surveillez votre poids, bougez et musclez votre périnée.
  • Pourquoi ai-je mal?
Les hémorroïdes sont des varices situées dans le rectum ou l'anus. Les hémorroïdes internes sont indolores mais s`accompagnent de saignements et parfois de démangeaisons. En revanche les hémorroïdes externes qui se développent sous la peau dans la partie inférieure du rectum ou autour de l'anus sont douloureuses.
  • Puis-je être soulagée
Bien sûr ! Mais il faut en parler à votre médecin pour qu'il puisse vous prescrire un traitement local sous forme de pommade pour diminuer la douleur et l'inflammation. Certains veinotoniques sont en outre autorisés pendant la grossesse. Ils tonifient la circulation sanguine.Fisseure analeCette ulceratión de la muqueuse anale survient parfois après l`accouchement. Elle est très doulourouse mais sìnfecte rarement. Elle se traite par un nettoyage régulier à l`eau et ao savon, l`application d`un traitement local et la régulation du transit. En quelques jours - parfois quelques semaines - la plaie devrait se résorber. Leia mais...

Je prends soin de mes dents

Le dicton « un enfant, une dent » n a plus de raison d'être actuellement car les futures mamans ne sont quasiment plus jamais concernées par la décalcification. Par contre, elles rencontrent souvent des problèmes de gencives ! Un enfant, une gencive?
  • Mes gencives sont ultrasensibles. Pourquoi ?
La grossesse provoque un bouleversement hormonal qui déséquilibre la flore bactérienne notamment dans la bouche et qui favorise (apparition dune inflammation des gencives : les fameuses gingivites font alors leur apparition.
  • Je protège bébé
Vos gencives vous font souffrir ? Figurez-vous que votre bébé peut en payer les conséquences ! Si les gingivites apparaissent avant même le début de la grossesse et qu elles ne sont pas traitées, elles peuvent déboucher sur une maladie plus grave : la parodontite. Les gencives sont atteintes en profondeur et les bactéries peuvent profiter de cette porte d'entrée pour se répandre dans l'organisme et provoquer des inflammations. Il existe alors un risque de naissance prématurée.
  • Je fais un bilan
Un suivi régulier est donc indispensable ainsi qu'un bilan de contrôle vers le quatrième mois car la sensibilité des gencives peut s'aggraver avec l'apparition du tartre et de la plaque dentaire.
  • Je prends mes caries au sérieux
Elles peuvent, en effet, provoquer elles aussi des infections et libérer des bactéries dans votre circulation sanguine.
  • Je fais la chasse aux microbes de ma bouche
Brossez-vous régulièrement les dents et pensez à la brosse à dents électrique, très efficace pour enlever la plaque dentaire. Utilisez également du fil dentaire quotidiennement ou des brossettes et faites faire un détartrage régulier et des soins par votre dentiste. Par le passé, les dentistes conseillaient aux futures mamans de privilégier le fluor. Aujourd'hui, l'action de ce dernier est remise en cause car son efficacité sur le développement des dents serait nulle.Fluor or not fluor ?Par le passé, les dentistes conseillaient aux futures mamans de privilégier le fluor. Aujourd'hui, l'action de ce dernier est remise en cause car son efficacité sur le développement des dents serait nulle.  Leia mais...

Je programme la troisième écho

Cette échographie du 3e trimestre dite de bien-être foetal est programmée au cours de la 32e semaine daménorrhée soit 30f semaine de grossesse. Elle permet de caler les derniers préparatifs avant l'accouchement.
  • Que vais-je voir?
Votre bébé est devenu gros et occupe tout l'espace. Difficile de repérer quoi que ce soit pour un œil non professionnel Mais le rendez-vous conserve toute son intensité car vous allez voir son visage. Difficile de vraiment distinguer ses traits, mais vous pourrez sans aucun doute voir ses yeux, son nez, sa bouche et son profil. Émouvant...
  • Que voit l`échographiste?
Il vérifie que votre bébé continue son développement normalement, et qu'il est bien «à l`aise»! Il mesure ses organes, écoute son cœur, vérifie la quantité de liquide amniotique, la position du placenta, a position du cordon ombilical.
  • Que vais-je apprendre?
Le poids estimé de votre enfant à sa naissance et s'il s est retourné. Si ce n'est pas le cas votre médecin vous pres- crira une radiopelvimétrie.Quid de fa radiopelvimétrieSi bébé ne s'est pas encore retourné, une radiographie de votre bassin permettra de vérifier si un accouchement par voie basse est possible ou non. L'examen est le plus souvent réalisé par scanner entre ta 32* et la 34f semaine de grossesse. Cet examen vous sera prescrit aussi si vous êtes de petite taille ou si vous avez déjà accouché par césarienne. Leia mais...

Je programme la deuxième écho : fille ou garçon ?

C'est au cours de la 20e semaine de grossesse soit 22e semaine d'aménorrhée que doit être programmée la deuxième échographie dite « morphologique ». Fille ou garçon... Prête à savoir ?
  • Que vérifie le praticien ?
Cette échographie morphologique permet de vérifier la croissance de votre bébé. L'échographiste va donc le mesurer sous tous les angles, examiner ses organes et vérifier l'épaisseur du placenta ainsi que la qualité des échanges via le cordon ombilical.
  • Je comprends les percentiles
Il s'agit d une unité de mesure statistique utilisée pour comparer la taille des membres de votre bébé à la moyenne établie sur la base de mesures prises auprès d un échantillon de 1000 futures mamans. Les mesures sont également exprimées en millimètres. Les percentiles servent à établir des comparaisons. Ainsi si son fémur mesure 45 mm il se situe au 92e percentile. Ce qui signifie que 92 % des fœtus au même stade de développement ont un fémur d une taille inférieure ou égale à 45 mm.
  • Que vais-je voir ?
Vous, pas grand-chose ! Heureusement, l'échographiste est là pour vous décrire ce que vous voyez sur l'écran.
  • Fille ou garçon ?
C'est le moment crucial. Si vous avez décidé de le savoir vous allez être fixés. Si vous préférez conserver le mystère, prévenez le médecin dès votre arrivée : il évitera la gaffe et les gros plans trop parlants !
  • Nous hésitons à demander le sexe
Les deux points de vue se défendent. Après tout connaître le sexe de votre enfant permet de le personnaliser et peut-être d'impliquer les papas qui restent au début un peu en retrait de cette aventure. Si vous n'avez pas de préférence et que vous vous sentez prêts tous les deux à des débauches d'imagination pour trouver deux prénoms alors, ménagez-vous la surprise. Quant aux couleurs... rose ou bleu quelle importance ? Leia mais...

Aïe, j’ai mal au ventre : pas de panique!

Votre corps connaît un des plus grands chambardements de son histoire. Votre utérus est en plein aménagement et les « travaux » donnent parfois lieu à des sensations désagréables. Vous avez beau savoir que les douleurs abdominales sont fréquentes en début de grossesse, vous ne pouvez pas échapper à l'angoisse qui vous étreint. Faites le point.
  • Mon ventre est lourd et tendu
C'est normal et ça ne fait que commencer ! Votre utérus, qui ne cesse d'augmenter de volume, s'est redressé pour prendre (fis aises dans votre abdomen. Une fois bien installé, il comprime les organes voisins notamment l'intestin et la vessie. D'où une constipation qui peut se traduire au début par des spasmes et une envie plus fréquente d'uriner. Cette sensation peut être amplifiée par un effet de ballonnement dû à la progestérone qui, elle aussi, ralentit le transit.
  • Je ressens des pincements dans le bas-ventre
Là encore, détendez-vous ! C'est toujours votre utérus le fautif. En remontant et en grossissant il fait travailler les ligaments et les muscles encore peu habitués à être soumis à une telle épreuve.
  • J'ai mal comme si j'allais avoir mes règles
Il s'agit de contractions. Celles-ci ne doivent pas vous inquiéter outre mesure mais doivent toutefois être prises au sérieux. Couchez-vous et reposez-vous autant que possible et prévenez votre médecin au plus vite.
  • J'ai des saignements
Une femme sur quatre saigne en début de grossesse et la moitié de celles-ci mènent leur grossesse à terme. Néanmoins, vous devez consulter aussi vite que possible parce que le saignement peut être un signe d'infection, de grossesse extra-utérine voire hélas de fausse couche. Leia mais...

Stop à l’automédication : je ne prends pas de risques

Vous aviez pris l'habitude de vous servir dans la pharmacie dès qu'un mal de tête se faisait sentir ou qu'une courbature se rappelait à votre bon souvenir. Il va falloir mettre la pédale douce en ce qui concerne l'automédication !
  • Je demande toujours conseil à mon médecin avant de prendre un médicament même s'il est vendu sans ordonnance
De nombreux médicaments peuvent passer dans le sang du fœtus au niveau du placenta. Cette barrière qui laisse heureusement passer l'oxygène et les nutriments, ne filtre pas certaines substances contenues dans les médicaments.
  •  Le mode d'administration change-t-il quelque chose?
Non, vous devez vous méfier de toutes les substances qui passent dans l'organisme. Qu'il s'agisse de médicaments utilisés par voie orale, transcutanée, rectale, sublinguale et injectable.
  • Les médicaments sont-ils tous dangereux?
Non, bien sûr, mais dans le doute, abstenez-vous! Certains d'entre eux peuvent être à l'origine de malformations ou s'avérer toxiques pour l'enfant in utero. D'autres peuvent aussi favoriser l'apparition de contractions utérines, ce qui peut entraîner une fausse couche ou une naissance prématurée.
  • Dois-je rester prudente pendant toute la grossesse?
Oui, mais d'autant plus au cours du premier trimestre. Pendant les trois premiers mois, la structure et les organes du corps du bébé se mettent, en effet, en place. Uembryon est donc à ce moment particulièrement sensible aux agressions extérieures. Leia mais...
Inflammation des organes gyneco | Guide Future Maman | Pour toutes les futures mères