Résultats pour "clitoris femme encainte"

Vous voyez alimentation , maternité e / ou autres articles relatives de sa recherche clitoris femme encainte. Trouver les meilleures solutions pour de votre grossesse. hémorroïdes, forceps, fausse couche, echographie, rubeole, echographie bebe, varice.

Péridurale or not péridurale ? Je vois l’anesthésiste

Accoucher sans douleur, c est possible, c'est même recommandé! Outre les techniques de respiration qui aident à prendre du recul et mieux gérer le stress et donc la douleur, la péridurale permet d'éliminer les dernières contractions, les plus violentes. Pourtant bon nombre de femmes préfèrent renoncer à ce confort, pour vivre l'expérience de la naissance intégralement. Péridurale ou non, il vous faudra rencontrer un anesthésiste afin de pouvoir réagir en cas d'urgence.
  • Comment se passe la péridurale?
Au moment de votre accouchement, lanesthésiste viendra vous voir et vous demandera de vous asseoir ou de vous allonger sur le côté. Il piquera entre deux vertèbres lombaires et placera un cathéter dans lequel sera injecté un produil anesthésique. Une sonde urinaire sera placée. 10 à 15 minutes plus tard vous commencerez à ressentir le soulagement. En fonction de la durée de l'accouchement, il faudra éventuellement renouveler les injections, via le cathéter.
  • Ça fait mal?
Vous sentirez un peu l'aiguille, mais les contractions font suffisamment mal pour que la piqûre passe inaperçue!
  • La péridurale est-elle dangereuse?
Non, mais il peut y avoir des effets secondaires bénins et passagers, mais ceux-ci sont rares. Il s'agit d une hypotension, de migraine, de vertiges. Toutefois, comme pour tout geste anesthésique, le danger existe potentiellement.
  • Vais-je sentir mon accouchement?
Oui, vous ne souffrirez plus ou nettement moins, mais vous conserverez partiellement la sensibilité.
  • Vais-je arriver à pousser?
Un peu moins bien, il faut bien le reconnaître, c'est pourquoi votre accouchement peut être un peu allongé. Cela dit, il n'y a pas de souffrance fœtale induite par la péridurale. Votre enfant - comme vous-même - serez sous surveillance.
  • Et si je demandais la péridurale au dernier moment?
Assurez-vous en amont que cela soit possible. Théoriquement jusqu'à 7 cm de dilatation c`est encore possible.Si c'est le cas, il vous faudra simplement attendre 10 à 20 minutes avant que le produit anesthésiant ne fasse son effet.
  •  Sexe... Je fais primer la qualité sur la fréquence
Depuis combien de jours n'avez-vous pas fait l'amour? Si vous tenez un registre et que cette comptabilité est fortement débitrice : pas de panique ! Au cours du troisième trimestre, il est coutumier que les rapports sexuels s'espacent. Inconfort, peur de blesser l'enfant ou manque de désir du fait d'une concentration exclusive autour du futur bébé, peuvent concourir à une dysharmonie.
  • Nous avons des problèmes de couple?
Non, vous êtes donc parfaitement normaux ! Pour autant, vous auriez tort de vous installer dans un train-train c'est au contraire le moment d'en profiter. Pour l'instant vous n'avez pas à vous lever toutes les deux heures au son des cris d'orfraie de votre progéniture. Vous n'êtes encore que tous les deux à décider de votre emploi du temps. Quitte à ne pas dormir, autant sacrifier à Éros.
  • Est-ce dangereux pour le bébé?
Balayez vos angoisses d'un froufrou ! Faire l'amour ne présente aucun danger pour votre enfant sauf en cas tir contre-indication médicale. Certes l'orgasme féminin entraîne la sécrétion d'hormones, comme l'ocytocine, qui peut contracter l'utérus tout comme les prostaglandines contenues dans le sperme. Pourtant, les études n'ont jamais fait apparaître de corrélation entre une vie sexuelle épanouie et les cas de prématurité.
  • Mon chéri est inquiet...
Rassurez votre compagnon sur la place qu'il occupe auprès de vous et mettez-vous en valeur. Enfin si, malgré tout, l'espacement des relations s'impose naturellement, privilégiez la tendresse et les caresses et souvenez-vous qu'en matière de sexualité, il n'y a pas de normes et que la qualité doit primer sur la fréquence.
  • Il est embarrassé...
Il se peut que votre homme, aussi viril soit-il, se sente un peu intimidé devant ce changement de statut qui se manifeste d'abord par une transformation physique. Rappelez-lui en douceur mais avec fermeté - les hommes sont parfois un peu lents à la détente - que vous n'êtes pas qu'une mère et que la femme qu'il a choisie pour son sex-appeal foudroyant est bien toujours devant lui. Il ne vous croit pas ? Prenez les devants et prouvez-le lui. Il y a fort à parier que quelques appels suggestifs saupoudrés d'un peu de piment auront tôt fait de réchauffer une libido un peu tiède. Votre bébé n'est pas le témoin privilégié de vos moments torrides ! Il est certes là mais bien loin de ce genre de préoccupations!Le kamasutra du troisième trimestre
  • Soyez sûre que votre ventre rond n'est pas un handicap au désir de votre patenaire, c`est ao contraire extrêmement érotique.
  • Vous avez le droit d'être à Ja fois une mère et une femme; laissez-vous aller sans complexe. Se faire du bien n'a jamais fait de mal!
  • Osez les sous-vêtements sexy en particulier les soutiens-gorges, vos seins n'ont jamais été aussi beaux!
  • Abandonnez la position face à face dite du missionnaire pour de nouvelles sensations;; l'homme derrière la femme, la position îatérale ou la femme assise sur l'homme.
  • La pénétration n'est pas une fin en soi : toutes les stimulations manuelles ou buccales sont fes bienvenues.
  • Ne vous forcez pas mais n'abandonnez pas! Le désir ne s'use que si on ne l`entretient pas!
  Leia mais...

Je conviens avec mon conjoint de sa présence ou non lors de l’accouchement

Vous serez aux premières loges pour assister à la naissance de votre bébé, mais le papa... Qu'en pense-t-il? La pression sociale tend à obliger le père à assister à la naissance de son enfant mais il n est pourtant pas toujours évident pour lui de faire face à un moment si intense en émotion, de voir sa femme souffrir. Posez-vous ensemble, les bonnes questions et laissez-le choisir.
  • Pour vous
Ne craignez-vous pas : □ de montrer une image que vous ne maîtrisez pas ? □ de lui faire peur ? □ d être désagréable ?
  • Pour lui
Est-il prêt à : □ voir sa femme souffrir? □ voir du sang? □ se sentir impuissant?
  • S'il reste avec vous
Il faudra que vous vous supportiez l'un l'autre mais le moment est inoubliable.
  • S'il préfère attendre la naissance
Ne le culpabilisez pas. Vous serez peut-être plus à l'aise, ce moment sera le vôtre et celui de votre enfant. Quant au papa, il n'en sera pas moins père pour autant.
  • Et si vous faisiez moit' moit' ?
Le papa pourra vous accompagner pendant la phase de travail de dilatation et passer le relais pendant la phase dexpulsion. Leia mais...

Je m’inscris aux cours de préparation à l’accouchement

Il vous reste environ quatre mois pour vous préparer avec le futur papa à la naissance. C'est généralement le moment choisi pour débuter les cours de préparation à l'accouchement.
  • À quoi ça sert?
□ Comme leur nom l'indique, il s'agit de vous « préparer ». Ces cours servent avant tout à dédramatiser afin d'aborder cet événement essentiel le plus sereinement possible. □ C'est aussi l'occasion de rencontrer l'équipe qui sera là le jour J. □ Vous pouvez échanger avec d'autres mamans. □ C'est le moment d'exprimer vos craintes.
  • Qui les dispense?
Une sage-femme de la maternité (hôpital ou clinique) ou dans un cabinet privé.
  • Comment se déroulent-ils?
Individuellement ou en groupe. Avec le futur papa s'il le souhaite. Chaque sage-femme organise le cours à sa manière, mais généralement ils se déroulent en deux parties : théorie et pratique.
  • Les cours théoriques :
□ votre hygiène de vie □ le développement du bébé et le suivi médical □ la présentation de l'accouchement □ les soins au nouveau-né □ l'allaitement
  • Les cours pratiques :
□ gymnastique prénatale □ techniques de respiration
  • Combien de cours sont prévus
Huit cours d environ une heure sont pris en charge à 100 % par la Sécurité sociale.
  • Je souhaiterais une approche différente
Certaines sages-femmes proposent des cours de sophrologie de chant prénatal , de yoga  ou d'haptonomie. Ces préparations à l'accouchement ne sont que partiellement remboursées.
  • Je n'ai pas envie d'y aller
Eh bien n y allez pas ! Ces cours ne sont pas obligatoires. Vous accoucherez quand même! Si vous vous sentez à Taise et suffisamment renseignée, c'est l`essentiel. Leia mais...

Je ne redoute pas mes cauchemars

Le mois dernier, vous aviez retrouvé un sommeil presque correct après un premier trimestre ponctué de petites insomnies. Cet état de grâce est bel et bien terminé : le troisième trimestre se profile à l'horizon !
  • Pourquoi ces cauchemars ?
Rassurez-vous car vous n'êtes peut-être pas la seule : les futurs papas sont souvent victimes des cauchemars. C'est l'anxiété qui les provoque avec comme ingrédient la peur de l'accouchement et du saut dans l'inconnu après la naissance. Les cauchemars correspondent alors au passage psychique de la femme-enfant à la femme-mère.
  • Quels sont les principaux cauchemars ?
Les futures mamans rêvent souvent qu'elles ont un accouchement difficile, que le bébé a des problèmes ou carrément qu'elles meurent!
  • Je ne m'inquiète pas
Il est normal de faire des cauchemars pendant la grossesse et après la naissance mais cela ne durera pas.
  • Je ne consulte que si je suis somnambule ou si je parle toute la nuit
Vous risquez en effet de vous réveiller épuisée et de prendre des risques inconsidérés si vous décidez en pleine nuit de rendre une petite visite à vos voisins!
  • Je mange légèrement le soir
À digestion légère, sommeil profond !
  • Je me concocte un cocktail sommeil
Tisanes à base de verveine, de tilleul et de camomille, une pomme et pourquoi pas un verre de lait.
  • J'aère ma chambre avant de me mettre au lit
  • Je laisse la télévision dans le salon
Même si vous y passez de plus en plus de temps, ce n'est pas une raison pour transformer votre chambre en bureau ou en salle de télévision. Préférez un bon livre avant de vous endormir!
  • Je prends un bain tiède
Un bain trop chaud peut entraîner une vasodilatation périphérique malvenue alors que votre circulation sanguine est déjà difficile!
  • Je fais quelques exercices de relaxation pendant lesquels je respire profondément.
Leia mais...

Je commence l’haptonomie

Bébé commence à bien s agiter dans votre ventre et vous avez presque l'impression de pouvoir le toucher ! Pour aller plus loin dans la communication avec votre enfant, pensez à l'haptonomie.
  • Qu'est-ce que l'haptonomie?
Cette méthode vous permet d'établir un contact avec votre bébé in utero grâce à la voix et au toucher.
  • Quels sont les bienfaits pour mon bébé?
Le foetus perçoit très tôt les échanges et les apprécie. Plus ces échanges sont tendres, plus il ressent une sécurité affective. Cette confiance lui permettra d'acquérir plus vite et mieux l'autonomie.
  • Et pour moi?
En pratiquant cette discipline, vous relâchez vos muscles et votre ventre semble se distendre pour laisser plus de place au bébé. L'haptonomie vous permet de vous préparer au mieux à l'accouchement. Pendant ces séances, vous apprenez, en effet, à encourager votre bébé à descendre un peu quand il comprime votre diaphragme. Ces gestes seront très utiles dans quelques semaines quand il sera question d'inciter à bébé à pointer son nez !
  • Qu'est ce qu'un haptothérapeute?
Un haptothérapeute est une sage-femme, un gynécologue ou un psychothérapeute formé à l'haptonomie. Il va vous guider dans vos contacts avec le bébé pour qu'il se sente désiré et accueilli.
  • Lors de la séance, je communique avec mon bébé
Les séances d'haptonomie ont lieu en présence du couple et du praticien haptonome afin de préserver l'intimité du moment. Vous êtes confortablement installée» allongée, le futur papa à vos côtés. Guidés par les conseils de l'haptothérapeute, vous apposez vos mains sur votre ventre que vous touchez afin de sentir le bébé in utero se mouvoir sous vos mains. Après plusieurs séances, le bébé va se déplacer à son tour et chercher le contact ! Ce contact n est jamais dominateur ou possessif, au contraire, il laisse votre enfant libre de réagir comme il le veut.
  • Je commence les séances au bon moment
A partir du moment où vous commencez à sentir les mouvements du fœtus, aux alentours du 5e mois. Vous pouvez également reproduire à la maison les gestes appris.
  • Sont-elles remboursées?
Considérées comme faisant partie intégrante de la préparation à l'accouchement, 8 séances d'haptonomie auprès d`une sage-femme sont prises en charge sur la base du tarif de la Sécurité sociale. Leia mais...

J’ai un coup de blues

Vous devriez être la femme la plus heureuse du monde et voilà que la présence de ce petit bout dans votre ventre vous fait l'effet d'être dévorée de l'intérieur par un alien. Non seulement votre moral n'est pas au beau fixe mais en plus vous culpabilisez à mort de ne pas être parfaitement épanouie, vous qui avez tout pour être heureuse...
  • Je n'ai pas l'instinct maternel
Mais bien sûr que si ! Cette notion imaginaire exaltée par le XIXe siècle soucieux de conserver la femme dans un rôle de mère au foyer a fait bien du mal aux femmes les plus indépendantes. Ce n est pas parce que l'arrivée de ce bébé que vous avez tant désiré vous perturbe, que vous ne l'aimez pas et que vous serez une mère imbuvable. Il faut bien avouer qu'il bouscule votre vie. Vous avez bien le droit d'avoir quelques humeurs.
  • Je ne suis pas triste, je pleure!
Non seulement vous êtes en train de construire un bébé jour après jour, donc de changer de corps et d'image, mais vous tournez une page de votre vie. D'enfant vous allez devenir parent et changer bon nombre de vos habitudes. Tout cela ne serait rien si ces satanées hormones ne s'en mêlaient pas...
  • Je n'aime pas être enceinte...
Criez-le haut et fort ! Ce n est pas une obligation d'aimer porter un enfant. La grossesse n'est pas pour toutes les femmes la période la plus épanouissante de la vie. Loin s'en faut !
  •  Mon bébé va-t-il pâtir de mes humeurs?
Nullement. Votre moral ne pèse que sur vous. Votre bébé ne vous fera aucun procès d'intention à la naissance.
  • Qui peut m'aider?
Vos proches, qui sauront ne pas juger votre attitude à l'aune des contre-exemples ou votre médecin qui en a entendu d`autres ! Si vous vous sentez vraiment trop mal dans votre peau, adressez-vous à un psy mais pas question d'avoir recours à des antidépresseurs. Leia mais...

Je fais face au stress

On a beau s'être entraînée, avoir tout prévu ou presque, le jour de l'accouchement toute votre organisation si bien huilée est un vague souvenir! Laissez-vous prendre en main, la médecine se penche sur vous !
  • Maman sous contrôle
Laissez votre pudeur au vestiaire! Après vérification de votre tension, analyse de vos urines et prise de votre température, vous serez rasée. La sage-femme mesurera la dilatation de votre col et vous dirigera soit dans une chambre, soit en salle de naissance.
  • Bébé sous contrôle
Si vous arrivez et que le travail n'est pas suffisamment avancé, on vous proposera sans doute, selon la taille de la maternité, de vous allonger dans une salle de contrôle qui n'est pas encore celle de l'accouchement. Vous serez placée sous monitoring, des capteurs seront placés sur votre ventre afin de surveiller la fréquence cardiaque de votre enfant et de s'assurer ainsi que tout va bien. Les jours qui précèdent l'accouchement, vous aurez sans doute déjà eu l'occasion d'utiliser ce système de surveillance. Lorsque vol re col atteint les 3 cm de dilatation - vous  avez passé la plus longue période -, les choses passent à la vitesse supérieure.Maman sous perfusion La pose d'une perfusion n'est pas le moment le plus agréable de l'accouchement, mais c'est un passage quasi obligatoire dans la grande majorité des maternités. Elle permet d'injecter selon les besoins un analgésique pour soulager les douleurs, du glucose en cas de travail très long... Leia mais...

Je prépare ma valise et la sienne

Non, l'intégrale de votre série télé n'est pas indispensable, en revanche quelques magazines seront les bienvenus. Il est plus que temps d'achever votre sac pour la maternité, à vrai dire vous devriez même avoir fait le tour de la question depuis le septième mois de votre grossesse. Vous  pouvez, en effet, devoir partir précipitamment pour la maternité alors autant vous organiser afin d'éviter tout tress inutile! La liste vous a sans doute déjà été fournie par la maternité, à vous d'y ajouter votre touche personnelle!
  • Je prévois les indispensables de l'accouchement
Glissez dans votre valise un large tee-shirt, des chaussettes pour éviter d avoir froid aux pieds, un gilet éventuellement et un brumisatcur. De toute façon, il y a fort à parier que vous vous retrouverez avec une seyante chemise d'hôpital... Sans oublier des livres, des magazines...
  • Je reste élégante pendant mon séjour à la maternité Prévoyez :
□ deux paires de chaussettes □ des chaussons □ deux chemises de nuit boutonnées vers l`avant ou des pyjamas d'homme à boutons □ une robe de chambre ou un gilet. □ des chemises amples et des tee-shirts toujours ouverts sur le devant si vous allaitez. □ Dans la trousse de toilette : outre les produits essentiels, prévoyez des lingettes nettoyantes, de la poudre et un peu de maquillage... Pensez aux photos !
  • Dans les coulisses
□ culottes jetables □ un peignoir □ des serviettes de toilette. □ des serviettes hygiéniques très épaisses □ des mouchoirs □ une bouée pour vous asseoir □ un sèche-cheveux pour sécher la cicatrice
  • Et pour l'allaitement
□ Soutiens-gorges spécifiques avec ouverture sur le devant □ Coussinets d allaitement □ Crème apaisante anticrevasses □ Compresses en gaze pour protéger le bout de vos seins des irritations
  • Et pour mon bébé?
□ 10 bodys : prévoyez-en en taille naissance et un mois... on ne sait jamais! □ un gilet □ 5 paires de chaussettes □ 5 pyjamas avec pieds □ Un bonnet en coton □ 10 bavoirs □ Des langes en tissu pour caler bébé, essuyer ses régurgitations... □ Des couches si la maternité n en prévoit pas □ Des biberons si vous n allaitez pas □ Ses produits de soins, pour le cordon notamment (éosine aqueuse), sont généralement fournis parla maternité □ Ses produits de toilette : savon sans savon spécial bébé, lait de toilette, sérum physiologique en dosettes, brosse à cheveux en soie □ Du coton pour le nettoyage de ses yeux et de ses oreilles □ 8 serviettes de toilette : pour mettre sur la table à langer, le sécher,l'emballer... □ Des moufles si bébé a tendance à se griffer le visage □ Une gigoteuse bien chaude pour le retour à la maison
  • Je pose toutes les questions qui me viennent à l'esprit à la sage-femme à l'avance
En plus de vous renseigner, elle vous donnera sans doute des astuces bien utiles !
  • Je n'oublie pas les documents essentiels
□ Livret de famille □ Carte vitale □ Vos cartes d'identité à tous les deux □ Carte de mutuelle □ Carte de groupe sanguin □ Vos derniers résultats d'analyses.Les premiers vêtements de bébéIls doivent être facilement accessibles pour pouvoir les emporter dans fa salle de naissance. Un body, un pyjama, un gilet, un bonnet, des chaussettes, deux serviettes de toilette.  Leia mais...

Je continue à faire l’amour en changeant de position

Depuis quelque temps, le futur papa de votre bébé, et accessoirement votre compagnon, grommelle et vous reproche de ne plus être intéressée par la bagatelle. « Que nenni ! », vous obstinez-vous à lui répondre ! Vos rapports se sont certes espacés mais vous n'osez pas lui avouer que certaines positions vous font mal. Ht si vous en redécouvriez d'autres ? Vous éviterez ainsi au torchon de brûler et mettrez un peu de piment dans une vie de couple quelque peu perturbée!
  • La position du missionnaire me fait mal
C'est normal car elle suppose que votre compagnon s appuie sur vous. Si vous êtes une inconditionnelle, demandez-lui de faire porter son poids par ses bras ou avant-bras. Bon, cela lui demande de faire preuve d un peu d'équilibre et de force mais il faut savoir ce qu'il veut!
  • J'abandonne la position d'Andromaque
Il s agit de la position où vous êtes au-dessus de votre cher et tendre. Autant la réserver à des périodes plus clémentes car elle oblige votre homme à supporter votre poids et celui du bébé!
  • J'ai mal au dos dès que je suis allongée
Optez pour la position en équerre, bassin au bord du lit, lui à genoux par terre, et placez des coussins sous votre tête et vos épaules.
  • Qu'est-ce que la position de la petite cuillère?
L'homme est allongé contre le dos de la femme, qui se blottit contre lui. C'est une position intéressante pendant la grossesse mais qui peut être frustrante pour vous car vous ne vous pouvez pas caresser votre compagnon.
  • Je tente la levrette
Mais non votre ventre ne va pas vous attirer vers le bas! Cette position vous permet de ne pas avoir mal au dos en plaçant un gros oreiller sous votre ventre et votre poitrine ou allongez le haut du corps sur le lit en gardant les genoux à terre.
  • Ou celle de la chaise
Votre compagnon est assis sur une chaise et vous vous placez sur lui en lui tournant le dos tout en prenant appui sur un bureau ou une table devant vous. Dans cette position, la pénétration est profonde mais vous pouvez ajuster votre confort.Libido en baisseDurant le troisième trimestre, votre libido diminue légèrement et pour cause : votre ventre devient plus lourd et entrave vos mouvements. Après l'orgasme, votre sexe reste congestionné et vous pouvez vous sentir tendue. De plus, l'approche de l'accouchement ne facilite pas la détente! Leia mais...
Clitoris femme encainte | Guide Future Maman | Pour toutes les futures mères