Résultats pour "aerole deformee allaitement"

Vous voyez bebes , grossesse e / ou autres articles relatives de sa recherche aerole deformee allaitement. Trouver les meilleures solutions pour de votre grossesse. hémorroïdes, forceps, fausse couche, echographie, rubeole, echographie bebe, varice.

Je pèse le pour et le contre entre l’allaitement et le biberon

Pendant longtemps la plupart des Françaises ont opté pour le biberon. Cependant, l'allaitement fait un retour en force. Si vous n'arrivez pas à faire votre choix, ne vous fiez pas aux conseils de vos amies ou des femmes de votre famille : c'est une décision très personnelle qui n'appartient qu'à vous et qui dépend de vos envies et de votre sensibilité. Alors allaitement ou biberon ? Pesez le pour et le contre. Si vous choisissez l'option biberon, vous pouvez faire vos achats dès maintenant afin de ne pas être déboi dée à la sortie de la maternité.
  • Quels sont les avantages de l'allaitement?
□ Il n'y a rien de mieux pour un bébé que le lait maternel. Il contient du lactose, des graisses, des protéines, des acides aminés, des sels minéraux, des oligoéléments et des vitamines... Inimitable, il réduit le risque des allergies alimentaires et protège des infections. □ L'allaitement permet au bébé et à sa mère de partager une relation unique et très intime. □ Allaitement = ventre plat. Au début l'utérus se contracte pendant la tétée, reprenant ainsi plus rapidement sa forme initiale. □ Les contre-indications sont très rares : elles concernent l'intolérance au lactose ou certaines maladies graves comme le sida. □ Il n'y a rien à préparer ! C'est un self tout confort ! Il suffit que bébé pleure pour que vous ayez une montée de lait. Essayez de pleurer devant le réfrigérateur...
  • Quels sont ses inconvénients?
□ II n est pas toujours évident d'être perpétuellement disponible quand bébé a faim ! □ Peut-être avez-vous le sentiment de vous exhiber? Même si la plupart des femmes y parviennent avec beaucoup de discrétion, la pudeur ne se discute pas. □ D'autre part, l'allaitement s'accompagne souvent de fuites de lait disgracieuses qui marquent les vêtements d'une auréole humide.
  • L'allaitement abîme-t-il les seins?
Non ce sont les variations de volume des seins qui les rendent vulnérables à une brusque chute de tension... Avec, à la clé, des vergetures et des lésions du tissu cellulaire sous-cutané. Pour préserver sa poitrine pendant la phase d'allaitement, il faut avant tout éviter l'engorgement et donc donner à manger à bébé dès qu'il a faim. Car reconnaissez que les tire-laits sont tout sauf séduisants... même s'ils sont parfois très pratiques !
  • J'opte pour les biberons. Mais lesquels choisir?
Ils doivent respecter la norme NF 315, garante de leur qualité et de leur ergonomie. Ensuite, vous devez choisir la matière. Résistants, les biberons en verre se rayent difficilement et ne jaunissent pas au lave-vaisselle. Par contre, ils sont lourds et par définition cassants. En plastique, ils sont plutôt légers, incassables mais ils deviennent opaques assez rapidement.
  • Quelle forme choisir?
Il en existe de nombreuses. Prenez les biberons en main afin de savoir vers quel modèle vous tourner. Les modèles classiques sont ronds mais bébé aura du mal à les tenir s'il a des velléités d'indépendance. Les modèles ergonomiques lui conviendront mieux. Enfin, les biberons triangulaires ne glissent pas et se nettoient facilement. Les versions coudées permettent de limiter l'aérophagie.
  • Petits ou grands biberons?
Privilégiez les biberons qui contiennent entre 240 et  250 ml. Choisissez ceux qui possèdent la graduation la plus visible possible et n'oubliez pas d'acheter un modèle plus petit pour faire boire des jus de fruits à votre enfant quand il sera un peu plus grand.
  • Je n'oublie pas les tétines
Certaines possèdent des picots qui massent les gencives, d'autres sont censées imiter le mamelon maternel et toutes ou presque ont un débit variable de 1 à 3. Ne vous compliquez pas la tâche : n'hésitez pas à en tester plusieurs. Votre enfant vous fera comprendre d'une façon ou d'une autre quelles sont ses préférées. Choisissez celles qui respectent la norme européenne 90/128/CEE. Elle garantit la solidité de la tétine, élément important car bébé la tétera souvent!
  • Je choisis un lait adapté
Utilisez un lait l`âge durant les 4 à 5 premiers mois de bébé. Ensuite, optez pour les préparations de suite ou 2e âge qui conviennent aux bébés plus âgés dont l'alimentation commence à être diversifiée. Il est fréquent qu'il faille essayer plusieurs laits avant de trouver celui qui convient. Il y en aura un pour votre enfant. Leia mais...

Le congé pathologique

Les derniers jours de travail avant votre congé maternité se traînent... Vous êtes épuisée et le trajet devient vraiment pénible. Votre médecin peut vous prescrire un congé pathologique.
  • Qu'est-ce que c'est ?
Le congé pathologique ne fait pas partie du congé mater- nité mais il peut être considéré comme un rallongement de ce dernier. C'est le médecin qui certifie, par le biais d un certificat médical, qu'il est lié à votre grossesse.
  • Comment bénéficier d'un congé pathologique ?
Les médecins les prescrivent uniquement « en cas d'état pathologique résultant de la grossesse ». Il peut s agir d'hypertension, de diabète ou d'un risque d'accouchement prématuré... Sa durée ne peut dépasser quatorze jours et il doit être pris avant les six semaines légales du congé maternité. Ce n est ni un droit, ni un congé de « confort ». Vous êtes également supposée rester chez vous.
  • Puis-je en bénéficier après la grossesse?
Non car votre médecin ne peut vous le prescrire que peu dant votre grossesse. En revanche, vous pouvez bénéficier d'un congé maladie postnatal pour « suites de couches pathologiques », d une durée de vingt-huit jours maximum. Ce dernier ne sera lui aussi prescrit que pour des raisons médicales avérées. Sachez que l'allaitement nesl pas un motif accepté par la Sécurité sociale.
  • Comment vais-je être indemnisée ?
Un congé pathologique prénatal est rémunéré par la Sécurité sociale comme un congé maternité et vous percevez donc l'intégralité de votre salaire. En revanche, le congé postnatal pour suites de couches pathologiques est considéré comme un congé maladie. Votre indemnité est alors égale à 50 % du salaire journalier de base. Toutefois, votre employeur peut compléter l'indemnité de la Sécurité sociale pour que vous touchiez l'intégralité de votre salaire. Consultez votre convention collective afin de vérifier si vous êtes concernée par ce complément.Allaitement sur le lieu de travailVous envisagez d'ores et déjà d'allaiter votre bébé ? Vous aurez peut-être droit à des autorisations d'absences à hauteur d'heure par jour et à des aménagements horaires. Leia mais...

Je prépare ma valise et la sienne

Non, l'intégrale de votre série télé n'est pas indispensable, en revanche quelques magazines seront les bienvenus. Il est plus que temps d'achever votre sac pour la maternité, à vrai dire vous devriez même avoir fait le tour de la question depuis le septième mois de votre grossesse. Vous  pouvez, en effet, devoir partir précipitamment pour la maternité alors autant vous organiser afin d'éviter tout tress inutile! La liste vous a sans doute déjà été fournie par la maternité, à vous d'y ajouter votre touche personnelle!
  • Je prévois les indispensables de l'accouchement
Glissez dans votre valise un large tee-shirt, des chaussettes pour éviter d avoir froid aux pieds, un gilet éventuellement et un brumisatcur. De toute façon, il y a fort à parier que vous vous retrouverez avec une seyante chemise d'hôpital... Sans oublier des livres, des magazines...
  • Je reste élégante pendant mon séjour à la maternité Prévoyez :
□ deux paires de chaussettes □ des chaussons □ deux chemises de nuit boutonnées vers l`avant ou des pyjamas d'homme à boutons □ une robe de chambre ou un gilet. □ des chemises amples et des tee-shirts toujours ouverts sur le devant si vous allaitez. □ Dans la trousse de toilette : outre les produits essentiels, prévoyez des lingettes nettoyantes, de la poudre et un peu de maquillage... Pensez aux photos !
  • Dans les coulisses
□ culottes jetables □ un peignoir □ des serviettes de toilette. □ des serviettes hygiéniques très épaisses □ des mouchoirs □ une bouée pour vous asseoir □ un sèche-cheveux pour sécher la cicatrice
  • Et pour l'allaitement
□ Soutiens-gorges spécifiques avec ouverture sur le devant □ Coussinets d allaitement □ Crème apaisante anticrevasses □ Compresses en gaze pour protéger le bout de vos seins des irritations
  • Et pour mon bébé?
□ 10 bodys : prévoyez-en en taille naissance et un mois... on ne sait jamais! □ un gilet □ 5 paires de chaussettes □ 5 pyjamas avec pieds □ Un bonnet en coton □ 10 bavoirs □ Des langes en tissu pour caler bébé, essuyer ses régurgitations... □ Des couches si la maternité n en prévoit pas □ Des biberons si vous n allaitez pas □ Ses produits de soins, pour le cordon notamment (éosine aqueuse), sont généralement fournis parla maternité □ Ses produits de toilette : savon sans savon spécial bébé, lait de toilette, sérum physiologique en dosettes, brosse à cheveux en soie □ Du coton pour le nettoyage de ses yeux et de ses oreilles □ 8 serviettes de toilette : pour mettre sur la table à langer, le sécher,l'emballer... □ Des moufles si bébé a tendance à se griffer le visage □ Une gigoteuse bien chaude pour le retour à la maison
  • Je pose toutes les questions qui me viennent à l'esprit à la sage-femme à l'avance
En plus de vous renseigner, elle vous donnera sans doute des astuces bien utiles !
  • Je n'oublie pas les documents essentiels
□ Livret de famille □ Carte vitale □ Vos cartes d'identité à tous les deux □ Carte de mutuelle □ Carte de groupe sanguin □ Vos derniers résultats d'analyses.Les premiers vêtements de bébéIls doivent être facilement accessibles pour pouvoir les emporter dans fa salle de naissance. Un body, un pyjama, un gilet, un bonnet, des chaussettes, deux serviettes de toilette.  Leia mais...

Je le prends dans mes bras

La tête passe, quelques secondes, il crie. Le voilà sur votre ventre et c'est le moment magique : il plonge son regard dans le vôtre.
  • Papa va-t il couper le cordon?
Peut-être ? Mais pas forcément. Le moment est si intense qu'il ne sert à rien de le brusquer. Sachez simplement que vous pouvez également couper le cordon vous-même. Certains médecins le proposent aux mamans.
  • Je ne le trouve pas beau
Et c est bien normal ! Ce n'est pas encore le bébé de ci néma que vous aurez dans trois semaines. Votre bouchon a une grosse tête - 1/3 de sa taille - peut-être un peu déformée par l'accouchement, mais cela ne dure pas ! Et surtout vous n'êtes pas une mauvaise mère parce que vous pensez ça. D'ailleurs dans quelques semaines vous aurez complètement changé d'avis!
  • Et moi 
Vous allez rester deux heures sous surveillance dans la salle de naissance avant d'être emmenée dans la chambre où le bébé vous rejoindra. Après l'agitation et l'euphorie, c'est le silence. Le bébé est parti avec l'équipe médicale et le papa pour faire sa toilette et subir ses premiers tests médicaux. Ce moment est vécu différemment par les mamans. Pour les unes, c'est déjà une période de repos bien méritée, pour les autres un vague sentiment d'abandon. C'est au papa de se montrer présent. Leia mais...

Je masse mes seins

Vos seins s'arrondissent doucement pour votre plus grand plaisir mais ils deviennent aussi de plus en plus lourds! Comment les soulager et éviter qu'ils ne se transforment en gants de toilette après l'accouchement ?
  • Mes seins grossissent. Pourquoi ?
Dès le début de votre grossesse, ils se gonflent sous l'effet d`une hypertrophie de la glande mammaire et de l'augmentation de la sécrétion d'hormones. Ils deviennent sensibles et tendus, les veines bleutées se voient davantage et leur aréole s'accentue. Les vergetu- res peuvent aussi venir s'y installer!
  • Vais-je conserver ce somptueux bonnet C ?
Au moins jusqu'à la fin de votre allaitement, mais par la suite, il y a peu de chance...
  • De l`eau froide pour tonifier !
Bon d accord, il ne vous faut pas être frileuse mais gardez à I esprit qu'un jet d'eau fraîche est idéal pour raffermir votre peau! Le froid, en stimulant la microcirculation sanguine améliore les échanges cellulaires et resserre visiblement les tissus. Les plus frileuses pourront investir dans un petit appareil d'hydrothérapie qui n asperge que les seins. En plus, c'est le coup de fouet garanti le matin au réveil! Les plus téméraires peuvent aussi passer sur leur décolleté un gant de toilette garni de 3 ou 4 glaçons. Effet tenseur immédiat!
  • Je surveille ma prise de poids, afin de ne pas trop alourdir ma poitrine
  • À fond la gomme!
À laide d un gommage doux, frottez doucement du bas des seins vers les épaules par petits mouvements circulaires en évitant la zone très fragile de l'aréole, autour du mamelon.
  • Je masse mes seins
Pratiquez régulièrement de légers massages depuis la base des seins jusqu'au cou avec une crème grasse ou tout simplement avec une huile végétale. Demandez un coup de main au papa, il ne vous refusera pas ce service!
  • C'est l'été et je suis adepte du topless. Dois-je me couvrir la poitrine?
Reconnaissez qu'une poitrine trop lourde n'est pas forcément esthétique. D'autre part, votre poitrine déjà sensible, na pas en plus besoin de supporter les coups de soleil! Si vous n'envisagez pas une seconde de faire rimer plage avec sage, ne négligez pas les protections à indice élevé. Pour atténuer la marque du maillot, rien ne vous empêche de tricher avec des autobronzants.Une formule magique pour tonifier la poitrinePrononcez une quinzaine de fois « X-O » en tendant le cou pour faire travailler les ligaments suspenseurs. Joignez vos mains comme pour prier, les coudes vers l'extérieur et pressez une vingtaine de fois les paumes en gardant les doigts serrés. Cette méthode reste valable même après la grossesse. Leia mais...

Je m’inscris aux cours de préparation à l’accouchement

Il vous reste environ quatre mois pour vous préparer avec le futur papa à la naissance. C'est généralement le moment choisi pour débuter les cours de préparation à l'accouchement.
  • À quoi ça sert?
□ Comme leur nom l'indique, il s'agit de vous « préparer ». Ces cours servent avant tout à dédramatiser afin d'aborder cet événement essentiel le plus sereinement possible. □ C'est aussi l'occasion de rencontrer l'équipe qui sera là le jour J. □ Vous pouvez échanger avec d'autres mamans. □ C'est le moment d'exprimer vos craintes.
  • Qui les dispense?
Une sage-femme de la maternité (hôpital ou clinique) ou dans un cabinet privé.
  • Comment se déroulent-ils?
Individuellement ou en groupe. Avec le futur papa s'il le souhaite. Chaque sage-femme organise le cours à sa manière, mais généralement ils se déroulent en deux parties : théorie et pratique.
  • Les cours théoriques :
□ votre hygiène de vie □ le développement du bébé et le suivi médical □ la présentation de l'accouchement □ les soins au nouveau-né □ l'allaitement
  • Les cours pratiques :
□ gymnastique prénatale □ techniques de respiration
  • Combien de cours sont prévus
Huit cours d environ une heure sont pris en charge à 100 % par la Sécurité sociale.
  • Je souhaiterais une approche différente
Certaines sages-femmes proposent des cours de sophrologie de chant prénatal , de yoga  ou d'haptonomie. Ces préparations à l'accouchement ne sont que partiellement remboursées.
  • Je n'ai pas envie d'y aller
Eh bien n y allez pas ! Ces cours ne sont pas obligatoires. Vous accoucherez quand même! Si vous vous sentez à Taise et suffisamment renseignée, c'est l`essentiel. Leia mais...

Je gère des émotions fluctuantes

Vous avez les larmes aux yeux sans raison, puis vous avez de drôles de fous rires, sans parler de vos changements d'humeur au bureau. Vous avez la tête sens dessus dessous ! Certes vous êtes insupportable, mais ce n'est pas de votre faute!• Dois-je mettre ces émotions fluctuantes sur le compte de ces satanées hormones ? Eh oui ! une fois encore... • La progestérone : elle vous fatigue, vous rend vulnérable et parfois un peu susceptible. • Magiques, les endorphines créent une sensation de bien-être doucement euphorisante. Leur sécrétion augmente tout au long de la grossesse. • Le cortisoi aurait une action dopante. • Les œstrogènes possèdent, quant à eux, des vertus excitantes mais ils interagissent avec I effet sédatif de la progestérone ! Normal que vos humeurs soient aussi fluctuantes que les montagnes russes !
  • La prolactine aussi? Kèsako?
Sécrétée pour préparer l'allaitement, cette hormone inte- ragit aussi avec la dopamine et aurait un effet excitant.
  • La société s'y met aussi ?
Elle joue, en effet, son rôle dans ces perturbations psychologiques ! Elle idéalise la maternité que vous vivez de votre côté comme un véritablement chamboulement psychologique et physique. La grossesse s'affiche épanouie dans les publicités alors qu elle vous oblige à vous replonger dans les conflits et les difficultés que vous avez rencontrés dans l'enfance. Et le moins qu'on puisse dire c'est que vous n'êtes plus tout à fait la même et l'image de votre propre corps est bouleversée. Certaines femmes ne supportent pas ce nouveau corps, plus féminin et plus voluptueux, surtout si elles avaient la sensation de tout contrôler auparavant.
  • J'ai peur pour l'avenir...
En devenant peu à peu mère, vous vous préoccupez déjà de ce que vous transmettrez bientôt à votre enfant. Difficile d être toujours sereine ! Leia mais...

Toujours une bouteille d’eau dans mon sac

Êtes-vous plutôt dromadaire ou grenouille ? La question mérite d'être posée car 1 eau va prendre une place de plus en plus importante à mesure que votre grossesse avance.
  • Quel volume d'eau dois-je boire ?
Le litre et demi habituellement conseillé devient un strict minimum.
  • Pourquoi dois-je boire ? • Pour éliminer les déchets produits par votre bébé. • Pour assurer le renouvellement du liquide amniotique. • Pour éviter les infections urinaires. • Pour améliorer le transit notamment en buvant un verre d'eau au réveil. • Pour vous entraîner, car c'est une condition sine qua non d'un allaitement réussi.
  • Je n'aime pas l'eau
Ii va sans doute falloir faire un effort car tous les liquides ne se valent pas. Les jus de fruits ou de légumes pourront compenser une partie de vos besoins hydriques mais certainement pas la totalité. Si vous faites le choix de ne boire que des jus de fruits 1 apport calorique risque de faire pencher la balance en leur défaveur... Préférez les infusions au thé et surtout au café. Essayez différentes eaux, variez les (dé)plaisirs ! Non seulement vous pourrez peut-être découvrir que l'eau n'est pas un breuvage si insipide, mais en plus vous pourrez épater vos amis en les invitant à une dégustation à l'aveugle!
  • Quelle eau dois-je boire ?
L'eau du robinet convient si elle est parfaitement pure. Renseignez-vous auprès de votre mairie. Vous pouvez également consommer de l`eau filtrée « maison ». Les eaux minérales peuvent permettre de compenser des manques de calcium ou de magnésium (Contrex, Hépar...). Évitez simplement les eaux pétillantes si vous souffrez de ballonnements. Leia mais...
Aerole deformee allaitement | Guide Future Maman | Pour toutes les futures mères