Résultats pour "8eme mois de grossesse ventre tres lourd"

Vous voyez grossesse , maternité e / ou autres articles relatives de sa recherche 8eme mois de grossesse ventre tres lourd. Trouver les meilleures solutions pour de votre grossesse. hémorroïdes, forceps, fausse couche, echographie, rubeole, echographie bebe, varice.

Je surveille mon poids

En dehors de l'accouchement la prise de poids est la crainte de toutes les futures mamans. Rappelons que la prise de poids moyenne est comprise entre 9 et 12 kilos.Puisque vous ne pouvez pas vraiment faire autrement, il vous reste à accepter et limiter les dégâts ! Autant que possible...
  • Je suis... enfin j'étais mince
Si votre poids était stable, vous n aurez sans doute aucune difficulté à rentrer rapidement dans vos jeans après la naissance de junior. À condition bien sûr de ne pas profiter de ces neuf mois pour vous lâcher après des années de privations.
  • J'étais rondouillarde, j'ai peur de devenir une baleine
II faudra en effet, être encore plus vigilante, ce qui ne signifie pas vous priver, mais préférez une pomme à un carré de chocolat en cas de fringale.
  •  À quoi correspond la prise de poids?
En fin de grossesse le poids se répartit en moyenne à peu près comme suit : • Bébé : 3 kg à 3,5 kg • Placenta : 1 kg • Liquide amniotique ; 1 kg • Utérus : 1 à 1,4 kg • Sang:1,5 kg • Seins :0,3 a 0,5 kg • Réserves de gras : 2 à 3 kg. Ne froncez pas le nez! Ce gras servira de combustible pour fabriquer le lait maternel ! Soit entre 9,8 kg et 11,9 kg,
  • Comment doit s'échelonner la prise de poids?
Au cours du premier trimestre la prise de poids est négligeable. Il arrive même que certaines femmes maigrissent du fait des nausées à répétition. Au deuxième trimestre la moyenne est de l'ordre de 1,5 kg par mois. Généralement, vous avez pris la moitié du poids de la grossesse au sixième mois. Au troisième t rimestre essayez de lim iter à environ 1,2 kg par mois.
  • Du point de vue de la santé, l'excès de poids entraîne :
des risques de diabète gestationnel ; • des problèmes articulatoires ; • des risques de difficultés pour l'accouchement.
  •  NE FAITES PAS DE RÉGIME
Vous vous réconcilierez avec vote balance plus tard. Un régime pourrait être fâcheux pour la croissance de votre bébé.Combien de temps pour récupérer ma taille?La sagesse populaire parle de neuf mois... autant que pour faire un enfant. Pourtant certaines femmes quittent la maternité avec une taille mannequin. Notez bien qu'elles sontaussi rares qu'elles nous font enrager ! La seule solution pour ne pas avoir trop de difficultés à maigrir consiste... à ne pas trop grossir! Leia mais...

Je choisis mon mode de transport

Vous n'êtes pas condamnée à rester chez vous à compulser des magazines consacrés à votre enfant à naître ou encore à tricoter au coin du feu. D'ailleurs, si vous travaillez vous êtes bien obligée de mettre le nez dehors. Et c'est tant mieux ! Profitez de votre relative liberté de mouvement, ça ne va pas durer!
  • À pied:
□ C'est le meilleur mode de transport qui soit. La marche vous maintient en forme et active votre circulation sanguine. □ Marchez 14 heure par jour si possible. □ Choisissez des chaussures avec des talons plats pour ménager votre dos : n angoissez pas trop vous retrou verez vos talons ultra-sexy dans quelques mois! □ Évitez les stations debout prolongées.
  • À vélo :
□ Sur terrain plat pas de problème mais à partir du cinquième mois vous allez commencez à avoir du mal à voir vos pieds... □ Attention tout de même aux chutes.
  • À moto, cyclo :
□ Non seulement le risque de chute est important mais les vibrations sont très fortes : rangez-les au garage!
  • En voiture:
□ Lautomobile est assez inadaptée car elle provoque des secousses et ralentit la circulation sanguine. □ Procédez par petites étapes. □ Ne renoncez pas à la ceinture de sécurité mais placez-la au-dessus puis plus tard au-dessous de votre ventre. □ A partir du huitième mois, les longs trajets devraient être proscrits.
  • En métro :
□ Bonne méthode à condition d'avoir une place assise. □ Plutôt que ronchonner ostensiblement, souriez et demandez à vous asseoir!
  • En train :
□ Préférez toujours le train à la voiture pour les longs trajets. □  Marchez dans les couloirs régulièrement.
  • En bateau:
□ Une petite croisière est toujours la bienvenue! □ Renoncez provisoirement aux hors-bords...
  • En avion :
□ Confortable et autorisé jusqu'au 8' mois. Au-delà les compagnies sont assez frileuses ! □ Prévoyez un certificat médical. □ Portez des bas de contention pour activer la circulation sanguine en particulier à partir du 5e mois. □ Demandez une place le long du couloir et levez-vous régulièrement.Déplacement professionnelEn fonction de votre état de fatigue et de la durée de vos trajets professionnels, il se peut que votre médecin vous propose un arrêt de travail. Ne tirez pas au flanc pour autant! Leia mais...

Je prépare ses frères et sœurs

L'arrivée du futur bébé ne va pas seulement quelque peu bousculer votre quotidien : il va également bouleverser la vie de toute la famille et surtout celle de votre aîné! Avant de lui annoncer la bonne nouvelle, préparez le terrain. Il va lui falloir s'habituer à vous partager... ce n'est pas toujours facile.
  • Quel est le meilleur moment pour annoncer à votre enfant que vous êtes enceinte?
Attendez bien entendu que votre grossesse ait été confirmée. Certains parents choisissent d'annoncer la nouvelle quand le risque de fausse couche est écarté. D'autres attendent de savoir si tout va bien lors de la première échographie. Si votre enfant a moins de deux ans, vous pouvez aussi attendre de le lui annoncer quand votre grossesse devient clairement visible. Quoi qu'il arrive, rappelezvous que chaque enfant est différent et qu'il n'existe donc pas de règles absolues sur le moment ou la façon de lui annoncer la grande nouvelle.
  • Je n'attends pas trop longtemps
Vous avez déjà annoncé l'heureux événement à votre famille et à vos amis mais pas à votre enfant ? Faites-le vite ! Il entend, comprend et ressent ! Ne traînez pas, il aurait l'impression d'être exclu.
  • Je prépare le terrain
Si vous connaissez d'autres femmes enceintes, montrez lui leur ventre rond et profitez-en pour aborder le sujet avec lui. Vous pouvez aussi utiliser comme exemple les animaux du zoo ou de la ferme qui attendent un petit.
  • J'encourage sa curiosité vis-à-vis des bébés
Le soir, racontez-lui des histoires où il est question de la maternité.
  • Je choisis le bon moment pour lui annoncer la nouvelle
Après ce travail de préparation, choisissez un moment calme en tête-à-tête ou avec le papa. Ce que vous allez lui dire dépend, bien évidemment, beaucoup de l'âge de votre enfant et de son niveau de compréhension. S'il est tout petit, expliquez-lui la nouvelle très simplement : il sera probablement enchanté ou peut-être totalement indifférent ! N'oubliez pas que pour lui, un bébé dans le ventre de sa maman n'a pas grand-chose à voir avec l'idée d'un nouveau venu permanent au sein de la famille.
  • Je le rassure
Parlez régulièrement avec lui du bébé qui grandit et laissez-le toucher votre ventre afin qu'il sente le bébé bouger. Ainsi, il aura l'impression de ne pas être exclu de votre grossesse.
  • Investissez-le de son rôle d'aîné
Il arrive que l'aîné « régresse » à la naissance du second pour obtenir l'attention de sa maman. En lui expliquant qu'il est le grand et en quelque sorte le « guide » de ce nouveau venu, la pilule devrait mieux passer !
  • Que dois-je faire s'ii montre des signes de jalousie ?
Accordez-lui beaucoup d'attention et rassurez-le. Prenez le temps de répondre à ses questions et expliquez-lui que l'arrivée de ce nouveau venu ne changera en rien l'amour que vous lui vouez. Pour autant ne cédez pas systématiquement à ses caprices, vous ne devez pas « l'acheter » en quelque sorte.
  • Je ne « vole » pas son lit
Si vous envisagez de faire passer votre enfant à un vrai lit une fois le bébé arrivé, n'attendez pas le dernier moment pour le faire ! Il ne doit pas avoir l'impression que le bébé lui vole son petit lit. Autant que possible laissez-le choisir son nouveau lit et sa literie.
  • Je fais participer l'aîné à la préparation de la chambre du bébé.
Leia mais...

Je découvre les différentes méthodes d`accouchement

Vous n'osez pas l'avouer mais reconnaissez qu'il vous fait peur... l'accouchement! Il faut dire que vos amies qui sont passées par là n'ont pas arrangé les choses. Heureusement que votre mère est là pour vous rassurer et vous dire qu'après tout, vous n êtes pas la première à qui cela arrive! Mais si, malgré tout, vous n'arrivez pas à surmonter vos craintes, préparez ce grand moment à l'avance et choisissez la méthode d'accouchement qui vous convient le mieux...
  • J'accouche à l'hôpital
C est la méthode la plus répandue car elle donne la certitude d'être entouré dune équipe compétente et de pouvoir bénéficier de l'infrastructure nécessaire en cas de problème. Cependant la grande majorité des accouchements à risque sont prévisibles et la question du choix dune méthode ne se pose plus : vous devez alors faire confiance à l équipe médicale qui vous suit!
  • J'accouche à la maison
Les méthodes naturelles font un retour en force et l'accouchement à domicile est de plus en plus demandé. Quelques milliers de femmes font ce choix, même si les médecins sont loin de l'encourager. Les risques de complications existent, il serait regrettable de se priver de la surveillance médicale. En outre, l'accouchement à la maison oblige également à renoncer à la péridurale ! D'un autre côté, il vous permet d être dans votre environnement et de vivre ce grand moment de façon plus intime. Il ne doit pas être organisé à la légère. Réfléchissez bien avant d opter pour cette méthode. Si vous êtes sûre de votre choix, parlez-en longuement avec votre gynécologue. Vous devrez aussi trouver un gynécologue ou une sage-femme qui accepte de prendre cette responsabilité. Il va sans dire que cette méthode est réservée aux femmes dont la grossesse se déroule sans problème.
  • Je programme mon accouchement
Un accouchement programmé est déclenché artificiellement à une date choisie par l'équipe médicale. Il est effectué s'il est nécessaire d abréger la durée de la grossesse à cause de problèmes de santé de la mère (hypertension, problème cardiaque, etc.) ou si l'enfant souffre dans l'utérus. Il ne peut être réalisé qu'à partir de la 39e semaine de grossesse et si votre enfant se présente bien classiquement la tête en bas. Le déclenchement en lui-même consiste à perfuser une hormone, l'ocytocine, qui provoque les contractions de l'utérus.
  •  Brrr... C'est une césarienne?
On peut également considérer que la césarienne est une méthode d'accouchement mais ce n est pas vous qui la choisissez ! Elle est pratiquée si le bébé se présente complètement par le siège ou si le bassin de la mère est trop étroit, ou bien en cours de travail pour éviter une souffrance fœtale détectée grâce au monitoring. Les naissances multiples peuvent également la justifier.
  •  Comment se passe l'intervention?
L'opération consiste à écarter les couches musculaires de l'abdomen afin d'atteindre l'utérus. Vous serez anesthésiée localement sous péridurale et un drap chirurgical vous isolera de votre bas-ventre, mais vous pourrez ainsi assister à la naissance de votre enfant. Une petite incision sera pratiquée horizontalement juste à la limite de la pilosité pubienne. Vous pourrez vous lever dès le lendemain, comme lors d'un accouchement ordinaire, mais les tiraillements au niveau de l'abdomen vous empêcheront sans doute daller et venir en toute liberté. Vous resterez d'ailleurs quelques jours de plus à l'hôpital. Les fils seront ôtés une semaine plus tard.
  • En cas d'urgence
Une incision verticale de l'abdomen sous anesthésie générale peut-être nécessaire pour éviter un drame. Dans tous les cas, la meilleure solution sera choisie.
  • Suis-je condamnée à la césarienne pour mes futures grossesses?
Non, vous pourrez accoucher naturellement par voie basse la prochaine fois.
  • Mon ventre sera-t-il abîmé?
Non pas du tout ! L'incision est limitée et cachée par les poils du pubis. Vous pourrez exhiber votre ventre sur la plage dès l'été prochain! Leia mais...

Je me renseigne sur les aides

Consciente des sacrifices qu'implique l`arrivée d un enfant, vous imaginez déjà dans quelques mois les appels furieux de votre banquier tous les lundis matin. Surtout si cela fait belle lurette qu'il nest plus votre meilleur ami! Pas de panique, vous avez peut-être droit à la prestation d'accueil du jeune enfant (Paje) de la Caisse d'allocations familiales.
  • Ai-je droit à la prime à la naissance?
Pour en bénéficier, les ressources de votre famille ne doivent pas dépasser une limite qui varie en fonction de votre situation. Cette prime est versée au cours du 7e mois de grossesse.
  • Ai-je droit à l'aIlocation de base?
Là encore les ressources de votre famille ne doivent pas dépasser une limite variable selon les cas. D'autre part, pour pouvoir y prétendre, votre enfant devra passer 3 examens médicaux obligatoires au cours des 8 premiers jours, de son 9e ou 10e mois et de son 24e ou 25e mois. Son montant est de 172,77 € jusqu'aux trois ans de I`enfant.
  • Je prévois de faire garder mon enfant. Aurai-je droit à une aide?
Tout à fait mais cette dernière dépend du choix de la personne qui va s occuper de votre enfant. Il s'agit du complément de libre choix du mode de garde.
  • Je fais garder mon enfant par une assistante maternelle ou par une autre personne à domicile
Pour prétendre au complément de libre choix du mode de garde, vous devez faire appel à une assistante maternelle agréée et exercer une activité professionnelle minimum. Toutefois, si vous êtes au chômage, étudiant, bénéficiaire du RMI ou de certaines allocations, vous n'avez pas à remplir cette condition. D'autre part, vous ne devez pas verser plus de 5 fois le montant du Smic horaire par jour à votre assistante maternelle et vous ne devez pas être exonérée de cotisations sociales si vous employez une personne à domicile. Le montant de ce complément varie en fonction de votre situation et de l'âge de vos enfants. Il consiste en une prise en charge partielle de la rémunération de l'assistante maternelle ou de la personne employée à domicile.
  • Je m'adresse aune association ou une entreprise habilitée qui emploie des assistantes maternelles agréées ou des gardes d'enfant à domicile
Vous pouvez prétendre au complément de libre choix du mode de garde et vous devez remplir les mêmes conditions que si vous employiez une personne à domicile concernant votre activité mais avec deux différences :l'association doit être habilitée par le Préfet si elle emploie des gardes d enfant à domicile et par le Conseil Général si elle emploie des assistantes maternelles. Vous devez aussi faire garder votre enfant au moins 16 heures par mois. Une fois remplies ces conditions, vous recevrez une aide forfaitaire.
  • Comment effectuer les différentes démarches?
II vous suffit de télécharger les différents formulaires sur le site de la Caisse d'allocations familiales (caf.fr), de les imprimer, de les remplir et de les renvoyer accompagnés des justificatifs nécessaires. N'attendez pas le dernier moment pour le faire car vous n'êtes pas la seule à effectuer votre demande! Leia mais...

Je change de dessous

Dès les premiers mois de grossesse, vos seins sont en général gonflés, lourds voire douloureux, un peu plus tard vos fesses ont peut-être aussi pris un peu d'importance. Si le développement des premiers vous réjouit, l'épanouissement des secondes vous déprime. Relookez le tout dans de nouveaux sous-vêtements.
  • Suis-je sûre d'avoir une poitrine somptueuse ?
Si vous attendez avec impatience que votre poitrine s'arrondisse, soyez rassurée vos seins vont grossir sous l'effet des œstrogènes. Mais ne vous emballez pas trop! Si vous faites un bonnet A vous n'avez que peu de chance de vous retrouver avec un bonnet C. Dans tous les cas, et a fortiori si votre poitrine est déjà généreuse, il va vous falloir en prendre grand soin. Hypersensibles, vos seins peuvent devenir douloureux. Vous pouvez aussi ressentir des démangeaisons ou des picotements.
  • Je change de soutien-gorge
Vous pouvez choisir un soutien-gorge classique adapté à votre nouvelle taille de poitrine ou opter pour un modèle spécial future maman. Ils assurent un maintien parfait grâce au renfort de poitrine et à leurs bretelles larges qui soulagent votre nuque et vos épaules.
  • Comment trouver la bonne taille ?
Lors de l'essayage, fermez le soutien-gorge en le serrant au maximum. Il doit être agréable quand vous le portez. Les bonnets doivent envelopper votre poitrine latéralement et au niveau du décolleté mais sans serrer.
  • J'évite les armatures sous le sein et surtout les push-up
  • Je privilégie les petites culottes en coton
Mieux vaut éviter les allergies et les mycoses ! La culotte doit idéalement se trouver sous votre ventre et aucune pression ne doit être causée par un tissu trop dense ou un élastique trop serré. Si vous devez désormais renoncer aux strings, évitez quand même les culottes ajustables de grossesse qui enveloppent le ventre... Certes elles sont très confortables, mais tout à fait contre-indiquées pour maintenir une libido au beau fixe!
  • Je choisis mes collants avec soin
Certains modèles de collants sont spécialement conçus pour la grossesse. Si vous avez les jambes lourdes ou une tendance aux varices, achetez des collants de contention.
  • Je proscris les chaussettes trop serrées qui risquent de gêner ma circulation sanguine
  • Je suis astucieuse
Vous pouvez acheter des collants ordinaires moins onéreux et les couper à la taille. Sinon, achetez des modèles sans talon et portez-les devant derrière.  Leia mais...

Je rassure mon homme : fini le désert sexuel !

Mettons tout d'abord les points sur les i : ce n'est pas parce que vous êtes une future maman que vous cessez d'être une femme et que votre vie sexuelle doit ressembler à celle d'une carmélite. Et profitons-en pour couper court à l'idée reçue : l'épanouissement sexuel ne fait courir aucun danger ni à vous ni à l'enfant que vous portez.
  • Le désir évolue-t-il au cours de la grossesse ?
Oui et c'est bien normal ! Comblées par leur nouveau statut, certaines femmes désirent encore plus leur compagnon alors que d'autres éprouvent moins d'envie de faire l'amour. En fait, la plupart des femmes enceintes mettent leur libido de côté durant les premiers mois de la grossesse tout simplement parce que les perturbations hormonales (fatigue, nausées...) ne favorisent pas le désir. L'extrême sensibilité des seins peut également être un frein à une sexualité normale. Même tableau parmi la gent masculine : certains hommes sont très en demande et d'autres prennent leurs distances car ils éprouvent un trop grand respect pour celle qui va devenir mère.
  • Je ne suis pas très branchée sexe en ce moment : dois-je faire l'impasse?
Si le désir sexuel n est pas au rendez-vous pour votre compagnon ou pour vous, ne vous privez pas pour autant de rencontres sensuelles. Au menu, tendres câlins, massages et pourquoi pas préliminaires !
  • Le 4e mois une résurrection?
Cela en a tout l'air car à la fin du troisième mois de grossesse, la fatigue a tendance à disparaître et le désir à faire son retour ! Ce renouveau du désir est également dû aux modifications physiques : les tissus du vagin sont congestionnés et leur état proche de celui provoqué par l'excitation sexuelle. À cela s'ajoute une plus grande humidification vaginale.
  • Je continue à avoir des relations sexuelles comme avant
En plus de la détente et du plaisir qu'ils procurent, les rapports sexuels sont un moment privilégiés de complicité pour la future mère et son compagnon. Alors ne vous en privez pas !
  • Je saigne un peu après les rapports. Dois-je consulter mon médecin ?
Non, si les symptômes restent minimes. Les saignements sont dus à la fragilité plus importante du col de l'utérus. Les contractions sont, pour leur part, provoquées par certaines hormones sécrétées au moment de l`orgasme.
  •  Les rapports sont ils parfois contre-indiqués?
Oui lorsqu'il existe des contractions utérines importantes qui modifient le col, avec une menace d'accouchement prématuré. C est également le cas si le placenta recouvre le col de (utérus ; les relations sexuelles risquent alors de provoquer des saignements. Leia mais...

Vous avez dit grossesse à risque?

Votre gynécologue vous a parlé de grossesse à risque et, de retour chez vous, ce terme inquiétant prend des proportions alarmantes! Pas de panique, il s agit en réalité d`une appellation permettant de différencier les grossesses ordinaires - sans histoire - des grossesses nécessitant une surveillance accrue.
  • Je suis inquiète!
Détendez-vous! Vous serez plus surveillée voilà tout!
  • Quels sont les facteurs de risques?
□ Votre âge : si vous avez moins de 20 ans, le risque de toxémie gravidique est plus important. Si vous avez plus de 38 ans, une amniocentèse vous sera proposée pour dépister une éventuelle trisomie 21. Votre tension doit également être surveillée. □ Vous êtes enceinte de jumeaux ou plus : les risques de prématurité sont plus importants» et les visites prénatales sont donc plus fréquentes. □ Vos précédentes grossesses ne se sont pas bien passées : vous ferez l'objet de toute l'attention du corps médical pour éviter que cela ne se reproduise. □ Vous avez des problèmes médicaux : diabète, hypertension, incompatibilité Rhésus... : le bébé et vous serez sous l'œil vigilant du médecin pour écarter tout risque de complications. □ Votre constitution nécessite une attention soutenue : bassin étroit, obésité.
  • Que puis-je faire?
Parlez, ne gardez pas vos angoisses pour vous. Notez tout sur un petit carnet afin de n'oublier aucune question lors de votre prochaine visite chez le gynécologue. Leia mais...

Je continue à faire l’amour en changeant de position

Depuis quelque temps, le futur papa de votre bébé, et accessoirement votre compagnon, grommelle et vous reproche de ne plus être intéressée par la bagatelle. « Que nenni ! », vous obstinez-vous à lui répondre ! Vos rapports se sont certes espacés mais vous n'osez pas lui avouer que certaines positions vous font mal. Ht si vous en redécouvriez d'autres ? Vous éviterez ainsi au torchon de brûler et mettrez un peu de piment dans une vie de couple quelque peu perturbée!
  • La position du missionnaire me fait mal
C'est normal car elle suppose que votre compagnon s appuie sur vous. Si vous êtes une inconditionnelle, demandez-lui de faire porter son poids par ses bras ou avant-bras. Bon, cela lui demande de faire preuve d un peu d'équilibre et de force mais il faut savoir ce qu'il veut!
  • J'abandonne la position d'Andromaque
Il s agit de la position où vous êtes au-dessus de votre cher et tendre. Autant la réserver à des périodes plus clémentes car elle oblige votre homme à supporter votre poids et celui du bébé!
  • J'ai mal au dos dès que je suis allongée
Optez pour la position en équerre, bassin au bord du lit, lui à genoux par terre, et placez des coussins sous votre tête et vos épaules.
  • Qu'est-ce que la position de la petite cuillère?
L'homme est allongé contre le dos de la femme, qui se blottit contre lui. C'est une position intéressante pendant la grossesse mais qui peut être frustrante pour vous car vous ne vous pouvez pas caresser votre compagnon.
  • Je tente la levrette
Mais non votre ventre ne va pas vous attirer vers le bas! Cette position vous permet de ne pas avoir mal au dos en plaçant un gros oreiller sous votre ventre et votre poitrine ou allongez le haut du corps sur le lit en gardant les genoux à terre.
  • Ou celle de la chaise
Votre compagnon est assis sur une chaise et vous vous placez sur lui en lui tournant le dos tout en prenant appui sur un bureau ou une table devant vous. Dans cette position, la pénétration est profonde mais vous pouvez ajuster votre confort.Libido en baisseDurant le troisième trimestre, votre libido diminue légèrement et pour cause : votre ventre devient plus lourd et entrave vos mouvements. Après l'orgasme, votre sexe reste congestionné et vous pouvez vous sentir tendue. De plus, l'approche de l'accouchement ne facilite pas la détente! Leia mais...
8eme mois de grossesse ventre tres lourd | Guide Future Maman | Pour toutes les futures mères