Résultats pour "1ere echographie grossesse"

Vous voyez naissance , bebes e / ou autres articles relatives de sa recherche 1ere echographie grossesse. Trouver les meilleures solutions pour de votre grossesse. hémorroïdes, forceps, fausse couche, echographie, rubeole, echographie bebe, varice.

Clarté nucale

Clarté nucale - Il s'agit de l'espace clair situé entre la peau de la nuque du fœtus et la colonne vertébrale cervicale. Sa mesure est réalisée pendant la première échographie, afin de détecter d'éventuels risques de trisomie 21. Les résultats obtenus, associés à l'âge maternel, indiquent s'il y a une probabilité, un risque en pourcentage, de porter un enfant trisomique. Leia mais...

Je choisis le mode de garde

Même si l'arrivée de votre bébé vous semble encore un peu lointaine, il n est jamais trop tôt pour se consacrer à la recherche d'un mode de garde, surtout si vous travaillez. Invitez d ores et déjà la fée Administration à se pencher sur le berceau de votre tout-petit!
  • Qui me dira où trouver la perle rare?
Renseignez-vous auprès du service social de votre mairie qui vous fournira la liste des établissements proches de chez vous. Allez visiter les lieux, renseignez-vous sur les horaires.
  • Je choisis la crèche
Les crèches collectives publiques gérées par le service départemental de PMI (protection maternelle et infantile), comme les crèches municipales, sont si rares et si fréquentées qu'il serait presque recommandé d'inscrire votre enfant dès le résultat du test de grossesse! Le personnel se compose d'une directrice, d'éducatri- ces de jeunes enfants spécialistes de la petite enfance en charge notamment des activités d'éveil, et d'auxiliaires de puériculture. La première inscription est provisoire, votre enfant sera d'abord placé sur une liste d'attente. Si une place se libère, l'inscription définitive aura lieu après la naissance sur avis favorable du médecin de la crèche.Vous devrez présenter : □ le carnet de santé de votre enfant □ un justificatif de domicile et vos bulletins de salaire ainsi que celui de votre mari car le tarif est calculé en fonction de vos revenus.
  • La crèche familiale
Il s'agit d'un réseau d'assistantes maternelles agréées dépendant de la PMI et géré par une directrice. □ Les enfants sont gardés au domicile de l'assistante maternelle et suivis par le médecin de la PMI. □ La « maisonnée » ne peut compter plus de trois enfants de moins de 3 ans, enfants de la nounou compris. □ La directrice visite régulièrement les assistantes maternelles. □ Prévoyez les préinscriptions au plus tôt. □ L'inscription définitive aura lieu après la naissance de votre enfant selon les places disponibles. □ Le tarif est calculé en fonction de vos revenus.
  • La crèche parentale
Créées pour compenser le manque de structures de garde, les crèches parentales sont gérées par les parents. □ Le personnel se compose d'une éducatrice de jeunes enfants, de puéricultrices et de parents... dont vous qui devrez peut-être y passer un peu de temps. □ Aucun médecin n'est attaché à la crèche. □ Le tarif est calculé en fonction du nombre de personnes et du temps que vous consacrerez à la crèche.
  • La crèche d'entreprise
Heureuses sont les mamans qui peuvent bénéficier de ce luxe. Il suffit d'en faire la demande auprès du service de votre entreprise, la participation est généralement calculer en fonction de votre quotient familial et déduite de votre salaire.
  • L'assistante maternelle
C'est la fameuse nounou que les parents s'arrachent! □ Adressez-vous à la mairie, à la PMI, ou auprès du refais assistantes maternelles de votre Caf. □ Choisissez une personne agréée par la PMI. □ L'agrément doit être renouvelé chaque année. □ Elle gardera votre enfant à son domicile ou chez vous. □ Elle ne peut garder plus de trois enfants de moins de trois ans, y compris les siens. □ Le salaire est libre. □ En tant qu'employeurs vous devez prévoir un contrat de travail et faire une déclaration à l'Urssaf.
  • La nounou à domicile
C'est une solution un peu onéreuse puisqu'il faut prévoir une rémunération pour un plein temps, soit généralement un Smic. □ Adressez-vous aux associations. □ Partagez la nounou avec d'autres parents pour limiter les frais et alterner le lieu de garde. □ Veillez à vous acquitter de toutes les obligations administratives inhérentes aux employeurs (contrat de travail et déclaration à l'Urssaf). Leia mais...

Je me renseigne sur les aides

Consciente des sacrifices qu'implique l`arrivée d un enfant, vous imaginez déjà dans quelques mois les appels furieux de votre banquier tous les lundis matin. Surtout si cela fait belle lurette qu'il nest plus votre meilleur ami! Pas de panique, vous avez peut-être droit à la prestation d'accueil du jeune enfant (Paje) de la Caisse d'allocations familiales.
  • Ai-je droit à la prime à la naissance?
Pour en bénéficier, les ressources de votre famille ne doivent pas dépasser une limite qui varie en fonction de votre situation. Cette prime est versée au cours du 7e mois de grossesse.
  • Ai-je droit à l'aIlocation de base?
Là encore les ressources de votre famille ne doivent pas dépasser une limite variable selon les cas. D'autre part, pour pouvoir y prétendre, votre enfant devra passer 3 examens médicaux obligatoires au cours des 8 premiers jours, de son 9e ou 10e mois et de son 24e ou 25e mois. Son montant est de 172,77 € jusqu'aux trois ans de I`enfant.
  • Je prévois de faire garder mon enfant. Aurai-je droit à une aide?
Tout à fait mais cette dernière dépend du choix de la personne qui va s occuper de votre enfant. Il s'agit du complément de libre choix du mode de garde.
  • Je fais garder mon enfant par une assistante maternelle ou par une autre personne à domicile
Pour prétendre au complément de libre choix du mode de garde, vous devez faire appel à une assistante maternelle agréée et exercer une activité professionnelle minimum. Toutefois, si vous êtes au chômage, étudiant, bénéficiaire du RMI ou de certaines allocations, vous n'avez pas à remplir cette condition. D'autre part, vous ne devez pas verser plus de 5 fois le montant du Smic horaire par jour à votre assistante maternelle et vous ne devez pas être exonérée de cotisations sociales si vous employez une personne à domicile. Le montant de ce complément varie en fonction de votre situation et de l'âge de vos enfants. Il consiste en une prise en charge partielle de la rémunération de l'assistante maternelle ou de la personne employée à domicile.
  • Je m'adresse aune association ou une entreprise habilitée qui emploie des assistantes maternelles agréées ou des gardes d'enfant à domicile
Vous pouvez prétendre au complément de libre choix du mode de garde et vous devez remplir les mêmes conditions que si vous employiez une personne à domicile concernant votre activité mais avec deux différences :l'association doit être habilitée par le Préfet si elle emploie des gardes d enfant à domicile et par le Conseil Général si elle emploie des assistantes maternelles. Vous devez aussi faire garder votre enfant au moins 16 heures par mois. Une fois remplies ces conditions, vous recevrez une aide forfaitaire.
  • Comment effectuer les différentes démarches?
II vous suffit de télécharger les différents formulaires sur le site de la Caisse d'allocations familiales (caf.fr), de les imprimer, de les remplir et de les renvoyer accompagnés des justificatifs nécessaires. N'attendez pas le dernier moment pour le faire car vous n'êtes pas la seule à effectuer votre demande! Leia mais...

Je fais la sieste si possible…

Il reste quelques semaines avant le jour J. vous auriez tout intérêt à profiter de ces quelques moments de répit pour faire le plein d'énergie sauf qu'il vous est souvent bien difficile de vous reposer en cette fin de grossesse. Vous avez... comme un poids sur l'estomac! Il
  • Je suis épuisée, pourquoi ai-je du mal à dormir?
Parce que votre bébé pèse et parce que votre organisme s'habitue à ce qui l'attend. Vous allez devoir vous réveiller toutes les trois heures... C'est un avant-goût!
  • Comment gratter un peu de sommeil?
Pas de méthode particulière. Reposez-vous dès que vous le pouvez ! Lisez un article d'un journal économique très ardu, voire le bottin ou écoutez une émission : dans tous les cas évitez de tourner et retourner vos pensées en boucle. Préparez votre valise!Vous pouvez commencer à préparer votre valise pour la maternité. Dressez la liste de vos affaires, ce dont vous aurez besoin. Vous serez sûre de ne pas être prise au dépourvue. Leia mais...

Je teste la musicothérapie

C'est décidé ! 11 sera musicien ! Enfin, avant de transformer votre petit bout en virtuose, vous allez déjà essayer de chatouiller ses oreilles... Ce ne sont pas des préparations à l'accouchement à proprement parler - ces méthodes ne sont d ailleurs pas remboursées - mais elles constituent un moyen de relaxation très efficace pour faire une pause dans ce monde de brutes ! Tentez l'expérience, vous n aurez que plus de facilités à décrocher pendant les matchs de foot.
  • Qu'est-ce que la musicothérapie?
C'est une méthode qui combine le chant, la musique et les exercices de relaxation. La présence du papa est bienvenue. Vous choisirez une musique de référence à écouter régulièrement.
  • J'essaie le chant prénatal
Le chant prénatal favorise la communication, puisque le chant provoque des vibrations ressenties par le bébé bien avant que son ouïe se développe entre le 6e et le 7e mois in utero. Peu importe que vos talents de chanteuse soient discutables, votre enfant ne sera pas un juge trop sévère... du moins pas tout de suite. Les cours d'une heure et demie hebdomadaire sont assurés par une sage-femme ou un professeur de chant.
  • Et pour moi?
Il vous permet d'ouvrir votre cage thoracique, de maîtriser votre souffle et donc de mieux appréhender la douleur. Au cours de ces exercices vous apprendrez également à basculer votre bassin en tonifiant vos abdominaux. Par ailleurs les sons graves favorisent l'expiration prolongée et sont donc particulièrement adaptés lors de l'expulsion.Objectif sommeilAprès la naissance, votre bébé est capable de reconnaître un morceau de musique ou une voix familière durant la grossesse. Lorsque vous passerez ce CD de référence ou que vous lui chanterez la berceuse à laquelle vous l'aurez habitué, il se calmera plus facilement ou s'endormira paisiblement. (Enfin, disons qu'on vous le souhaite!) Leia mais...

Je fais du sport… tout doux!

Vous êtes sportive ? C'est très bien, l'activité physique est recommandée tout au long de la grossesse afin d'activer la circulation sanguine mais ce n'est pas une raison pour abuser de tout... jusqu'au bout!
  • J'évite:
□ Le vélo □ Leroller □ Le jogging □ Le tennis □ Les sports de combat □ Les sports de balle □ L'équitation □ Tous les sports pouvant entraîner des chocs ou des chutes.
  • Quelle activité choisir ?
□ La marche □ La natation : dos crawlé ou brasse en évitant de trop vous cambrer □ Le stretching
  • J'ai peur de faire une fausse couche
Il n'y a aucune raison d'avoir peur. Le sport pratiqué sans excès est bénéfique.
  • Le sport permet :
□ d'améliorer la respiration □ de favoriser la circulation sanguine □ d'entraîner le cœur □ de favoriser le transit □ de tonifier les muscles □ de retrouver plus facilement la ligne □ de libérer des endorphines, ces hormones de la bonne humeur Leia mais...

Je ne redoute pas mes cauchemars

Le mois dernier, vous aviez retrouvé un sommeil presque correct après un premier trimestre ponctué de petites insomnies. Cet état de grâce est bel et bien terminé : le troisième trimestre se profile à l'horizon !
  • Pourquoi ces cauchemars ?
Rassurez-vous car vous n'êtes peut-être pas la seule : les futurs papas sont souvent victimes des cauchemars. C'est l'anxiété qui les provoque avec comme ingrédient la peur de l'accouchement et du saut dans l'inconnu après la naissance. Les cauchemars correspondent alors au passage psychique de la femme-enfant à la femme-mère.
  • Quels sont les principaux cauchemars ?
Les futures mamans rêvent souvent qu'elles ont un accouchement difficile, que le bébé a des problèmes ou carrément qu'elles meurent!
  • Je ne m'inquiète pas
Il est normal de faire des cauchemars pendant la grossesse et après la naissance mais cela ne durera pas.
  • Je ne consulte que si je suis somnambule ou si je parle toute la nuit
Vous risquez en effet de vous réveiller épuisée et de prendre des risques inconsidérés si vous décidez en pleine nuit de rendre une petite visite à vos voisins!
  • Je mange légèrement le soir
À digestion légère, sommeil profond !
  • Je me concocte un cocktail sommeil
Tisanes à base de verveine, de tilleul et de camomille, une pomme et pourquoi pas un verre de lait.
  • J'aère ma chambre avant de me mettre au lit
  • Je laisse la télévision dans le salon
Même si vous y passez de plus en plus de temps, ce n'est pas une raison pour transformer votre chambre en bureau ou en salle de télévision. Préférez un bon livre avant de vous endormir!
  • Je prends un bain tiède
Un bain trop chaud peut entraîner une vasodilatation périphérique malvenue alors que votre circulation sanguine est déjà difficile!
  • Je fais quelques exercices de relaxation pendant lesquels je respire profondément.
Leia mais...

Je vais accoucher à l’étranger

Future maman expatriée, vous angoissez un peu à l'idée daccoucher loin de votre famille et c'est bien naturel. Mais il suffit de bien vous renseigner au préalable, de faire preuve de prudence et surtout de vous fier à votre intuition!
  • Je trouve un bon gynécologue
Commencez par demander aux mamans expatriées que vous connaissez si elles ont un médecin sur place. Récoltez les adresses et les différents avis, et consultez Internet. Visitez les lieux en gardant en tête que vous n avez pas les mêmes repères qu'en France. Posez toutes les questions qui vous semblent utiles à l'équipe médicale et demandez à visiter la salle d'accouchement et les chambres.
  • Je choisis l'hôpital
Vous prenez moins de risque dans une structure publique que dans une clinique privée.
  • Le suivi est-il le même?
C'est globalement le même qu'en France si ce n est que certains examens sont peu pratiqués : il s agit notamment du tri-test et de lamniocentèse. N'hésitez pas à réclamer des examens supplémentai- res si vous jugez que c'est important. Vous aurez peut-être aussi une bonne surprise. Dans certains pays, les échographies sont par exemple plus créquentes!
  • Oups, je ne parle pas la langue
Tournez-vous vers un hôpital international. Ils sont généralement localisés dans les grandes villes. Si vous résidez dans une ville petite ou moyenne, ne paniquez pas! Même sans maîtriser la langue il est toujours possible de se faire comprendre. Vous pouvez aussi demander de laide au consulat ou à l'alliance française.
  • Je vérifie si l'hôpital possède un service de néonatalogie
Certes, votre accouchement a toutes les chances de se dérouler à merveille mais mieux vaut prévenir que guérir. Vous serez rassurée de savoir qu'un tel service permettra de prendre en charge votre bébé en cas de problèmes.
  • À quel moment puis je prendre l'avion afin de rentrer accoucher dans mon pays?
Si vous redoutez vraiment d'accoucher à l'étranger, essayez de revenir vers le sixième mois de grossesse. À 8 mois, vous pouvez encore théoriquement le faire mais certaines compagnies aériennes peuvent vous opposer un refus. Le mieux est de prévoir et de poser la question directement à votre compagnie aérienne afin de connaître sa position.Remboursement des soins médicauxTravaillant à l'étranger, vous êtes soumise à deux statuts au regard du régime de Sécurité sociale applicable : vous pouvez être détachée ou expatriée. Le détachement vous permet de maintenir votre affiliation au régime obligatoire français de Sécurité sociale. SI vous êtes expatriée, vous n'êtes plus affiliée au régime français et vous êtes soumise à une législation étrangère de Sécurité sociale et éventuellement, à l'assurance volontaire française gérée par la Caisse des Français de l'étranger. Leia mais...

Je ralentis mon rythme de vie

Vous êtes moins fatiguée qu'en début de grossesse, on pourrait presque dire que vous êtes fringante, enfin... façon de parler! De toutes façon, il va falloir lever le pied. Plus question de courir partout, d'une part parce que vous devez vous économiser, d'autre part parce que vous commencez à être passablement encombrée.□ Faites livrer vos courses à domicile. □Organisez un gros ravitaillement hebdomadaire avec votre chéri. Vous vous contenterez de donner des instructions! □ Limitez les sorties le soir. □ Essayez de conserver un rythme de sommeil régulier à défaut de bien dormir, reposez-vous. □ Commencez à passer le flambeau au travail : dans un mois vous serez en congé maternité! □ Ne vous laissez pas culpabiliser. Leia mais...

Je débute mon congé maternité

Créé en 1909, le congé de maternité est un droit et pour vous une sorte de planche de salut ! Vous l'attendez depuis si longtemps qu'il vous semble aussi improbable que délicieux ! Il peut être plus ou moins long selon le nombre d'enfants que vous attendez.
  • À combien de temps ai-je droit?
Le code du travail fixe un congé obligatoire de 6 semaines avant l'accouchement et de 10 semaines après la naissance. Mais sa durée augmente en fonction du nombre d'enfants à naître. À partir du troisième enfant, vous avez droit à 26 semaines.
  • Est-il modulable?
Plus ou moins ! Depuis mars 2007, vous n'êtes plus obligée de respecter la durée du congé pré et postnatal. Vous pouvez ainsi reporter une partie de votre congé prénatal après l'accouchement. Sachez que vous êtes cependant obligée de débuter votre congé de maternité au moins 3 semaines avant l'accouchement.
  • Comment demander un report?
Vous pouvez bénéficier de ce report à la seule condition que votre médecin donne son accord. En effet, la grossesse doit se dérouler normalement afin d'éviter tout risque pour la salariée et son futur enfant. Votre employeur ne peut ni vous le refuser, ni vous l'imposer.
  • Combien vais-je toucher pendant ce congé?
Si vous êtes salariée, vous allez toucher des indemnités journalières versées par la Sécurité Sociale. Ces dernières sont calculées sur la base de vos trois derniers mois de salaire bruts précédant le congé. Dans certains cas, l'employeur complète la différence entre le salaire journalier et votre salaire habituel. Si vous êtes au chômage, vous toucherez des indemnités journalières, à condition d'avoir reçu une allocation chômage dans les 12 mois qui précèdent le début du congé maternité. N'oubliez pas d'indiquer aux Assedic le début de votre congé maternité sur la feuille de situation que vous recevez à la fin de chaque mois.  Leia mais...
1ere echographie grossesse | Guide Future Maman | Pour toutes les futures mères