Résultats pour "cest quoi mono foetale intra uterine"

Vous voyez grossesse , grossesse e / ou autres articles relatives de sa recherche cest quoi mono foetale intra uterine. Trouver les meilleures solutions pour de votre grossesse. hémorroïdes, forceps, fausse couche, echographie, rubeole, echographie bebe, varice.

Aïe, j’ai mal au ventre : pas de panique!

Votre corps connaît un des plus grands chambardements de son histoire. Votre utérus est en plein aménagement et les « travaux » donnent parfois lieu à des sensations désagréables. Vous avez beau savoir que les douleurs abdominales sont fréquentes en début de grossesse, vous ne pouvez pas échapper à l'angoisse qui vous étreint. Faites le point.
  • Mon ventre est lourd et tendu
C'est normal et ça ne fait que commencer ! Votre utérus, qui ne cesse d'augmenter de volume, s'est redressé pour prendre (fis aises dans votre abdomen. Une fois bien installé, il comprime les organes voisins notamment l'intestin et la vessie. D'où une constipation qui peut se traduire au début par des spasmes et une envie plus fréquente d'uriner. Cette sensation peut être amplifiée par un effet de ballonnement dû à la progestérone qui, elle aussi, ralentit le transit.
  • Je ressens des pincements dans le bas-ventre
Là encore, détendez-vous ! C'est toujours votre utérus le fautif. En remontant et en grossissant il fait travailler les ligaments et les muscles encore peu habitués à être soumis à une telle épreuve.
  • J'ai mal comme si j'allais avoir mes règles
Il s'agit de contractions. Celles-ci ne doivent pas vous inquiéter outre mesure mais doivent toutefois être prises au sérieux. Couchez-vous et reposez-vous autant que possible et prévenez votre médecin au plus vite.
  • J'ai des saignements
Une femme sur quatre saigne en début de grossesse et la moitié de celles-ci mènent leur grossesse à terme. Néanmoins, vous devez consulter aussi vite que possible parce que le saignement peut être un signe d'infection, de grossesse extra-utérine voire hélas de fausse couche. Leia mais...

Je change de position la nuit pour mieux dormir

La grossesse perturbe parfois le sommeil. La grande quantité de progestérone favorise la somnolence et l'endormissement chez de nombreuses femmes ! D autre part, un coup de fatigue en début de soirée peut être responsable d`une insomnie en milieu de nuit Comment retrouver des nuits sereines ?
  • Je m'endors sur le dos
Jusqu'au deuxième trimestre, le ventre nest pas trop lourd et vous pouvez encore dormir sur le dos. Les jambes surélevées cest encore mieux ! Placez un coussin sous vos pieds avant de vous réfugier dans les bras de Morphée.
  • Je vaporise un peu de brume d'oreiller sur ma taie avant de me coucher 
Doux rêves garantis!
  •  Quelle est la position idéale?
Tournée du côté gauche pour ne pas comprimer la veine cave sous l'utérus. Vous pouvez aussi poser votre ventre et votre jambe droite sur un coussin. Bien calée, c'est la position préférée des futures mamans.
  • Que fais-je si je n'arrive pas à fermer l'œil?
Les fréquentes envies de faire pipi, et chez certaines l'angoisse, ne favorisent pas les nuits sereines. Essayez les cassettes de relaxation pour apprendre à vous détendre
  • J'ai l'habitude de dormir sur le ventre, puis-je garder cette habitude?
Oui, mais elle va vite devenir très inconfortable. Pour l'instant, installez-vous de trois quarts. La jambe repliée, votre bébé ne risque rien.
  • Mon chéri adore regarder la télé au lit...
Laissez-lui le choix : c'est soit le casque, soit le canapé du salon !
  • Je prévois une bonne marche en fin de journée
  • Le soir, je privilégie les activités reposantes
Mettez votre compagnon à contribution pour des massages sur fond de musique apaisante.
  • Je fais des repas digestes et légers et j'évite les excitants comme le thé et le café
Préférez-leur une tisane de tilleul ou de citronnelle, ou encore un bol de lait tiède.
  • Je me couche à heures régulières
Et ce dans une chambre bien aérée et de préférence sur un matelas bien ferme. Leia mais...

Je me méfie du soleil

Le soleil votre meilleur ennemi ? Sans doute en partie car les fluctuations hormonales liées à la grossesse fragilisent votre peau et la rendent moins résistante. De plus vous risquez de développer au soleil le fameux « masque de grossesse ».
  • Qu'est-ce que le masque de grossesse?
Le masque de grossesse, ou chloasma, touche 2/3 des femmes enceintes, à partir du quatrième mois de la grossesse. II concerne surtout les brunes et prend la forme de plaques pigmentées de couleur marron, souvent symétriques et de forme plus ou moins régulière. Ces vilaines marques sont réparties, en général, sur le front, les tempes et les joues.
  • Pourquoi survient-il pendant la grossesse?
Inutile de vous reparler des hormones et de leurs conséquences... Vous commencez à le savoir ! Sachez que la grossesse est également à l`origine dune augmentation de la synthèse de la mélanine. Cest la raison pour laquelle apparaît l'hyperpigmentation et que les taches s'installent sur votre visage.
  • Je préviens l'apparition du masque de grossesse
Un seul mot d'ordre : évitez de vous exposer au soleil ! Hydratez votre peau et appliquez une protection solaire indice 50+ en été mais également dès que vous êtes exposée pour éviter l'apparition du masque de grossesse. C`est également le moment de ressortir vos chapeaux et autres casquettes ! Encore mieux, même en hiver et en ville, appliquez une crème de jour dotée de filtres solaires. Ne faites pas de séances UV en institut.
  • Je patiente si les taches sont déjà là
Rassurez-vous : le chloasma disparaît généralement six mois après l'accouchement. S'il persiste, consultez votre dermatologue qui vous conseillera des crèmes médicamenteuses dépigmentantes. Appliquées sur les taches chaque soir, pendant quelques mois, elles viendront à bout du masque le plus tenace.
  • Je prends des bonnes habitudes pour mes futures grossesses
Lors des prochaines grossesses, le risque de récidive est, en effet, important.Après la naissance...Après votre accouchement évitez de prendre une pilule contraceptive à base d'œstrogènes. Une fois la peau dépigmentée, choisissez un autre mode de contraception ou une pilule qui ne contient qu'un progestatif. Leia mais...

Péridurale or not péridurale ? Je vois l’anesthésiste

Accoucher sans douleur, c est possible, c'est même recommandé! Outre les techniques de respiration qui aident à prendre du recul et mieux gérer le stress et donc la douleur, la péridurale permet d'éliminer les dernières contractions, les plus violentes. Pourtant bon nombre de femmes préfèrent renoncer à ce confort, pour vivre l'expérience de la naissance intégralement. Péridurale ou non, il vous faudra rencontrer un anesthésiste afin de pouvoir réagir en cas d'urgence.
  • Comment se passe la péridurale?
Au moment de votre accouchement, lanesthésiste viendra vous voir et vous demandera de vous asseoir ou de vous allonger sur le côté. Il piquera entre deux vertèbres lombaires et placera un cathéter dans lequel sera injecté un produil anesthésique. Une sonde urinaire sera placée. 10 à 15 minutes plus tard vous commencerez à ressentir le soulagement. En fonction de la durée de l'accouchement, il faudra éventuellement renouveler les injections, via le cathéter.
  • Ça fait mal?
Vous sentirez un peu l'aiguille, mais les contractions font suffisamment mal pour que la piqûre passe inaperçue!
  • La péridurale est-elle dangereuse?
Non, mais il peut y avoir des effets secondaires bénins et passagers, mais ceux-ci sont rares. Il s'agit d une hypotension, de migraine, de vertiges. Toutefois, comme pour tout geste anesthésique, le danger existe potentiellement.
  • Vais-je sentir mon accouchement?
Oui, vous ne souffrirez plus ou nettement moins, mais vous conserverez partiellement la sensibilité.
  • Vais-je arriver à pousser?
Un peu moins bien, il faut bien le reconnaître, c'est pourquoi votre accouchement peut être un peu allongé. Cela dit, il n'y a pas de souffrance fœtale induite par la péridurale. Votre enfant - comme vous-même - serez sous surveillance.
  • Et si je demandais la péridurale au dernier moment?
Assurez-vous en amont que cela soit possible. Théoriquement jusqu'à 7 cm de dilatation c`est encore possible.Si c'est le cas, il vous faudra simplement attendre 10 à 20 minutes avant que le produit anesthésiant ne fasse son effet.
  •  Sexe... Je fais primer la qualité sur la fréquence
Depuis combien de jours n'avez-vous pas fait l'amour? Si vous tenez un registre et que cette comptabilité est fortement débitrice : pas de panique ! Au cours du troisième trimestre, il est coutumier que les rapports sexuels s'espacent. Inconfort, peur de blesser l'enfant ou manque de désir du fait d'une concentration exclusive autour du futur bébé, peuvent concourir à une dysharmonie.
  • Nous avons des problèmes de couple?
Non, vous êtes donc parfaitement normaux ! Pour autant, vous auriez tort de vous installer dans un train-train c'est au contraire le moment d'en profiter. Pour l'instant vous n'avez pas à vous lever toutes les deux heures au son des cris d'orfraie de votre progéniture. Vous n'êtes encore que tous les deux à décider de votre emploi du temps. Quitte à ne pas dormir, autant sacrifier à Éros.
  • Est-ce dangereux pour le bébé?
Balayez vos angoisses d'un froufrou ! Faire l'amour ne présente aucun danger pour votre enfant sauf en cas tir contre-indication médicale. Certes l'orgasme féminin entraîne la sécrétion d'hormones, comme l'ocytocine, qui peut contracter l'utérus tout comme les prostaglandines contenues dans le sperme. Pourtant, les études n'ont jamais fait apparaître de corrélation entre une vie sexuelle épanouie et les cas de prématurité.
  • Mon chéri est inquiet...
Rassurez votre compagnon sur la place qu'il occupe auprès de vous et mettez-vous en valeur. Enfin si, malgré tout, l'espacement des relations s'impose naturellement, privilégiez la tendresse et les caresses et souvenez-vous qu'en matière de sexualité, il n'y a pas de normes et que la qualité doit primer sur la fréquence.
  • Il est embarrassé...
Il se peut que votre homme, aussi viril soit-il, se sente un peu intimidé devant ce changement de statut qui se manifeste d'abord par une transformation physique. Rappelez-lui en douceur mais avec fermeté - les hommes sont parfois un peu lents à la détente - que vous n'êtes pas qu'une mère et que la femme qu'il a choisie pour son sex-appeal foudroyant est bien toujours devant lui. Il ne vous croit pas ? Prenez les devants et prouvez-le lui. Il y a fort à parier que quelques appels suggestifs saupoudrés d'un peu de piment auront tôt fait de réchauffer une libido un peu tiède. Votre bébé n'est pas le témoin privilégié de vos moments torrides ! Il est certes là mais bien loin de ce genre de préoccupations!Le kamasutra du troisième trimestre
  • Soyez sûre que votre ventre rond n'est pas un handicap au désir de votre patenaire, c`est ao contraire extrêmement érotique.
  • Vous avez le droit d'être à Ja fois une mère et une femme; laissez-vous aller sans complexe. Se faire du bien n'a jamais fait de mal!
  • Osez les sous-vêtements sexy en particulier les soutiens-gorges, vos seins n'ont jamais été aussi beaux!
  • Abandonnez la position face à face dite du missionnaire pour de nouvelles sensations;; l'homme derrière la femme, la position îatérale ou la femme assise sur l'homme.
  • La pénétration n'est pas une fin en soi : toutes les stimulations manuelles ou buccales sont fes bienvenues.
  • Ne vous forcez pas mais n'abandonnez pas! Le désir ne s'use que si on ne l`entretient pas!
  Leia mais...

Je bannis l’alcool!

Vous êtes enceinte, et la plus heureuse des femmes, c'est le moment de fêter cette bonne nouvelle en levant votre verre... d'eau ou de jus de fruits ! Car désormais, vous, la joyeuse fêtarde grande spécialiste du TGV (Tequila Gin Vodka, bien sûr !) devant l'Éternel, devez être un modèle de sobriété pour le bien-être de votre enfant.
  • On parle beaucoup du syndrome d'alcoolisation fœtale, est-ce un effet de mode ?
Non pas du tout. N`y voyez pas la croisade dune quelcon-que ligue de vertu, ni une lubie de dame patronnesse, mais simplement un austère constat scientifique : l'alcool est un poison et à ce titre il est dangereux pour le développement du fœtus (et accessoirement pour votre propre santé...). Lorsque vous buvez vous tendez directement un verre à votre enfant, car l'alcool traverse le placenta sans quaucun filtre, comme le foie, ne s'interpose. L'alcool perturbe le métabolisme cellulaire et peut être responsable de mal-formations ou de retards de développement. Dans les cas extrêmes, le syndrome d'alcoolisme fœtal se manifeste par des anomalies faciales, une taille de tête réduite, des troubles de croissance et un poids anormalement faible, des problèmes neurologiques, des troubles de l'apprentissage et de la mémoire ainsi qu'un faible contrôle des émotions.
  • J'ai envie d'un petit verre ...
Aucune étude ne permettant de déterminer un seuil en deçà duquel la prise d alcool ne présenterait pas de risques, la prudence s'impose.
  • J'ai beaucoup bu avant d'apprendre que j'étais enceinte
Bien sûr, l'idéal serait d'éviter de boire dès le projet de conception, mais si vous avez mémorablement arrosé quelques soirées avant de savoir que vous étiez enceinte, rassurez-vous. Votre bébé ne naîtra pas avec un affreux mal de crâne. Ces petits excès de début de grossesse sont anodins s'ils ne sont pas répétés.
  •  Aïe ! J'ai accepté une coupe de Champagne....
Ne culpabilisez pas trop ! Mais ce n'est pas une raison pour vous resservir ! Et, puisque vous avez commencé à gravir le dur chemin de la sagesse, profitez-en pour limiter le café et le thé.Apéro 0ºCocktail de jus de fruits : excellent ! Vous ferez en plus le plein de vitamine C et d'acide folique présents dans les bananes et les oranges. Cocktail de légumes : osez les mélanges et luttez contre la constipation. Eau : pas forcément tristounet et sans modération. Bière sans alcool :ces bières contiennent en réalité moins de 0,5% d'alcool, mais elles sont caloriques ! Attention au surpoids. Sodas : évitez les boissons sucrées, histoire de ne pas avoir à vous préparer un régime sévère après la naissance.  Leia mais...

Suis-je anémiée?

L'anémie est assez courante pendant la grossesse. Elle se manifeste lorsque le sang manque d'hémoglobine. Cette protéine contenue par les globules rouges est chargée du transport de l'oxygène dans votre sang.
  • Je suis plutôt ronde, puis-je être anémiée?
Cette anémie na rien à voir avec la maigreur, elle est due à votre grossesse ! Votre volume sanguin a beaucoup augmenté ainsi que le nombre total de globules, l'hémoglobine commence à manquer. D'autre part votre bébé et le placenta sont de gros consommateurs.
  • Comment se manifeste l'anémie?
La fatigue est le principal symptôme ainsi qu'une certaine pâleur. Le hic, c'est que vous êtes souvent fatiguée, ané-mie ou non! Votre médecin va donc vous prescrire une analyse sanguine pour doser le taux d'hémoglobine de votre sang ainsi que votre dosage en fer.
  • Quel rapport avec le fer?
L'anémie est le plus souvent liée à une carence en fer. Cette anémie dite ferriprive augmente les risques de prématu rite et d'hypotrophie fœtale. Si elle est diagnostiquée votre médecin vous prescrira une supplémentation. 30 à 50 mg par jour minimum sont généralement requis.
  • Suis-je obligée de prendre des comprimés?
Peut-être mais ce n est pas sur si vous faites le plein de fer dans l'assiette. Ce minéral existe sous deux formes : le fer héminique et le fer non héminique.
  • Je privilégie le fer héminique
Le fer non héminique est présent dans les aliments d'origine végétale, les œufs et les produits laitiers. Il est peu biodisponible, c'est à dire que votre organisme n'en absorbe qu'une petite quantité. De plus, l'absorption du fer non héminique varie en fonction de l'aliment dans lequel il se trouve. Constituant du sang et des muscles des animaux, le fer héminique se retrouve dans la viande, les poissons et les produits d'origine animale. Environ 25 % sont absorbés. Les aliments les plus riches en fer sont les abats, les viandes et les légumes secs et pas les épinards contrairement à ce que croyait ce pauvre Popeye!Attention aux mélangesLe thé et le café diminuent l'absorption du fer, à l'inverse, les aliments riches en vitamine C la favorisent. Leia mais...

Je découvre les différentes méthodes d`accouchement

Vous n'osez pas l'avouer mais reconnaissez qu'il vous fait peur... l'accouchement! Il faut dire que vos amies qui sont passées par là n'ont pas arrangé les choses. Heureusement que votre mère est là pour vous rassurer et vous dire qu'après tout, vous n êtes pas la première à qui cela arrive! Mais si, malgré tout, vous n'arrivez pas à surmonter vos craintes, préparez ce grand moment à l'avance et choisissez la méthode d'accouchement qui vous convient le mieux...
  • J'accouche à l'hôpital
C est la méthode la plus répandue car elle donne la certitude d'être entouré dune équipe compétente et de pouvoir bénéficier de l'infrastructure nécessaire en cas de problème. Cependant la grande majorité des accouchements à risque sont prévisibles et la question du choix dune méthode ne se pose plus : vous devez alors faire confiance à l équipe médicale qui vous suit!
  • J'accouche à la maison
Les méthodes naturelles font un retour en force et l'accouchement à domicile est de plus en plus demandé. Quelques milliers de femmes font ce choix, même si les médecins sont loin de l'encourager. Les risques de complications existent, il serait regrettable de se priver de la surveillance médicale. En outre, l'accouchement à la maison oblige également à renoncer à la péridurale ! D'un autre côté, il vous permet d être dans votre environnement et de vivre ce grand moment de façon plus intime. Il ne doit pas être organisé à la légère. Réfléchissez bien avant d opter pour cette méthode. Si vous êtes sûre de votre choix, parlez-en longuement avec votre gynécologue. Vous devrez aussi trouver un gynécologue ou une sage-femme qui accepte de prendre cette responsabilité. Il va sans dire que cette méthode est réservée aux femmes dont la grossesse se déroule sans problème.
  • Je programme mon accouchement
Un accouchement programmé est déclenché artificiellement à une date choisie par l'équipe médicale. Il est effectué s'il est nécessaire d abréger la durée de la grossesse à cause de problèmes de santé de la mère (hypertension, problème cardiaque, etc.) ou si l'enfant souffre dans l'utérus. Il ne peut être réalisé qu'à partir de la 39e semaine de grossesse et si votre enfant se présente bien classiquement la tête en bas. Le déclenchement en lui-même consiste à perfuser une hormone, l'ocytocine, qui provoque les contractions de l'utérus.
  •  Brrr... C'est une césarienne?
On peut également considérer que la césarienne est une méthode d'accouchement mais ce n est pas vous qui la choisissez ! Elle est pratiquée si le bébé se présente complètement par le siège ou si le bassin de la mère est trop étroit, ou bien en cours de travail pour éviter une souffrance fœtale détectée grâce au monitoring. Les naissances multiples peuvent également la justifier.
  •  Comment se passe l'intervention?
L'opération consiste à écarter les couches musculaires de l'abdomen afin d'atteindre l'utérus. Vous serez anesthésiée localement sous péridurale et un drap chirurgical vous isolera de votre bas-ventre, mais vous pourrez ainsi assister à la naissance de votre enfant. Une petite incision sera pratiquée horizontalement juste à la limite de la pilosité pubienne. Vous pourrez vous lever dès le lendemain, comme lors d'un accouchement ordinaire, mais les tiraillements au niveau de l'abdomen vous empêcheront sans doute daller et venir en toute liberté. Vous resterez d'ailleurs quelques jours de plus à l'hôpital. Les fils seront ôtés une semaine plus tard.
  • En cas d'urgence
Une incision verticale de l'abdomen sous anesthésie générale peut-être nécessaire pour éviter un drame. Dans tous les cas, la meilleure solution sera choisie.
  • Suis-je condamnée à la césarienne pour mes futures grossesses?
Non, vous pourrez accoucher naturellement par voie basse la prochaine fois.
  • Mon ventre sera-t-il abîmé?
Non pas du tout ! L'incision est limitée et cachée par les poils du pubis. Vous pourrez exhiber votre ventre sur la plage dès l'été prochain! Leia mais...
Cest quoi mono foetale intra uterine | Guide Future Maman | Pour toutes les futures mères