Résultats pour "1ere echographie grossesse"

Vous voyez alimentation , enfant e / ou autres articles relatives de sa recherche 1ere echographie grossesse. Trouver les meilleures solutions pour de votre grossesse. hémorroïdes, forceps, fausse couche, echographie, rubeole, echographie bebe, varice.

Je ménage mon dos

Aïe ! En vous penchant, vous vous êtes encore fait mal au dos! Discrètes et sournoises durant les trois premiers mois de votre grossesse, ces douleurs lombaires ont augmenté ces dernières semaines rendant certains gestes de la vie courante particulièrement difficiles... sans parler de cette démarche en canard!
  • Ai-je une mauvaise posture?
Oui, mais il est bien difficile de faire autrement. Le poids de votre ventre augmente et votre centre de gravité se déplace. Résultat : vous vous cambrez de plus en plus et vous épuisez votre pauvre dos. Cette situation ne va malheureusement pas s'arranger car plus vous approcherez de la date fatidique plus votre organisme produira une autre hormone, la relaxine, qui détend progressivement les ligaments et permet donc à votre bassin de s'ouvrir pour laisser passer le bébé.
  • Je choisis la bonne position pour dormir
Privilégiez la position sur le côté gauche et repliez vos jambes. Vous soulagerez votre dos mais aussi vos jambes!
  • Je bascule mon bassin
Le plus souvent possible, basculez votre bassin vers l`avant afin d'éviter la cambrure et donc le mal de dos.
  • Je plie mes genoux
Pour ramasser un objet, fléchissez vos genoux et appuyez-vous sur vos jambes.
  • Je range au placard les chaussures à talons hauts
  • Je fais porter mes courses par une âme charitable
  • Assise, je m'appuie contre le dossier de la chaise
Calez bien vos fesses, orientez votre bassin dans la bonne direction et tenez votre dos droit.
  • Je nage pour renforcer les muscles de la colonne
  • J'achète une ceinture de grossesse
Elle doit soutenir votre ventre sans le comprimer.Vive la kinéSi vous avez très mal, parle-en à votre médecin qui vous prescrira quelques séances chez votre kiné. Celui-ci vous apprendra à soulager votre dos en adoptant la fameuse bascule du bassin et il vous massera. C`est tellement bon que les séances devrait être obligatoires! Leia mais...

Je gère des émotions fluctuantes

Vous avez les larmes aux yeux sans raison, puis vous avez de drôles de fous rires, sans parler de vos changements d'humeur au bureau. Vous avez la tête sens dessus dessous ! Certes vous êtes insupportable, mais ce n'est pas de votre faute!• Dois-je mettre ces émotions fluctuantes sur le compte de ces satanées hormones ? Eh oui ! une fois encore... • La progestérone : elle vous fatigue, vous rend vulnérable et parfois un peu susceptible. • Magiques, les endorphines créent une sensation de bien-être doucement euphorisante. Leur sécrétion augmente tout au long de la grossesse. • Le cortisoi aurait une action dopante. • Les œstrogènes possèdent, quant à eux, des vertus excitantes mais ils interagissent avec I effet sédatif de la progestérone ! Normal que vos humeurs soient aussi fluctuantes que les montagnes russes !
  • La prolactine aussi? Kèsako?
Sécrétée pour préparer l'allaitement, cette hormone inte- ragit aussi avec la dopamine et aurait un effet excitant.
  • La société s'y met aussi ?
Elle joue, en effet, son rôle dans ces perturbations psychologiques ! Elle idéalise la maternité que vous vivez de votre côté comme un véritablement chamboulement psychologique et physique. La grossesse s'affiche épanouie dans les publicités alors qu elle vous oblige à vous replonger dans les conflits et les difficultés que vous avez rencontrés dans l'enfance. Et le moins qu'on puisse dire c'est que vous n'êtes plus tout à fait la même et l'image de votre propre corps est bouleversée. Certaines femmes ne supportent pas ce nouveau corps, plus féminin et plus voluptueux, surtout si elles avaient la sensation de tout contrôler auparavant.
  • J'ai peur pour l'avenir...
En devenant peu à peu mère, vous vous préoccupez déjà de ce que vous transmettrez bientôt à votre enfant. Difficile d être toujours sereine ! Leia mais...

Je me sens patraque

Lorsque le réveil sonne, vous avez l'impression de vous être couchée à peine deux heures avant, la nuit ponctuée de crampes et de fourmillements n'a rien d'une sinécure... vous traînez péniblement votre fatigue de la salle de bains au bureau et croisez les doigts pour ne pas vous endormir devant votre écran... Lorsque vous vous levez pour éviter l'engourdissement» voilà que vous êtes saisie de vertiges! Qui a dit que la grossesse était une partie de plaisir ?
  • J'ai des fourmis dans les jambes et les bras
Certaines femmes ressentent ces fourmillements et ces sensations d'engourdissement dès le début de leur grossesse, d'autres uniquement au cours des derniers mois, tandis que d'heureuses petites veinardes passent à travers les mailles du filet. Aucune règle ne prévaut. Ces picotements sont la plupart du temps dus à une circulation sanguine un peu ralentie. Marchez quotidiennement, changez de position et... attendez que cela passe. Généralement dans les deux mois qui suivent 1 accouchement ces sensations désagréable disparaissent comme elles sont venues.
  •  Comment mettre un terme aux crampes?
Les crampes sont fréquentes et surviennent principalement la nuit au niveau du mollet ou du pied. Elles sont provoquées par la combinaison d'une mauvaise circulation sanguine, la pression exercée par l'utérus sur la veine cave et d'une carence en vitamine B6 ou en magnésium. En cas de crampe, étirez votre muscle autant que possible. Allongée sur le côté, jambe tendue, saisissez la pointe de votre pied et tirez-la vers vous. Si cela vous semble trop sportif vous pouvez également marcher su du carrelage froid. Massez ensuite votre mollet ou votre pied endolori! Le traitement quotidien consiste à boire beaucoup d`eau riche en magnésium et à consommer des bananes et du chocolat noir. Avouez qu'il y a plus désagréable !
  • J'en ai marre d'avoir la tête qui tourne!
Si ces malaises se produisent surtout vers 10 h ou en milieu d'après-midi, il s'agit peut-être d'hypoglycémie. 11 suffit de manger un peu pour faire remonter votre taux de sucre. Des malaises plus fréquents peuvent être le signe d`une carence en calcium ou en magnésium ou d une tension artérielle basse, normale et fréquente chez la femme enceinte. Évitez les longs trajets et les stations debout prolongées. Leia mais...

Je demande des conseils à ma mère

Vous qui, hier encore, vous crêpiez allègrement le chignon avec votre mère, commencez à ressentir le besoin de vous rapprocher d'elle. Si vous étiez déjà très fusionnelles avant d'être enceinte vous ne constaterez peut-être pas avec autant d'acuité cet étrange sentiment d'effet miroir...
  • Quelques bonnes raisons de vous rapprocher
□ Vous devenez mère, votre mère devient grand mère : quel choc □ Votre mère ne demande qu'à vous aider ou vous conseiller, faites -lui plaisir et faites-vous chouchouter. □ La naissance de votre bébé vous renvoie à votre propre naissance : c'est le moment de « solder » les comptes du passé pour repartir sur des bases saines. □ Ce nest sans doute pas si simple d'être maman... Elle est déjà passé par là, écoutez ses conseils, ils pourraient vous servir bientôt !
  • Attention aux dérapages
Ce n'est pas une raison pour perdre le contrôle de votre grossesse. Ne vous laissez pas infantiliser ! Il ne s'agit pas de lui laisser vivre une grossesse par procuration. Vivez-la tous les deux le plus sereinement possible en définissant dès à présent vos nouveaux rôles. Leia mais...

Je prends ma fièvre au sérieux

Vous êtes un peu patraque depuis quelques jours et votre température flirte avec les 38°C ? Ne croyez pas que votre seule grossesse est responsable de ce « coup de chaleur ». Trop souvent mise sur le compte d'un petit rhume, la fièvre peut, en effet, être le symptôme de différentes infections plus problématiques.
  •  Ai-je la rubéole?
Avant de se manifester par des rougeurs cutanées, la rubéole commence ainsi par une petite fièvre. 9o % des femmes sont immunisées contre la rubéole soit parce qu'elles sont vaccinées soit parce qu'elles ont déjà eu cette maladie, mais si vous faites partie des 10 % restants, faites contrôler votre sérologie à la rubéole tous les mois jusqu'à 4 mois de grossesse.
  • Ou une listériose?
Une forte fièvre est le seul symptôme de cette maladie relativement fréquente. La listériose est grave pour le fœtus mais rassurez-vous : un traitement adapté mettra votre bébé à l'abri.
  • Ou encore une cystite?
La fièvre peut également signaler une infection urinaire. Elles sont fréquentes chez les futures mamans à cause de la baisse générale des défenses immunitaires et d'une dilatation du canal de l'urètre sous 1 effet de la progestérone. Si vos urines deviennent troubles et que vous souffrez après une miction, une analyse en laboratoire pourra confirmer ce diagnostic et prouver éventuellement la présence des microbes responsables. Ne laissez surtout pas une cystite s'installer car elle peut se transformer en infection plus grave au niveau des reins.
  • Comment la prévenir?
Buvez beaucoup d eau et évitez de porter des sous-vêtements trop serrés, trop courts ou synthétiques. Ayez une bonne hygiène intime et méfiez-vous des savons et des gels-douche trop irritants qui peuvent favoriser 1 entrée d`agents infectieux. Vous pouvez aussi taire des cures de jus de plantes à baies comme les airelles rouges ou la canneberge afin de prévenir des cystites à répétition.Pas d'aspirineQuelle que soit l'origine de la fièvre, il faut vous méfier de l'aspirine qui augmenterait le risque de fausse couche et qui serait susceptible, à partir du deuxième trimestre, de provoquer des atteintes rénales et cardiaques. Préférez le paracétamol mais toujours sous contrôle de votre médecin. Leia mais...

La question du diabète

Loin d'être anodin, le diabète est une des complications possibles de la grossesse. !l peut augmenter le risque de mal format ions du fœtus. C'est la raison pour laquelle le taux de sucre dans votre sang est particulièrement surveillé.
  • Diabète gestationnel et prégestationnel : quelle est la différence?
Le diabète gestationnel est révélé par la grossesse mais cela ne veut pas dire qu'il n existait pas avant. Quant au diabète prégestationnel, il concerne des femmes qui savent déjà qu elles souffrent de diabète de type 1 ou de type 2.
  • Quelle est le plus risqué?
Sans aucun doute le diabète gestationnel. Dans ce cas, l'excès de sucre peut passer inaperçu ou être détecté trop tard et les conséquences pour Tentant peuvent être sérieuses.
  • Je fais un dépistage
De toute façon c'est obligatoire ! Depuis 2001, une surveillance du taux de sucre dans les urines est pratiquée chez toutes les femmes enceintes. Cet examen systématique a remplacé le dépistage réalisé seulement chez les seules femmes à risque. Cette généralisation du dépistage aurait permis de détecter 30 % de plus de femmes atteintes de diabète gestationnel.
  • J'adapte mon traitement
Si vous êtes diabétique, vous allez sans doute devoir remplacer les antidiabétiques oraux par des injections d'insuline. Ces injections constituent, en effet, le moyen le plus sûr de contrôler votre taux de sucre dans le sang.
  • J'adopte un régime alimentaire adapté
Les médecins conseillent en effet aux futures mamans diabétiques d'être particulièrement attentives en ce qui concerne leur alimentation. Certains d`entre eux leur demandent de consacrer 40 % de leurs apports énergétiques aux glucides. Leia mais...

Je surveille mon poids

En dehors de l'accouchement la prise de poids est la crainte de toutes les futures mamans. Rappelons que la prise de poids moyenne est comprise entre 9 et 12 kilos.Puisque vous ne pouvez pas vraiment faire autrement, il vous reste à accepter et limiter les dégâts ! Autant que possible...
  • Je suis... enfin j'étais mince
Si votre poids était stable, vous n aurez sans doute aucune difficulté à rentrer rapidement dans vos jeans après la naissance de junior. À condition bien sûr de ne pas profiter de ces neuf mois pour vous lâcher après des années de privations.
  • J'étais rondouillarde, j'ai peur de devenir une baleine
II faudra en effet, être encore plus vigilante, ce qui ne signifie pas vous priver, mais préférez une pomme à un carré de chocolat en cas de fringale.
  •  À quoi correspond la prise de poids?
En fin de grossesse le poids se répartit en moyenne à peu près comme suit : • Bébé : 3 kg à 3,5 kg • Placenta : 1 kg • Liquide amniotique ; 1 kg • Utérus : 1 à 1,4 kg • Sang:1,5 kg • Seins :0,3 a 0,5 kg • Réserves de gras : 2 à 3 kg. Ne froncez pas le nez! Ce gras servira de combustible pour fabriquer le lait maternel ! Soit entre 9,8 kg et 11,9 kg,
  • Comment doit s'échelonner la prise de poids?
Au cours du premier trimestre la prise de poids est négligeable. Il arrive même que certaines femmes maigrissent du fait des nausées à répétition. Au deuxième trimestre la moyenne est de l'ordre de 1,5 kg par mois. Généralement, vous avez pris la moitié du poids de la grossesse au sixième mois. Au troisième t rimestre essayez de lim iter à environ 1,2 kg par mois.
  • Du point de vue de la santé, l'excès de poids entraîne :
• des risques de diabète gestationnel ; • des problèmes articulatoires ; • des risques de difficultés pour l'accouchement.
  •  NE FAITES PAS DE RÉGIME
Vous vous réconcilierez avec vote balance plus tard. Un régime pourrait être fâcheux pour la croissance de votre bébé.Combien de temps pour récupérer ma taille?La sagesse populaire parle de neuf mois... autant que pour faire un enfant. Pourtant certaines femmes quittent la maternité avec une taille mannequin. Notez bien qu'elles sontaussi rares qu'elles nous font enrager ! La seule solution pour ne pas avoir trop de difficultés à maigrir consiste... à ne pas trop grossir! Leia mais...

Je prends soin de mes dents

Le dicton « un enfant, une dent » n a plus de raison d'être actuellement car les futures mamans ne sont quasiment plus jamais concernées par la décalcification. Par contre, elles rencontrent souvent des problèmes de gencives ! Un enfant, une gencive?
  • Mes gencives sont ultrasensibles. Pourquoi ?
La grossesse provoque un bouleversement hormonal qui déséquilibre la flore bactérienne notamment dans la bouche et qui favorise (apparition dune inflammation des gencives : les fameuses gingivites font alors leur apparition.
  • Je protège bébé
Vos gencives vous font souffrir ? Figurez-vous que votre bébé peut en payer les conséquences ! Si les gingivites apparaissent avant même le début de la grossesse et qu elles ne sont pas traitées, elles peuvent déboucher sur une maladie plus grave : la parodontite. Les gencives sont atteintes en profondeur et les bactéries peuvent profiter de cette porte d'entrée pour se répandre dans l'organisme et provoquer des inflammations. Il existe alors un risque de naissance prématurée.
  • Je fais un bilan
Un suivi régulier est donc indispensable ainsi qu'un bilan de contrôle vers le quatrième mois car la sensibilité des gencives peut s'aggraver avec l'apparition du tartre et de la plaque dentaire.
  • Je prends mes caries au sérieux
Elles peuvent, en effet, provoquer elles aussi des infections et libérer des bactéries dans votre circulation sanguine.
  • Je fais la chasse aux microbes de ma bouche
Brossez-vous régulièrement les dents et pensez à la brosse à dents électrique, très efficace pour enlever la plaque dentaire. Utilisez également du fil dentaire quotidiennement ou des brossettes et faites faire un détartrage régulier et des soins par votre dentiste. Par le passé, les dentistes conseillaient aux futures mamans de privilégier le fluor. Aujourd'hui, l'action de ce dernier est remise en cause car son efficacité sur le développement des dents serait nulle.Fluor or not fluor ?Par le passé, les dentistes conseillaient aux futures mamans de privilégier le fluor. Aujourd'hui, l'action de ce dernier est remise en cause car son efficacité sur le développement des dents serait nulle.  Leia mais...

J’invite le papa à sentir bébé bouger

Un battement d'aile de papillon, des vagues, des bulles... Ca y est le moment magique est enfin arrivé : vous sentez bébé bouger dans votre ventre. Le cher ange fait des galipettes, particulièrement lorsque vous vous apprêtez à vous endormir... quel amour !
  • Quand bébé commence-t-il à bouger ?
Il bouge très tôt (souvenez-vous de la première échographie) ! mais vous ne le sentiez pas encore. Généralement c'est au cours du cinquième mois que les mouvements sont vraiment perceptibles, toutefois certaines femmes ressentent les premiers frôlements dès le quatrième mois.□ Allongez-vous, bébé profite de ces moments de calme pour faire un peu de gymnastique. □ Posez votre main sur votre ventre, vous sentirez qu'il se dirige vers elle. □ Invitez le papa à poser sa main et à suivre les mouvements □ Incitez-le à lui parler, bébé écoute attentivement. Il reconnaîtra la voix de son papa. Leia mais...

Je n’ai pas peur de l`amniocentèse

L`amniocentèse qui vous a été prescrite, ou dont vous avez-vous-même fait la demande, permet de détecter les anomalies chromosomiques, à commencer par la trisomie 21. Cet examen est particulièrement angoissant pour les mamans car il est impressionnant et la crainte de découvrir une anomalie du fœtus s accompagne de la peur d une fausse couche. Découvrez cet examen pour désamorcer vos angoisses.
  • En quoi consiste l'amniocentèse?
Il s agit d'un prélèvement de liquide amniotique qui contient des cellules du bébé. Celles-ci sont analysées afin d'établir le caryotype du bébé autrement dit sa carte d'identité chromosomique et dépister ainsi des éventuelles anomalies.
  • Pourquoi dois-je faire cet examen?
Il n'est pas obligatoire mais il est proposé systématiquement aux femmes de plus de 38 ans et à celles qui ont déjà eu un enfant trisomique ou si l'un des futurs parents présente une maladie héréditaire grave. Il se peut également que le résultat du tri-test, réalisé voici quelques semaines, ait fait apparaître un résultat témoignant d'un risque supérieur à 1/250. Dans tous ces cas, lamniocentèse est prise en charge par la Sécurité sociale.
  • J'ai moins de 38 ans mais je souhaite faire cet examen
Parlez-en avec votre médecin afin d'établir la nécessité de le faire. Ce n'est pas un examen anodin, pesez bien le pour et le contre. D'autre part, si vous avez moins de 38 ans et que vous n'appartenez pas à la catégorie des grossesses dites « à risque », l'examen ne sera pas pris en charge par la Sécurité sociale.
  • Quand doit-il être réalisé?
En général, l'amniocentèse est pratiquée entre la 16e et la 18e semaine d'aménorrhée - avant cette date il n y a pas assez de liquide amniotique.
  • Comment se déroule-t-il?
Toujours dans un centre spécialisé. Vous êtes allongée sur le dos et le médecin repère le fœtus par échographie pour pouvoir enfoncer une aiguille très fine à travers l'abdomen et prélever ainsi un échantillon de liquide, sans le toucher. La ponction ne dure que quelques secondes. Si vous êtes Rhésus négatif, vous devrez subir une injection intraveineuse de gammaglobulines anti-D. Après un bref tepos, vous pouvez rentrer chez vous. 11 est conseillé de se reposer quelques jours.
  • Est-ce douloureux?
Non, pas vraiment» mais désagréable et angoissant ! Cet examen est pratiqué sans anesthésie, car celle-ci serait plus douloureuse que la ponction elle-même !
  • J'ai peur de faire une fausse couche
Le risque existe, mais il est minime, de Tordre de 0,5 %. Quoi qu'il en soit, après une amniocentèse vous serez suivie d encore plus près par votre médecin ! Il va finir par devenir votre meilleur ami!
  • Combien de temps faut-il attendre les résultats?
Il faudra patienter 15 jours minimum : le temps de mettre les cellules en culture et de pouvoir les interpréter. Leia mais...
1ere echographie grossesse | Guide Future Maman | Pour toutes les futures mères