Résultats pour "enceinte 8 mois sensation de pesanteur"

Vous voyez naissance , maternité e / ou autres articles relatives de sa recherche enceinte 8 mois sensation de pesanteur. Trouver les meilleures solutions pour de votre grossesse. hémorroïdes, forceps, fausse couche, echographie, rubeole, echographie bebe, varice.

Je cale les consultations obligatoires

Sept visites médicales obligatoires sont prévues pendant la grossesse +1 visite post-natale, ainsi qu'une consultation d'anesthésie. Rassurez-vous ces examens vont rapidement devenir routiniers. Ces visites obligatoires sont prises en charge par la Sécurité sociale.
  • Comment se dérouleront les prochaines visites?
Votre médecin vous interrogera sur votre santé et le déroulement de votre grossesse. Il vérifiera votre poids et votre tension artérielle. Lors de l'examen gynécologique, il mesurera la hauteur de votre utérus, l'état de votre col. Moment intense s'il en est : il écoutera et vous fera entendre les battements du cœur de votre bébé grâce à un appareil posé sur votre ventre.
  • Quels examens me seront prescrits?
Une analyse d urine mensuelle pour dépister : □ le glucose, qui peut être un signe de diabète gestationnel ; □ les protéines qui peuvent être un signe d'hypertension, d'anomalies rénales, d'infection urinaire...Une analyse de sang pour vérifier : □ votre glycémie ; □ votre numération globulaire.D`autres analyses sanguines pourront vous être prescrites pour un meilleur suivi, notamment si vous n'êtes pas immunisée contre la toxoplasmose.
  • Moments clefs des différentes visites médicales obligatoires :
□ Mois 4 : Deuxième visite obligatoire : possibilité de dépister la Irisomie 21, grâce au tri-test. □ Mois 5 : Troisième visite obligatoire : échographie morphologique. □ Mois 6 : Quatrième visite obligatoire : sérologie des maladies infectieuses ou virales : hépatite B (obligatoire), glycémie, numération formule sanguine. □ Mois 7 : Cinquième visite obligatoire : RAS. □ Mois 8 ! Sixième visite obligatoire : échographie de bien-être fœtal. Votre médecin appréciera la forme et la dimension de votre bassin. Une radiopelvimétrie pourra vous être prescrite afin d'obtenir les dimensions exactes. □ Mois 9 : Septième visite obligatoire : celle-ci doit avoir lieu à l'endroit où vous allez accoucher si votre médecin n'est pas obstétricien car il s'agit désormais de prévoir le déroulement de votre accouchement. □ Consultation d'anesthésie dans votre maternité.
  • Après la naissance :
Une dernière visite médicale obligatoire est prévue dans les six semaines qui suivent l'accouchement idéalement un mois après. Leia mais...

Je choisis mon mode de transport

Vous n'êtes pas condamnée à rester chez vous à compulser des magazines consacrés à votre enfant à naître ou encore à tricoter au coin du feu. D'ailleurs, si vous travaillez vous êtes bien obligée de mettre le nez dehors. Et c'est tant mieux ! Profitez de votre relative liberté de mouvement, ça ne va pas durer!
  • À pied:
□ C'est le meilleur mode de transport qui soit. La marche vous maintient en forme et active votre circulation sanguine. □ Marchez 14 heure par jour si possible. □ Choisissez des chaussures avec des talons plats pour ménager votre dos : n angoissez pas trop vous retrou verez vos talons ultra-sexy dans quelques mois! □ Évitez les stations debout prolongées.
  • À vélo :
□ Sur terrain plat pas de problème mais à partir du cinquième mois vous allez commencez à avoir du mal à voir vos pieds... □ Attention tout de même aux chutes.
  • À moto, cyclo :
□ Non seulement le risque de chute est important mais les vibrations sont très fortes : rangez-les au garage!
  • En voiture:
□ Lautomobile est assez inadaptée car elle provoque des secousses et ralentit la circulation sanguine. □ Procédez par petites étapes. □ Ne renoncez pas à la ceinture de sécurité mais placez-la au-dessus puis plus tard au-dessous de votre ventre. □ A partir du huitième mois, les longs trajets devraient être proscrits.
  • En métro :
□ Bonne méthode à condition d'avoir une place assise. □ Plutôt que ronchonner ostensiblement, souriez et demandez à vous asseoir!
  • En train :
□ Préférez toujours le train à la voiture pour les longs trajets. □  Marchez dans les couloirs régulièrement.
  • En bateau:
□ Une petite croisière est toujours la bienvenue! □ Renoncez provisoirement aux hors-bords...
  • En avion :
□ Confortable et autorisé jusqu'au 8' mois. Au-delà les compagnies sont assez frileuses ! □ Prévoyez un certificat médical. □ Portez des bas de contention pour activer la circulation sanguine en particulier à partir du 5e mois. □ Demandez une place le long du couloir et levez-vous régulièrement.Déplacement professionnelEn fonction de votre état de fatigue et de la durée de vos trajets professionnels, il se peut que votre médecin vous propose un arrêt de travail. Ne tirez pas au flanc pour autant! Leia mais...

Je surveille mon poids

En dehors de l'accouchement la prise de poids est la crainte de toutes les futures mamans. Rappelons que la prise de poids moyenne est comprise entre 9 et 12 kilos.Puisque vous ne pouvez pas vraiment faire autrement, il vous reste à accepter et limiter les dégâts ! Autant que possible...
  • Je suis... enfin j'étais mince
Si votre poids était stable, vous n aurez sans doute aucune difficulté à rentrer rapidement dans vos jeans après la naissance de junior. À condition bien sûr de ne pas profiter de ces neuf mois pour vous lâcher après des années de privations.
  • J'étais rondouillarde, j'ai peur de devenir une baleine
II faudra en effet, être encore plus vigilante, ce qui ne signifie pas vous priver, mais préférez une pomme à un carré de chocolat en cas de fringale.
  •  À quoi correspond la prise de poids?
En fin de grossesse le poids se répartit en moyenne à peu près comme suit : • Bébé : 3 kg à 3,5 kg • Placenta : 1 kg • Liquide amniotique ; 1 kg • Utérus : 1 à 1,4 kg • Sang:1,5 kg • Seins :0,3 a 0,5 kg • Réserves de gras : 2 à 3 kg. Ne froncez pas le nez! Ce gras servira de combustible pour fabriquer le lait maternel ! Soit entre 9,8 kg et 11,9 kg,
  • Comment doit s'échelonner la prise de poids?
Au cours du premier trimestre la prise de poids est négligeable. Il arrive même que certaines femmes maigrissent du fait des nausées à répétition. Au deuxième trimestre la moyenne est de l'ordre de 1,5 kg par mois. Généralement, vous avez pris la moitié du poids de la grossesse au sixième mois. Au troisième t rimestre essayez de lim iter à environ 1,2 kg par mois.
  • Du point de vue de la santé, l'excès de poids entraîne :
des risques de diabète gestationnel ; • des problèmes articulatoires ; • des risques de difficultés pour l'accouchement.
  •  NE FAITES PAS DE RÉGIME
Vous vous réconcilierez avec vote balance plus tard. Un régime pourrait être fâcheux pour la croissance de votre bébé.Combien de temps pour récupérer ma taille?La sagesse populaire parle de neuf mois... autant que pour faire un enfant. Pourtant certaines femmes quittent la maternité avec une taille mannequin. Notez bien qu'elles sontaussi rares qu'elles nous font enrager ! La seule solution pour ne pas avoir trop de difficultés à maigrir consiste... à ne pas trop grossir! Leia mais...

Je rappelle au papa qu’il doit demander son congé paternité

Depuis 2002, tous les papas salariés ont droit à quelques jours de congés pour la naissance de leur enfant en plus des trois jours déjà existants ! Heureux veinards ! Encore faut-il anticiper un minimum ! Si le futur papa n'est pas très au fait de ces organisations administratives ou s'il est encore loin d'avoir réalisé, c'est à vous qu'incombera cette tâche.
  • La méthode à suivre
□ Pour bénéficier de ce congé, l'employeur doit être prévenu un mois à l'avance par lettre recommandée avec accusé de réception. □ L'attestation de salaire délivrée par l'employeur devra être renvoyée au Centre de Sécurité sociale avec le certificat de naissance de l'enfant dès le premier jour du congé.
  • Comment ça marche?
□ Le congé paternité est de 11 jours consécutifs (samedi et dimanche compris) pour une naissance unique et de 18 pour des jumeaux. □ Le congé paternité peut être pris dans le prolongement des 3 jours de la naissance et cumulé avec des RTT. □ Il doit être pris dans les 4 mois qui suivent la naissance de l'enfant. □ Le papa n'est pas tenu de prendre la totalité de son congé, mais les jours restants sont alors perdus.
  • Et financièrement?
Les indemnités journalières sont prises en charge par la Sécurité sociale à condition que : □ le futur papa puisse justifier de dix mois d'immatriculation, en tant qu'assuré social, à la date de début de son congé paternité ; □ il doit également avoir cotisé suffisamment ou travaillé au moins 200 heures au cours des 90 jours précédant le début de son congé paternité - ou au moins 800 heures au cours des 12 mois précédents, en cas d'activité saisonnière.Les indemnités sont égales au salaire journalier de base (calculées sur la moyenne de salaires des trois derniers mois) dans la limite du plafond de la Sécurité sociale en vigueur au ier janvier de l'année en cours et diminuées des cotisations, de la CSG et de la CRDS. Leia mais...

Je me renseigne sur les aides

Consciente des sacrifices qu'implique l`arrivée d un enfant, vous imaginez déjà dans quelques mois les appels furieux de votre banquier tous les lundis matin. Surtout si cela fait belle lurette qu'il nest plus votre meilleur ami! Pas de panique, vous avez peut-être droit à la prestation d'accueil du jeune enfant (Paje) de la Caisse d'allocations familiales.
  • Ai-je droit à la prime à la naissance?
Pour en bénéficier, les ressources de votre famille ne doivent pas dépasser une limite qui varie en fonction de votre situation. Cette prime est versée au cours du 7e mois de grossesse.
  • Ai-je droit à l'aIlocation de base?
Là encore les ressources de votre famille ne doivent pas dépasser une limite variable selon les cas. D'autre part, pour pouvoir y prétendre, votre enfant devra passer 3 examens médicaux obligatoires au cours des 8 premiers jours, de son 9e ou 10e mois et de son 24e ou 25e mois. Son montant est de 172,77 € jusqu'aux trois ans de I`enfant.
  • Je prévois de faire garder mon enfant. Aurai-je droit à une aide?
Tout à fait mais cette dernière dépend du choix de la personne qui va s occuper de votre enfant. Il s'agit du complément de libre choix du mode de garde.
  • Je fais garder mon enfant par une assistante maternelle ou par une autre personne à domicile
Pour prétendre au complément de libre choix du mode de garde, vous devez faire appel à une assistante maternelle agréée et exercer une activité professionnelle minimum. Toutefois, si vous êtes au chômage, étudiant, bénéficiaire du RMI ou de certaines allocations, vous n'avez pas à remplir cette condition. D'autre part, vous ne devez pas verser plus de 5 fois le montant du Smic horaire par jour à votre assistante maternelle et vous ne devez pas être exonérée de cotisations sociales si vous employez une personne à domicile. Le montant de ce complément varie en fonction de votre situation et de l'âge de vos enfants. Il consiste en une prise en charge partielle de la rémunération de l'assistante maternelle ou de la personne employée à domicile.
  • Je m'adresse aune association ou une entreprise habilitée qui emploie des assistantes maternelles agréées ou des gardes d'enfant à domicile
Vous pouvez prétendre au complément de libre choix du mode de garde et vous devez remplir les mêmes conditions que si vous employiez une personne à domicile concernant votre activité mais avec deux différences :l'association doit être habilitée par le Préfet si elle emploie des gardes d enfant à domicile et par le Conseil Général si elle emploie des assistantes maternelles. Vous devez aussi faire garder votre enfant au moins 16 heures par mois. Une fois remplies ces conditions, vous recevrez une aide forfaitaire.
  • Comment effectuer les différentes démarches?
II vous suffit de télécharger les différents formulaires sur le site de la Caisse d'allocations familiales (caf.fr), de les imprimer, de les remplir et de les renvoyer accompagnés des justificatifs nécessaires. N'attendez pas le dernier moment pour le faire car vous n'êtes pas la seule à effectuer votre demande! Leia mais...

Je désamorce mes angoisses

Vous passez du rire aux larmes sans aucune raison apparente ? C'est normal... mais déstabilisant ! Le premier trimestre de grossesse est particulièrement bouleversant. Vous êtes enceinte mais personne ou presque ne le sait, un certain nombre de questions vous hantent et vous n'ose, pas toujours les poser. Tout cela ne serait rien si vous n'étiez soumise à une tempête hormonale qui n'a rien à envier aux cyclones tropicaux. Désamorcez ces grenades émotionnelles !
  • J'ai peur de faire une fausse couche
C`est la première angoisse des futures mamans et certainement la plus dévastatrice pour le moral. 11 ne sert à rien de la nier et moins encore de l'entretenir en écoutant les funestes histoires des copines. Le risque existe, mais la seule chose à se dire c'est que la nature fait toujours le bon choix.
  • Mon bébé sera-t-il normal ?
Au top deux des craintes maternelles cette question taraude toutes les mamans. S'il est hélas impossible d'être rassurée à 100 % ; gardez en tête que votre grossesse sera suivie avec attention et qu'une batterie d'examens est prévue aux alentours de la 12e semaine d'aménorrhée. Le premier d'entre eux est la mesure de la nuque du fœtus (clarté nucale) qui permet de détecter un risque de trisomie. Le deuxième est un triple test sanguin (tri-test ou HT21) qui peut être complété par une amniocentèse quand le test sanguin et/ou l'échographie ont mis en évidence un risque particulier. Cet examen permet de détecter les problèmes chromosomiques et certaines maladies héréditaires.
  •  J'ai peur d'accoucher
C'est bien normal, surtout si c'est la première fois ! Là encore, commencez par ne pas écouter les récits de guerre de vos copines. Leurs accouchements tiennent plus de la guerre de 14 que de la réalité et certaines s'en font une gloire. Libres à elles de s'agrafer la médaille de la valeu- reuse parturiente sur la poitrine. Quant à vous, « don't panic » ! Vous êtes dans un pays développé, au XXIe siècle et la péridurale est votre meilleure amie. Et de toute façon vous aurez tout oublié sitôt votre bébé dans vos bras.
  • Vais-je beaucoup grossir ?
Non... enfin, si vous ne vous appesantissez pas sur le plateau de fromages ou sur la boîte de bonbons. La prise de poids moyenne est comprise entre 9 et 12 kilos. Limitez la casse en faisant attention car il est plus facile de ne pas grossir que de maigrir.
  • Est-ce vraiment le bon moment pour avoir un enfant ?
Bien sûr que non ! Ce n'est jamais le bon moment ! S'il avait fallu attendre à chaque fois le bon moment, nous ne serions pas nombreux sur Terre.
  • Vais-je être une bonne mère ?
Évidemment. Vous allez être une maman aimante qui fera ce quelle pourra et ce sera déjà bien. Balayez les clichés de la mère au foyer sacrifiée sur l'autel de la maternité. De toutes façons à l'adolescence votre cher petit vous dira que vous ne comprenez jamais rien alors inutile de commencer à culpabiliser !
  • Vais-je continuer à plaire ?
Oui si vous vous mettez en valeur. Être enceinte ne veut pas dire renoncer à être une femme au contraire. C'est le moment de souligner votre féminité exacerbée. Euh... Ce n`est pas une raison pour draguer tout ce qui porte pantalon !
  • Vais-je conserver mon poste au travail ?
C est une obligation légale. Votre grossesse vous met à l'abri d un licenciement ou d un changement de poste sauf provisoirement pour raison médicale. Ces quelques mois sont une parenthèse : prenez soin de vous. Pour autant ne vous autorisez pas à poser la rame sans raison. Vous êtes enceinte, vous nêtes pas malade. Ne tombez pas dans le travers de celles qui usent et abusent des arrêts maladies, c est le meilleur moyen de faire du tort aux autres femmes enceintes. À l'inverse» ne soyez pas non plus une forcenée. Vous n'avez rien à prouver. Travaillez normalement et ne forcez pas inutilement.Vous pleurez tout le tempsMunisseï-vous de paquets de mouchoirs et choisissez un mascara waterproof c`est hélas la seule chose à faire en attendant que vos hormones s'apaisent. Ce ne sera pas très long. Lorsque votre ventre commencera à pointer et que bébé sera bien installé, vous vous serrez plus détendue. C'est fou ce qu'on prend comme assurance en prenant de l'Importance! Leia mais...

Je dis non à la fatigue

Encore un coup de pompe ! Tout est normal et ce n'est pas le dossier Schmulbuk qui vous oblige à rester tous les soirs au bureau qui est responsable de votre état d'épuisement. Vous avez envie de dormir en permanence et vous seriez plus enthousiaste à l'idée d'avoir un bébé si vous n'étiez pas aussi fatiguée !
  • Pourquoi suis-je exténuée?
C'est la faute de la progestérone ! Durant les premiers mois, l'augmentation de sécrétion de progestérone, l'une des principales hormones de grossesse, a un prodigieux effet sédatif. Cette fatigue s'atténue vers le 4e mois.
  •  J'identifie les éventuelles autres causes de fatigue
Le stress, le manque d`exercice, une mauvaise alimentation. Je fais prendre ma tension ou doser ma TSH pour ne pas passer à côté dune hypotension artérielle ou d une hypothyroïdie.
  • Je prends le temps de me reposer sans culpabiliser
Couchez-vous tôt et n'hésitez pas, si vous le pouvez, à vous allonger et à vous reposer un peu dans 1 après-midi. Il n'y a aucune raison de culpabiliser quand vous croisez le regard accusateur de votre boss alors que vous vous êtes seulement assise quelques minutes à côté de la machine à café : votre équilibre hormonal de femme enceinte se modifie et votre organisme est tout naturellement dévoué au bon développement de bébé !
  • J'explique la situation à mon entourage
Votre apparence encore fine vous dessert. Si vous aviez un ventre monumental, vous êtes sûre que vous auriez droit à plus d'égards... Et pourtant vous ne pouvez pas faire autrement. Rappelez-leur que vous êtes enceinte et que la progestérone vous drogue !
  • Je ne prends pas de dopant!
Malgré une furieuse envie de sortir la tête du sac, vous devrez limiter votre consommation de café. Buvez en alternance du thé vert léger et du romarin. Leia mais...

J’attends des jumeaux

Bon d accord, vous ne vous attendiez pas vraiment à cette (bonne) nouvelle : deux bébés au lieu d'un ! Il va falloir gérer dans quelques mois le quotidien mais votre grossesse est d ores et déjà différente. Elle nécessite une attention particulière.
  • Ce sont des vrais ou des faux jumeaux?
Il faudra attendre une deuxième échographie pour le savoir.
  • Appelés dizygotes, les faux jumeaux sont le résultat de la fécondation de deux ovules par deux spermatozoïdes. Ils se développent côte à côte avec deux placentas au sein de deux poches amniotiques. Us peuvent être de sexe différent et ne se ressembleront pas plus qu'un frère et une sœur.
  • Monozygotes, les vrais jumeaux sont issus de la fécondation d'un seul ovule par un unique spermatozoïde. Ils auront ainsi le même capital génétique, seront toujours du même sexe et se ressembleront comme deux gouttes d eau.
  • Pourquoi ma grossesse est-elle plus « à risque »?
Pour vous : vous présentez un risque d'hypertension artérielle et de diabète gestationnel plus élevé que les autres mamans.Pour eux : il faut veiller au syndrome transfuseur/transfusé. Il s'agit d'un déséquilibre de la transmission du sang entre les deux fœtus, depuis le placenta. D'autre part, vos bébés ont plus de risques que les autres de naître prématurément.
  • Quels sont les examens?
À partir de quatre mois et demi de grossesse, vous allez devoir consulter votre gynécologue tous les 15 jours afin de vérifier que votre col de l'utérus est toujours bien fermé et que votre tension artérielle n'est pas trop élevée. Habituellement réalisée lors de la 32e semaine d'aménorrhée, la troisième échographie est avancée à la trentième semaine afin de contrôler la croissance des bébés. Ensuite, et jusqu'à la fin de votre grossesse, vous allez devoir faire une échographie toutes les deux ou trois semaines. Un échodoppler sera aussi régulièrement pratiqué afin de vérifier que les échanges entre votre fœtus et vous sont corrects.
  • Je me repose
Vous allez en effet devoir vous ménager pour éviter notamment une naissance prématurée. D'autre part, vous risquez d'être plus concernée que les autres par les petits maux de la grossesse comme les nausées ou les reflux gastriques. Vous serez également plus fatiguée en raison de l'augmentation de votre volume sanguin et du poids dedeux bébés.
  • Je choisis une maternité de type 2 ou 3 afin de prévenir toute complication
  •  Je commence mon congé de maternité à mi-grossesse (6e mois environ)
  • J'accouche plus tôt
L'accouchement des femmes qui attendent des jumeaux est souvent déclenché à huit mois et une semaine quand les bébés ont atteint leur maturité. Les médecins préfèrent déclencher l'accouchement afin d'éviter les complications des dernières semaines. Les césariennes sont également plus souvent pratiquées pour les naissances multiples que pour les autres, notamment quand le premier bébé se présente en siège.De plus en plus de jumeaux ?Les naissances gémellaires sont plus fréquentes en cas de stimu lation ovarienne (33 %) et de fécondation in vitro (12 %). Leia mais...

Je change ma garde-robe

Les boutiques spécialisées ont fait de gros progrès ces dernières années. Les coupes larges et détendues qui donnaient l'air d'avoir enfilé une moufle ont vécu, elle est bien loin l'incontournable salopette de grossesse ! Fashion, hype et pourquoi pas sexy, vous avez le droit de rester tendance et même si vous ne vous précipitez pas dans la première boutique pour femmes enceintes venue... Et si vous faisiez de la récun ?
  • Je trie ma garde-robe dès que j'en ressens le besoin
Repérez dans votre placard les vêtements trop grands et qui vont vous servir maintenant que vous avez grossi. Prévoyez de faire des pinces afin de souligner la courbe de votre ventre. Ouf, quelle place dans votre placard ! Quelques semaines plus tard, vous serez prête à choisir une ou deux jolies tenues spéciales femme enceinte dans lesquelles vous vous sentirez à Taise.
  • Je mets en valeur mes atouts
Enceinte, toutes les fantaisies sont permises, à condition de ne pas être engoncée. Portez des couleurs vives ou du pastel en haut et du sombre en bas. Ainsi, vous gommerez les rondeurs et vous détournerez l'attention des endroits où vous avez pris du poids.
  • Je choisis des hauts adaptés
Portez des T-shirts serrés mais pas moulants et des décolletés sexy, surtout si vous avez toujours été complexée d'avoir une poitrine trop menue. Si, au contraire, vous trouvez votre poitrine trop forte, inutile de choisir des hauts trop larges. Un joli petit haut fluide sera nettement plus glamour.
  •  Je pique les vêtements de mon homme!
La chemise blanche fera parfaitement l'affaire ainsi que le gilet de costume.
  • J'évite les pantacourts 
Les pantacourts ont tendance à couper la jambe et à vous tasser. Préférez un long pantalon fluide à taille élastique, porté avec une tunique. Pensez également aux leggins avec un pull tunique. Vous pouvez tout porter y compris des minijupes, surtout tant que vos jambes restent fines.
  • Je reste féminine
Vous pouvez aussi être enceinte et rester glamour, la preuve avec les robes stretch à fleurs, les imprimés colorés, le poncho ou encore le velours à fleur de peau.
  • Quelle tenue choisir pour le travail?
Un pantalon noir ou une jupe stretch serviront de bases que vous agrémenterez de découpes à fronces et de tops près du corps.
  • J'opte pour les chaussures plates
C est le moment de revenir aux ballerines qui galbent la cheville. Les bottes sont, pour leur part, tendances, mais pas recommandées du tout ! Elles compriment le mollet et pourraient faire gonfler les jambes et les pieds.
  • Je joue avec les accessoires
Les modèles larges de ceintures accentuent vos hanches. II vaut mieux les choisir fines, pour souligner le mouvement sans marquer ou même un lacet noué - pas trop serré -autour du ventre. Leia mais...

Je bannis l’alcool!

Vous êtes enceinte, et la plus heureuse des femmes, c'est le moment de fêter cette bonne nouvelle en levant votre verre... d'eau ou de jus de fruits ! Car désormais, vous, la joyeuse fêtarde grande spécialiste du TGV (Tequila Gin Vodka, bien sûr !) devant l'Éternel, devez être un modèle de sobriété pour le bien-être de votre enfant.
  • On parle beaucoup du syndrome d'alcoolisation fœtale, est-ce un effet de mode ?
Non pas du tout. N`y voyez pas la croisade dune quelcon-que ligue de vertu, ni une lubie de dame patronnesse, mais simplement un austère constat scientifique : l'alcool est un poison et à ce titre il est dangereux pour le développement du fœtus (et accessoirement pour votre propre santé...). Lorsque vous buvez vous tendez directement un verre à votre enfant, car l'alcool traverse le placenta sans quaucun filtre, comme le foie, ne s'interpose. L'alcool perturbe le métabolisme cellulaire et peut être responsable de mal-formations ou de retards de développement. Dans les cas extrêmes, le syndrome d'alcoolisme fœtal se manifeste par des anomalies faciales, une taille de tête réduite, des troubles de croissance et un poids anormalement faible, des problèmes neurologiques, des troubles de l'apprentissage et de la mémoire ainsi qu'un faible contrôle des émotions.
  • J'ai envie d'un petit verre ...
Aucune étude ne permettant de déterminer un seuil en deçà duquel la prise d alcool ne présenterait pas de risques, la prudence s'impose.
  • J'ai beaucoup bu avant d'apprendre que j'étais enceinte
Bien sûr, l'idéal serait d'éviter de boire dès le projet de conception, mais si vous avez mémorablement arrosé quelques soirées avant de savoir que vous étiez enceinte, rassurez-vous. Votre bébé ne naîtra pas avec un affreux mal de crâne. Ces petits excès de début de grossesse sont anodins s'ils ne sont pas répétés.
  •  Aïe ! J'ai accepté une coupe de Champagne....
Ne culpabilisez pas trop ! Mais ce n'est pas une raison pour vous resservir ! Et, puisque vous avez commencé à gravir le dur chemin de la sagesse, profitez-en pour limiter le café et le thé.Apéro 0ºCocktail de jus de fruits : excellent ! Vous ferez en plus le plein de vitamine C et d'acide folique présents dans les bananes et les oranges. Cocktail de légumes : osez les mélanges et luttez contre la constipation. Eau : pas forcément tristounet et sans modération. Bière sans alcool :ces bières contiennent en réalité moins de 0,5% d'alcool, mais elles sont caloriques ! Attention au surpoids. Sodas : évitez les boissons sucrées, histoire de ne pas avoir à vous préparer un régime sévère après la naissance.  Leia mais...
Enceinte 8 mois sensation de pesanteur | Guide Future Maman | Pour toutes les futures mères